Quel bilan ! Deux ans de sarkozisme en 15 points et 10 chiffres

Publié le par Milton Dassier

Quel bel anniversaire! Deux ans de pouvoir et d’égarements. Normal que personne ne souhaite en dire trop. Luc Chatel s’y est essayé avec un cynisme rarement atteint en disant que Nicolas Sarkozy avait remis la France sur les rails des valeurs universelles..

 

Le bilan de Nicolas Sarkozy pour sa présidence tient en 15 faits marquants.

 

1. En mai 2007, Nicolas Sarkozy vient d’apprendre son élection à la présidence de la République. Sans même un mot pour ses électeurs ou les français. Il fonce alors au Fouquet’s pour fêter sa victoire en compagnie de pipoles et de patrons du CAC 40 qu’il décorera de la légion d’honneur deux ans plus tard… Son premier acte politique de président ne fut pas une mesure de justice ou une amnistie même légère mais un décret en faveur des propriétaires de casinos !

 

2. En juin 2007, il prend des mesures fiscales très avantageuses en faveur des personnes les plus fortunées, mesures appelées communément « le bouclier fiscal ». Il ne reviendra pas là-dessus.

 

3. En juin 2007, il s’attache à installer des symboles historiques forts et demande que la lettre d’adieu du résistant Guy Moquet soit lue dans toutes les écoles, chaque année. La tentative de récupération politique des faits de résistance n’échappe à personne et provoque un tollé.


4. Juillet 2007, en visite officielle à Dakar, il ramène la pensée française au 19ème siècle à l’époque de la colonisation et du racisme institutionnel déguisé: 

 

« Le drame de l'Afrique, c'est que l'homme africain n'est pas rentré dans l'histoire. Le paysan africain,qui, depuis des millénaires vit avec les saisons ne connaît que l'éternel recommencement du temps. Dans cet imaginaire ou tout recommence toujours, il n'y a de place ni pour l'aventure humaine,ni pour le progrès. »

 

5. Septembre 2007, la loi sur l’immigration choisie renforce la chasse aux sans-papier et diminue les droits civils des immigrés en situation régulière, notamment sur le regroupement familial et le mariage. Des enfants, des bébés sont ainsi enfermés en centre de rétention.

 

6. En novembre 2007, il réforme les régimes spéciaux de retraite présentés comme des privilèges en laissant croire que cela aura pour effet d’augmenter les pensions de retraités du régime général.

 

7. En décembre 2007 à Vandoeuvre les Nancy, il déclare:"le développement du crédit hypothécaire est une priorité absolue ».

 

Heureusement,  il n’est pas passé aux actes…

8. En décembre 2007 à Rome, en visite au Vatican, il déclare : « Dans la transmission des valeurs et dans l'apprentissage du bien et du mal, l'instituteur ne pourra jamais remplacer le curé ou le pasteur. » Il tente d’imposer le concept de laïcité positive, faux-nez pour faire passer des mesures favorisant l'église catholique.

 

9. 1er janvier 2008 : Il institue les franchises médicales qui empêchent l'accès aux soins des plus démunis et des plus malades. Elles constituent un véritable impôt sur la maladie.


10. Janvier 2008, il déclare: « l'authenticité se lit sur mon visage. Je ne triche pas, je ne truque pas. S'agissant d'ailleurs du pouvoir d'achat, qu'est-ce que vous attendez de moi, que je vide des caisses déjà vides ou, que je donne des ordres à des entreprises à qui je n'ai pas à donner d'ordre? »

Il dira tout le contraire un mois plus tard..


11. Février 2008: « L'état est prêt à prendre en charge tout ou partie des investissements nécessaires, quel que soit le propriétaire, car notre objectif c'est de garder des usines ouvertes en France. Je reviendrai dans l'usine pour annoncer la solution qu'on aura trouvée. »

Les caisses se seraient-elles miraculeusement remplies?


12. En juillet 2008, devant ses pairs de l’UMP, avec un grand sens de la formule prémonitoire, il annonce fièrement : « Désormais quand il y a une grève personne ne s'en aperçoit. »

 

13. Le 4 octobre 2008 ... Une note interne de l'Elysée recommande de faire passer la rémunération annuelle du chef de l'Etat de 101 488 à 240 000 euros, ce qui représente 170% d’augmentation.

14. Janvier 2009 sur les chercheurs et l’université: 

 

« Je ne veux pas être désagréable, à budget comparable, un chercheur français publie de 30 a 50%en moins qu'un chercheur britannique dans certains secteurs. Evidement si on ne veut pas voir ça… je vous remercie d'être venu, il y a de la lumière, c'est chauffé....On peut continuer, on peut écrire… »

 

15. En avril 2009, il fait revenir la France  dans le commandement intégré de l’OTAN sans aucune contrepartie sur la défense européenne. Le France a perdu sa voix spécifique dans le concert des nations.

 

Dix chiffres

 

110 millions d’Euros : c’est le budget de l’Elysée pour 2009, soit une augmentation de 9,2 millions d’Euros (9,1%) par rapport à 2008.

 

63, c’est le nombre de tribunaux de prud’hommes supprimés, dans un vaste plan pour rendre la justice encore plus inaccessible aux simples citoyens.

 

9,6% C’est le taux de chômage en France au 1er trimestre 2009…

 

1,25 millions de Rmistes avec une augmentation de 6,2% sur l’année 2008.

 

13 lois sur la sécurité

Entre temps, soit comme ministre de l’intérieur, soit comme président, il aura fait voter plus de 13 lois sur la sécurité avec de bien piêtres résultats...

 

500.000 gardes à vue

Sa police décrite comme brutale aura mis en garde à vue  plus de 500.000 personnes en 2008.

 

4 ans d’impunité pour les policiers après la mort de Zied et Bouna

Les policiers accusés pour non assistance à personne en danger lors de  la mort de deux enfants électrocutés dans un transformateur, enfants qualifiés de délinquants par le ministre de l’intérieur Nicolas Sarkozy en 2005, n’ont toujours pas été jugés, 4 ans après les faits…

 

115 suicides en prison en 2008: Grâce à lui, la France peut se glorifier d’avoir le plus fort taux de suicides jamais atteint dans des prisons pourtant régulièrement montrées du doigt pour leur insalubrité et leur brutalité par les grandes ONG et l’Union Européenne.


Selon l'INSEE, 10% des familles les plus riches empochent 83% des sommes qui manquent à l'état.

Seuls 32% des français approuvent la politique de Nicolas Sarkozy selon un récent sondage.

 

 

Publié dans sarkozy

Commenter cet article

Enezeneg 06/05/2009 21:47

Merci pour notre mémoire...
Il avait bien bossé le bougre... N'oublions pas le plan fameux grenelle de l'environnement, la loi anti tabac favorisant les lobbies US, la liberté d'expression sans cesse rognée et l'inexproable plan pour nos quartiers populaires et la boucle n'est pas finie... C'est qu'il bosse le nain avec sa pute... Bonnes vacances...

Ph 06/05/2009 20:31

Superbe résumé !

Un résumé vidéo fait par quelqu'un, pas moi, très bon travail de recherche et montage :

http://www.dailymotion.com/video/x1tsbj_sarkozy-compilation-de-ses-mensonge_events

A2N 06/05/2009 18:44

Bonjour, Milton !

Bien résumé !

A2N

Milton Dassier 06/05/2009 20:00


Merci!!