Dieudonné – Elizabeth Lévy : L’histoire impossible

Publié le par Milton Dassier

Au départ, je n’aime pas trop Elizabeth Lévy. Pour moi, c’est Alain Finkielkraut au féminin sans dictionnaire des citations et sans bafouillis mais sans doute en plus direct et courageux. Il faut le concéder. En allant au devant de Dieudonné pour une interview et un débat sur le fond, Elizabeth Lévy a voulu faire un véritable travail de journalisme. C’est ce qu’elle a dit au début. Du moins, c’était semble-t-il son intention. Pas d’intermédiaire, pas de dépêche AFP plus ou moins tronquée, du brut de décoffrage. Certains l’accuseront d’être à la solde de l’Elysée, d’être en mission pour aller à la pêche aux propos antisémites histoire de donner raison à Claude Guéant.  Moi pas, trop facile, trop convenu. J’étais donc plein d’espoir en commençant le visionnage des vidéos.

 

Sa première question à Dieudonné: pourquoi cette sorte d’obsession envers le sionisme et plus généralement les juifs ? Je ne sais pas si elle l’a vérifié, peut-être ne le sait-elle pas, mais, Dieudonné et deux de ses colistiers ont été victimes d’agression de la part de miliciens de l’extrême droite sioniste.

Quelques coups sur le crâne avec côtes fêlées et contusions, c’est sûr que ça créé des liens mais pas dans le sens du syndrome de Stockolm !

 

Ensuite, les deux protagonistes tournent un peu en rond sur des questions de forme comme si chacun avait peur d’aborder la question qui fâche. Antisémite ou pas ?

 

Rappel de la sacro-sainte liberté d’expression, condamnations de la violence, même si  Elizabeth Lévy fait mine de comprendre qu’au nom d’un consensus républicain, des personnes ayant une autorité politique fassent tout pour empêcher Dieudonné de se produire.

 

Consensus républicain, il faudra qu’on m’explique cette notion. Pour l’instant, je la vois comme une sorte de consentement de la majorité silencieuse face aux barrissements tonitruants de quelques éléphants s’arrogeant le droit d’exprimer plus fort que la moyenne ce que leur conscience ou leurs calculs leur dictent. Le consensus républicain aurait donc plus de valeur que le possible trouble à l’ordre public souvent évoqué dans les lettres de cachet arrêtés municipaux et plus de poids que la constitution qui rappelle que tout ce qui n’est pas interdit par la loi pour de bonnes raisons est autorisé au nom de la liberté..

 

Pour obliger Dieudonné à se lancer, Elizabeth Lévy affirme franchement qu’elle est sioniste. Une manière habile de se placer au centre de l’échiquier et d’obliger l’humoriste à préciser sa pensée. Sioniste, qu’est-ce que cela représente pour lui. La question tourne alors sur des propos qu’aurait tenus Dieudonné, E. Lévy cite en exemple l’affaire dite « des négriers reconvertis dans la banque », Dieudonné tente de raconter les faits comme il les a vécus, il a désigné des fauteurs de troubles de ses spectacle en les traitant de négriers, faisant référence aux diamantaires sud-africains qui faisaient beaucoup d’argent sur le dos des mineurs noirs. Allusion au soutien d’Israël à l’Afrique du Sud de l’apartheid et aux diamantaires juifs.

 

Là, Dieudonné démontre que ses propos ont été interprétés et que les références historiques divergent. Cela oblige Elizabeth Lévy à se dédire à reculer en quelque sorte pour mieux se replacer. On est dans une partie d’échecs. Dieudonné a sorti son cavalier, obligeant la reine à changer de place. Elle l’affronte alors franchement avec des questions très directes sur Israël.

 

Mais le problème est qu’un débat n’est pas la mise à mort de son adversaire après l’avoir cerné. La vérité est qu’Elizabeth Lévy est sortie de son rôle de journaliste. Elle s’est déclarée sioniste donc elle ne sera pas objective. Alors, exit la journaliste et on découvre qu’elle n’est là que par vanité intellectuelle, elle n’est là que pour faire déraper Dieudonné. Le débat qu’elle invoquait n’est plus qu’un prétexte à huiler la route et provoquer un dérapage, voire une chute dans la ravine. Oui, il y a eu un débat mais comment débattre quand l’enjeu est de faire avouer à son interlocuteur qu’il est antisémite. Un interrogatoire déguisé en débat ! Un enjeu pareil ne mène nulle part. Et c’est bien dommage. Un vrai débat aurait été entre un antisioniste sincère, un militant de la cause palestinienne comme le fut du temps de son vivant Edward Saïd ou un juif antisioniste comme Gilad Atzmon ou pourquoi pas un Noam Chomsky et Dieudonné.

