Gaël Monfils battu par Rodgeur Faidérère!

Publié le par Milton Dassier

Je ne vais pas vous parler du match en trois sets assez facilement remporté par le suisse.
J'ai toujours été amusé de cette façon de prononcer un nom et surtout le prénom francophone façon franglais. Un peu comme si on voulait nier que le suisse soit francophone pour en faire un extra-rerrestre exotique plus vendeur.

Je vous rassure Rogeai cause le français très très bien.

Dans le tennis, ce n'est pas la première fois. Je m'étais autant amusé quand les journalistes s'évertuaient à prononcer à l'américaine le nom bien français du joueur Jim Courrier, ce qui donnait dans leur bouche Jim Courwir.


Rodgeur Faidérère s'est très bien sorti de ce qui apparaissait comme un piège. Gail Myson ou Gaeul Monnfaïlls, c'est  comme on veut, devait aller à l'exploit en jouant sur le central, au milieu des français privilégiés qui avaient réussi à avoir des places car ils connaissent mieux la Suisse que la Martinique.

Un sacré avantage pour réussir et se payer sa première Rolex. Ce doit être parce que les banques martiniquaises sont les plus chères de France !


En tous cas, une chose est sûre comme une évidence certaine et incontournable, si Gaël Monfils a une couleur chocolat, même si sa fiancée affirme qu'il a le goût du chocolat, Gaël Monfils n'est pas suisse.

Publié dans pipoles

Commenter cet article

Carotte 04/06/2009 15:34

Bonjour Milton

T'es sérieux elle a dit ça sa fiancée ?

Milton Dassier 04/06/2009 15:54


Bonjour Carotte,
Je ne sais pas mais elle aurait pu si... Là il faut connaître certaines choses qui ne sont pas dicibles ici. Disons que si Gaël mange beaucoup de chocolat.. Je n'en dis pas plus. Bises.


mehdi 03/06/2009 22:39

C' esr Rodgeur lui mm qui demande à ce qu on prononce son prenom comme cela.Par ailleurs bien qu il s exprime en effet tres bien en français, il est suisse allemand et sa langue maternelle est l' anglais. Sa mère est sud-africaine..

Milton Dassier 03/06/2009 23:56


Pour lui parler, je dis pas mais pour en parler à des francophones, on peut quand même dire Roger.