Pourquoi Claude Guéant a pris Dieudonné en grippe

Publié le par Milton Dassier

Je ne reviendrai pas sur l'opportunité de faire des listes aux européennes avec comme seul programme l'antisionisme.

Cela me semble loin des préoccupations de la population et il est temps qu'une liste ne se préoccupe que de fonctionnement démocratique dans une Europe confisquée par les chefs des grands états et une bureaucratie tentaculaire.


Quelle mouche a donc piqué Claude Guéant? C'est ce beaucoup se demandent...

D'autant que cela semble ne pas avoir été préparé pour gêner la gauche. Sinon, les choses se seraient passées avec une accusation de complaisance de la gauche vis-à-vis de l'antisionisme et une demande de prise de position pro-israélienne.  D'aileurs, Frédéric Lefèbvre n'aboie que contre Dieudonné aujourd'hui, pas contre Ségolène Royal ou le PS.


Claude Guéant savait parfaitement qu'il est impossible en droit français de faire interdire une liste de candidats aux élections européennes. La seule manière d'interdire un candidat serait qu'il ait été frappé d'inéligibilité par la justice. Or, ce n'est pas le cas de Dieudonné.


Selon les juristes, une profession de foi ouvertement raciste ne pourrait pas empêcher de se présenter aux élections. On pourrait attaquer en justice les publications et leurs auteurs mais pas le principe de se présenter aux élections. Seul le Conseil d'état, après l'élection pourrait la rendre invalide pour un tel prétexte.


Donc Claude Guéant savait parfaitement qu'il proférerait un mensonge. De plus, comme l'a souligné le Parti Socialiste, pourquoi un tel réveil sur Dieudonné alors qu'il a annoncé ses listes depuis quelques semaines et pourquoi ne pas vouloir interdire les listes FN, puisque son président a été plusieurs fois condamné pour apologie d'un crime contre l'humanité.

Claude Guéant sait tout cela parfaitement. Qui a-t-il voulu tromper ou manipuler? Car il y a une intention manifeste derrière ce qui ressemble à une bourde.



Un début de réponse



Dans quelques jours, Lieberman, le ministre des affaires étrangères d'Israël viendra à Paris. Il est issu d'un parti d'extrème droite dans un gouvernement très à droite. Il refuse toute négociation pour la constitution de deux états avec les palestiniens. Il vient de menacer l'Europe car elle souhaite qu'Israël tienne ses engagements passés signés à Annapolis.
C'est donc que les choses ne vont pas bien entre la nouvelle direction israélienne et l'Europe. Sarkozy se retrouve en porte-à-faux. Il se dit l'ami indéfectible d'Israël mais va devoir s'aligner sur les européens et les USA qui, eux aussi, voient l'arrivée de l'extrème droite au pouvoir en Israël d'un très mauvais oeil.


En attaquant les listes de Dieudonné, l'Elysée s'adresse au CRIF en lui concédant qu'il est à ses côtés dans sa lutte contre l'antisionisme en plus de la lutte contre l'antisémitisme et ainsi, le prépare sans doute, à un changement de cap dans son attitude envers la nouvelle administration israélienne.


La justice ne fera donc rien contre Dieudonné dans ce cadre là, mais il est certain que ceux qui mettent en avant leur antisionisme seront encore plus surveillés, harcelés et traqués. Et les milices d'extrème droite encore plus impunies.

Pour Sarkozy, le sionisme est un fond de commerce électoral. Si le soutien de la France à Israël devait diminuer, la communauté juive qui vote majoritairement à droite, pourrait choisir d'autres candidats. Donc, Dieudonné bénéficie d'un coup de pub inespéré et sans le savoir, son engagement politique est utilisé pour préserver les relations entre l'UMP et le CRIF...


La profession de foi du parti antisioniste sous les couleurs duquel se présentent Dieudonné et Alain Soral reste assez raisonnable. Rien de plus que l'opinion exprimée par nombre d'intellectuels gênés de voir l'importance prise par le CRIF dans la vie politique française, ne serait-ce que par le fameux dîner que pas un politicien en vue ne saurait rater. En fait, dans ce programme électoral, le mot sionisme peut aisément être remplacé par l'expression "le patriotisme pro-israélien du CRIF". Est-ce que ça en fait un programme "antisémite"?


Tout dépend du sens qu'on donne à ce mot. Et la polémique risque de ne porter que sur cet aspect, ce qui éclairera, j'espère, bien des gens au cerveau formaté par la propagande.