 

Finalement, après avoir entendu les deux débatteurs, on n’en sait pas plus sur la réalité du sionisme d’Elizabeth Lévy et encore moins sur la réalité de l’antisionisme de Dieudonné.

Les deux positions politiques sont honorables à la base, ce sont leurs excès et leurs dérives qui ne le sont pas.

 

Si le sionisme, c’est uniquement consacrer l’existence de l’état d’Israël, alors, on peut dire que la messe est dite et que maintenant, il faudrait s’occuper des palestiniens puisque c’est le peuple qui souffre désormais. Un sioniste sincère devrait donc se battre pour une Palestine vivable, prospère et souveraine. Un peuple, une terre… Mais aussi, abattre les murs. Imagine-t-on aujourd’hui une France incapable de s’entendre avec ses vieux ennemis d’hier : la Grande-Bretagne, l’Allemagne, l’Espagne ?

 

Mais si le sionisme, c’est consacrer un état qui institue la préférence raciale ou religieuse, si c’est rêver en secret du « Grand Israël » biblique et faire en sorte que les palestiniens quittent leur terre et choisissent l’exil et la déchéance alors l’antisionisme a toutes les raisons du monde d’exister puisqu’il s’agit d’un combat pour la justice et la dignité.

 

Cela s’applique aussi à l’antisionisme.

 

Si l’antisionisme, c’est uniquement se battre pour que les excès du sionisme n’aboutissent pas à la souffrance d’un peuple exclu de ses terres, exclu de sa dignité, exclu de l’humanité ; si l’antisionisme, c’est combattre la propagande de culpabilisation par rapport à la shoah pour masquer les crimes, le nettoyage ethnique et l’apartheid voulus par les ultras du sionisme, alors l’antisionisme doit s’adresser aux juifs afin de les éclairer sur l’injustice commise depuis 1948, sur une logique qu’ils ne savent ou ne veulent pas voir : La fin des souffrances du peuple israélien viendra avec la fin des souffrances du peuple palestinien.

 

Mais si l’antisionisme assimile tous les juifs à l’ultrasionisme, en fait potentiellement des agents du MOSSAD ou des boucs émissaires des échecs de l’épanouissement des peuples et du vivre ensemble, si l’antisionisme aboutit à la méfiance, au mépris, à la stigmatisation de gens parce qu’ils sont juifs alors on prend le risque d’ajouter la folie à la confusion, la cécité à l’obscurité et des juifs auront toutes les raisons de se croire en état de légitime défense puisque ce sera un combat pour la survie.

 

Si vous regardez bien, la liste de Dieudonné comporte quelques figures du nationalisme ou de l’extrême droite française et le gouvernement israélien quelques figures du nationalisme et de l’extrême droite israélienne.

 

Pour moi, les deux sont tout aussi infréquentables l’un que l’autre…

 

Malheureusement, mon attitude, tout en étant profondément républicaine est bien loin de faire  consensus !

 

Publié dans politique

Commenter cet article

Monsieur+Z 19/05/2009 12:41

Elisabeth Levy est connu pour son ton direct ,sa grande gueule ... je dirais même ...son hystérie.

Dans ce débat, elle a voulue se présenter comme journaliste mais c'est la sioniste qui a pris le dessus.

Dieudonné a commencé normalement histoire de prendre la température et ensuite il l'a laisser s'exprimer pour la faire tomber dans des impasses, des réactions explosives, il a joué avec.

D'ailleurs à la fin du débat, Dieudonné dit qu'il a fait exprès de jouer ce rôle car Alain Soral l'avais prévenu sur le comportement d'Elysabeth Levy .....et il n'avait pas tort du tout.

