Burqa si, Burqa no? Et ma burqa chez les nudistes!

Publié le par Milton Dassier

Encore un bon moyen pour ne pas parler de la crise et de la situation de plus en plus intenable pour la population française.

Le procédé est connu depuis longtemps : diviser pour mieux régner.

Alors, on nous annonce que des députés de toutes tendances souhaitent une commission d’enquête sur le port de la burqa en France.

Oui, je me suis baladé aussi dans certains quartiers, oui, j’y ai vu des femmes en burqa. Cela surprend car on n’est pas habitué. A peine plus que lorsque j’ai croisé pour la première fois des hommes de la secte Hare Krishna en sari orange ou des orthodoxes juifs en chapeau et cheveux en papillottes.

 

Ce qui est étrange, c’est que ça tombe au moment des élections en Iran et en pleine crise sociale…

 

Tout ce qu’il faut pour ranimer de vieilles rancoeurs, de vieux réflexes, susciter un débat et monopoliser l’attention des gens pendant une bonne semaine à quelques jours des vacances...

 

Certains crient au loup salafiste, au monstre islamiste qui terroriserait les femmes jusque dans la patrie des droits de l’homme ! Et voici que d’autres, jamais en mal d’idées sécuritaires et sanitaires proposent l’interdiction de la burqa. Comme Fadela Amara, par exemple, qui trouve ainsi une occasion de faire parler à nouveau d’elle.

Que la grippe A passe, que la burqa trépasse !

 

Bref, tout le monde se sent « con »  cerné par ce grave problème de société et moi « con »sterné par ces enfantillages qui montrent à quel point la patrie des droits de l’homme sait se montrer immature et narcissique.

 

On apprend par certains journaux qu’au moins 75% des femmes en France, admettent avoir choisi sans pression le port de la burqa. Elles en expliquent l’intérêt. Ne plus voir le regard des hommes se poser sur leur corps. N’est-ce pas un choix presque féministe ? N’ont-elles pas droit aussi à de la considération ?

 

Donc une commission d’enquête va se mettre en quête d’éléments objectifs. Et il y aurait au bout, une loi qui recadrerait cet usage. Tout dépendra du débat et surtout de ce que ça rapportera à Sarkozy en points de popularité.

 

La question est grave car elle porte sur l’usage de la liberté dans la république.


Et pourquoi pas une commission d'enquête sur les chiens Terre-Neuve en burqa garantie 100% naturelle par Allah lui-même?




Plus sérieusement, pourquoi ne pas faire une commission d’enquête dans ce cas sur le nudisme en France ?

 

Car, quand vous voyez certaines choses, vous vous apercevez que certains corps nus d’hommes, de femmes, d’enfants étalés en public parfois n’importe où, pourraient choquer certaines âmes de députés sensibles.

 

Vous voulez des exemples ?

 

 

A la plage avec chien

 

 



En groupe

 

 

A vélo

 

 

Chez Berlusconi avec une érection en bonus




Et même en avion

 

 

 

A mon avis, une burqa ne semble pas un obstacle de grande importance à la vie de la nation. Bien entendu le cas particulier de l’école, des fonctionnaires à l’accueil du public ou la conduite de véhicules peut faire l’objet d’un cadre légal au nom de la laïcité et de la sécurité.

 

La pédagogie et le dialogue sont toujours préférables et bien plus efficaces que l'interdiction.  Mais comme nous sommes dans un pays où on adore interdire au nom de la liberté...




Publié dans liberté d'expression

Commenter cet article

Matthias 22/06/2009 08:30

On n'est dans un monde d'inversion de valeurs totale! Le string qui dépasse le pantalon, tout aussi obscène et dégueulasse serait donc mieux que la Burqa?
En fait, je crois que le pouvoir cherche à distraire le peuple avec un sujet aussi insignifiant! On aimerait quand même connaitre toutes ses lobbies qui poussent les français de souche à haïr les immigrés en instrumentalisant la peur! Cherchez bien, vous trouvèrez tjrs les même à la commande de la machine de haine! Je prédus dans quelques années une guerre civile dans ce pays , si ces même irrésponsables persévèrent dans leur entreprise machiavélique!

Milton Dassier 22/06/2009 17:30


Je ne suis pas sûr que ceux qui ont lancé ce pavé dans la mare avait cela à l'esprit. Je crois qu'ils ont relayé les avis de gens qui sont choqués, des franchouillards plutôt âgés qui ne sy font
pas. On est dans une démocratie d'opinion dangereuse car elle tend à ne satisfaire que la majorité ou les plus influents. Et on oublie ce qu'est la liberté.


A2N 20/06/2009 10:25

Milton,

C'est bien envoyé !
En effet, à la vue des Berlusconi et consorts, il vaut mieux recommander le port de la Burqa. Au moins, ça évite de voir certaines horreurs.

A+