« Ti Blanc » Thomas Voeckler gagne la 5ème étape du Tour de France

Publié le par Milton Dassier

En ce moment en Martinique, se déroule le Tour cycliste de la Martinique. Une semaine où des équipes d’amateurs venues de France, des Antilles, de Guyane, et d’Amérique Latine, sillonnent les routes et les nombreuses côtes de l’île.

 

Mais, une nouvelle en provenance du Tour de France,  va réjouir les fans de cyclisme en Martinique.

Thomas Voeckler remet le couvert cette année en remportant la 5ème étape de la Grande Boucle.

 

Pour ceux qui ne le savent pas, l’alsacien a vécu toute sa jeunesse en Martinique et y a découvert sa passion pour le sport cycliste. Il fut même champion de Martinique.

 

Il était surnommé affectueusement « Ti Blanc » et fut dans les années 90-2000, l’un des sportifs de l’île le plus apprécié.

 

On le voit sur une vidéo pendant le Tour de France 2009, juste après sa victoire du trophée des grimpeurs avec des amis martiniquais.

Publié dans pipoles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

JhP 14/07/2009 17:09

Il était surnommé affectueusement « Ti Blanc »,comme par hasard dans ce sens là c'est affectueux,vraiment n'importe quoi.
Si c'était l'inverse,je n'imagine même pas le scandale.Mais bon c'est comme d'habitude quoi,ça ne marche que dans un sens....

Milton Dassier 15/07/2009 17:21


Tu parles créole?
Je vois bien que non. En créole, "ti" devant un nom marque l'affection comme celle que l'on porte à un petit, un enfant. On dit en créole de Guadelpupe "ti-moun" pour désigner les enfants, "moun"
voulant dire "personne", "gens".
Quand les antillais veulent dénigrer, ils ont bien d'autres moyens. Pou un blanc, on dira plutôt vié-blanc même si le type n'est pas vieux. Mais tu devrais demander à Thomas Voekler ce qu'il en
pense. Je crois que dans ta tête, tu n'es pas "blanc comme neige" pour imaginer des trucs pareils. Plutôt "brun"!