Pour moi le TOP du TOP, la chose ultime et irréfutable et , dont on a la preuve vidéo c'est lorsqu'elle fait croire qu'elle ne voit pas comment le CRIF peut faire pression surle gouvernement.

voir la vidéo : http://dieudonne.over-blog.com/article-31369648-6.html

Milton Dassier 19/05/2009 18:12


Dieudonné a été habile, il n'est pas tombé dans les pièges destinés à le faire réagir sur un plan émotionnel mais est resté serein.


simplesanstete 15/05/2009 02:16

tu tapes juste ces mots et ca sort et puis un autre tres drole le blog de jean pierre martin.
Revenons a des choses tres serieuse DIEUDO et paradoxales quand l'humour devient spirituelle il y a pas mal de gens qui ne comprennent plus SURTOUT quand on leur parle de l'actualite melange a l'histoire,le temps s'accelere singulierement en ce moment ou les communautes
se reveillent apres la sagesse ou le conformisme de leurs parents,ils posent des? dailleurs sait tu qu'israel veut justement dire questionner dieu
DIEUDO n'est pas politique,C'EST MIEUX ou c'est pire notament pour les medias ,il s'attaque a l'image a la representation c'est pour ca que l'on ne sait plus si il est en concert ou si c'est reel) en gros notre monde joue au monopoly et lui il joue aux echecs,c'est une crise de credit...bilite entre confiance et defiance!!je veux bien te parler en VRAIE au 0321909257

Milton Dassier 15/05/2009 15:24



Dieudo n'est pas cohérent voilà le problème. Toi, tu me dis que cette non cohérence est source de progrès pour les idées. Pas d'accord même si je pense que le tapage médiatique entraine que
certains, isolément,  se posent des questions Mais ils sont seuls à côté d'une majorité qui se crispe et n'y comprend plus rien. Pour moi, tout cela fait le jeu de Sarkozy qui se pose
en mec de droite mais cohérent.



simplesanstete 13/05/2009 16:27

SVP milton LIT renseigne toi,le religion c'est KAPITAL,dictionnaire aie"ce qui relie alors je te donne des liens 1)Le site de jean pierre voyer2) DEDEFENSA3)Leblog de jean pierre martin4)tres academique mais ex loufiat de la financeBlog paul jorion encore un effort!!

Milton Dassier 13/05/2009 19:36


ça aurait été sympa de mettre les URL!


simplesanstete 13/05/2009 16:16

L'eminent professeur d' epidemiologie antisemite Karl Marx,dont les travaux sur "la qestion juive" sont internationalement reconnus nous dit d'outre tombe"Je pense avoir trouver l'epicentre de l'infection antisemite,il est ne dans la vieille europe et a ete importe par de frauduleuses methodes en palestine(english FIRST),terrain encore inhabite selon certaines souches ou sources,le virus mutant s'appelle Sionisme un virus qui a pour nature essentielle une negation de la souche mere,les semites(juif,arabe,etc) IL EST TRES VIRULENT aussi je conseille aux voisins qui ont deja ete contamine MAIS qui RESISTENT tant bien que mal a l'infection d'envoyer des signaux AU MONDE par tout moyen aproprie,fusees de detresse etc...Le president ARMANI,modeste tailleur de costumes a dailleurs denonce a Geneve la source de l'epidemie et l'imposture de la plus fameuse maison de haute cloture.LES CONTAMINES SE SONT IMMEDIATEMENT VOLATILISES,il faut les epingler avant qu'il ne soit trop tard,LE SIONISME EST IL PANDEMIQUE?je continue mes recherches,a bientot
DIEUDONNE et ses camarades VACCINES semblent offrir des remedes rapides et efficaces a ce fleau

Milton Dassier 13/05/2009 19:35


Terrifiant! Est-ce qu'on a une chance de s'en sortir? Et le tamiflu?


stev 13/05/2009 10:21

On ne peut pas s'y retrouver, Milton... Dieudonné est un homme qui s'est perdu à force de se chercher... Ce n'est pas un penseur, ni un homme de convictions... Quand un type dit "il n'y plus de clivage droite/gauche, aujourd'hui le clivage c'est sioniste/antisioniste", c'est qu'il est politiquement à la rue... Qu'est-ce l'antisionisme va apporter aux 90000 personnes qui se retrouvent au chômage en France depuis le début de l'année ? C'est juste de l'agitation mondaine, qui n'a aucun prolongement politique.

Pire, l'action Dieudonné/Soral tend décrédibiliser la critique légitime d'Israël (c'est peut-être pour ça que le gouvernement l'a mis en avant !). Des intellectuels comme Emmanuel Todd ou Rony Brauman, ainsi que des historiens israéliens, ont tenu des propos et émis des thèses très critiques à l'égard de "l'Etat Juif"... Est-ce que Dieudonné, par ses outrances, des dérives, ses déclarations fracassantes et déconnectées de toute réalité, rend service à ses intellectuels courageux ?

Milton Dassier 13/05/2009 19:33


Je suis d'accord. Merci.