Censure du Conseil Constitutionnel : Hadopi doit revoir sa copie!

Publié le par Milton Dassier

La nouvelle est tombée ce matin et a pris le microcosme politique au dépourvu.
L'UMP est en réunion pour préparer le fichage policier des enfants, le PS peste contre lui-même et réfléchit..

La coupure d'internet pour téléchargement illégal ne pourra être décidée que par un juge au nom de la présomption d'innocence. Ouf! Mieux, l'internet est déclaré par le conseil consitutionnel comme élément essentiel de la liberté d'expression. Une jurisprudence qui devrait calmer les ardeurs sécuritaires de l'UMP mais là, je suis trop optimiste. La loi Hadopi violait donc deux articles de la déclaration des droits de l'homme. Pas moins!

Je suis dur avec le PS car, il faut rendre à César ce qui appartient à Médor , ce sont les députés du Parti Socialiste qui ont soulevé la question de l'anticonstitutionnalité de la loi Hadopi.

Maxime Le Forestier et Dominique Farugia peuvent aller se rhabiller chez Gucci.

Jean-François Coppé qui déclare ce jour : "En France, on n'a jamais été aussi libre !!!" Ce n'est plus de la langue de bois mais de la langue d'éponge avec un côté doux pour tout absorber et un côté rêche pour gratter.

Alors, je vous fais une suggestion, envoyez la déclaration des droits de l'homme à Maxime Le Forestier, Dominique Farugia, à Christine Alabanel et aux autres députés UMP avec une punition sur mesure:

Vous m'hadopierez cent fois :

Publié dans politique

Commenter cet article