 

  Voici les grandes lignes du programme électoral du parti antisioniste:

 

EFFORTS ET AMBITIONS DU PARTI ANTI SIONISTE POUR LA FRANCE

 

-Faire disparaître l’ingérence sioniste dans les affaires publiques de la Nation.

-Dénoncer tous les hommes politiques qui font l’apologie du Sionisme.

-Eradiquer toutes les formes de Sionisme dans la Nation.

-Empêcher les entreprises et les institutions de contribuer aux efforts de guerre d’une nation étrangère qui ne respecte pas le Droit International.

-Libérer notre état, notre gouvernement et nos institutions de la main mise et de la pression des organisations sionistes.

-Libérer les médias pour une pluralité de l’information afin de promouvoir la liberté d’expression.

-Promouvoir l’expression libre de la politique, de la culture, de la philosophie et de la religion et les libérer du Sionisme.

-Redonner le pouvoir à la France et aux Français selon les nouvelles règles géopolitiques et économiques sur les grandes questions qui engagent la responsabilité de la Nation.

-Ne plus engager la France dans des guerres de colonisation et rapatrier nos armées postées en Afrique, en Afghanistan et partout dans le monde.

-Exiger un référendum populaire pour tout nouvel engagement de la France à l’étranger.

-Etablir un projet de loi pour interdire aux binationaux de participer aux guerres sans mandant explicite de la Nation.

-Interdire toute milice quelle que soit sa confession religieuse.

-Instaurer un dialogue national de sensibilisation pour un projet de société qui exclut toute apologie du Sionisme.

Etablir le mode de scrutin à la proportionnelle afin que toute les composantes de la société soient représentées.

-Militer pour l’instauration d’une société de justice, de progrès et de tolérance.

Publié dans politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Carotte 09/05/2009 18:42

Pas de commentaire en dehors du fait que je viens souvent vous lire. Voici un lien vers un article d'un journaliste qui visiblement n'a aucun devoir de réserve... http://www.liberation.fr/monde/0101566257-dieudonne-fait-parader-sa-troupe-antisioniste

simplesanstete 07/05/2009 13:18

il faut rebatiser l'atlantisme en atlantide,je "travaille sur un projet de livre"disneyland en terre promise" ou le jugement de dieu a commence,si vous etes interesse contacte moi.

simplesanstete 05/05/2009 02:24

BIEN vu,on peut ajouter le caractere DEMOCRATIE BIBLIQUE VERTUEUSE tres chere aux cathos laicars qui pullulent honteusement dans ce pays,ah decidement DIEUDO en fouillant dans les poubelles de l'histoire européennes va nous faire remonter toutes les odeurs de "saintete"

Milton Dassier 05/05/2009 13:13


Tout à fait juste. Tu as raison de rappeler qu'il y a un clan catho laïques ou non très influent chez Sarko tout comme il y avait un clan protestant naguère au PS.


zin 04/05/2009 21:43

Pour celui qui n'a pas encore compris, le sionisme, c'est une idéologie qui est en train de scinder le monde en deux. L'application de cette idéologie est ou sera à la base d'un grand nombre de catastrophes : terrorisme, septembre 2001, désagrégation du Moyen-Orient, futur 3ème guerre mondiale, choc des civilisations, pertes de crédibilité de l'Occident et de ses valeurs, méfiance et dégoût des pays émergents, nettoyage ethnique, massacre, guerre en Irak ... Et en France même, l'influence est énorme quoique souterraine : censure, noyautage des médias et institutions politique, noyautage des intellectuels, grave détournement des populations arabo-musulmans, destabilisation des différentes communautés, rage ... Ouf, rien que cela !!!C'est sûr comparé au pouvoir d'achat et aux petits chiens écrasé ... Voilà, tout cela pour dire qu'une liste antisioniste, malgré les apparences, est bien loin d'être idiote. Et même, si cela ne devait servir qu'à une seule chose : faire pression sur Israël pour que ce pays arrête son nettoyage ethnique, alors ce sera déjà une très bonne chose !!!!

Milton Dassier 04/05/2009 21:53


Mais, moi, je n'appelle pas cela de l'antisionisme mais de l'anticolonialisme. C'est bien là l'erreur de casting. Le problème n'est pas qu'israël existe ou non mais que son existence ne soit pas
lié à un colonialisme agréé par les anciennes puissances coloniales. Un type comme Chavez l'a bien compris et s'il se montre réticent vis-à-vis d'Israël, c'est au nom de l'anticolonialisme et
contre l'atlantisme de ce pays. Le sionisme n'est que la face émergé d'un iceberg bien plus grand : le néocolonialisme.