Aux aveugles qui croient qu’Israël est une démocratie comme une autre

Publié le par Milton Dassier

Au lendemain de la controverse sur l’antisémitisme supposé d’Ahmaninejad, et l’impossibilité d’aborder les aspects racistes du fonctionnement de l’état israélien vis-à-vis des palestiiniens, deux nouvelles sont tombées coup sur coup sur les téléscripteurs.

 

De la droite à la gauche de gouvernement, l'angélisme vis-à-vis d'Israël est de rigueur. En une journée, deux évènements se sont produits et constituent un cinglant démenti par les faits. Cela laisse penser que la meilleure façon de lutter contre la propagande pro-israélienne et d'aider les palestiniens et les israéliens qui en ont marre de la politique de leur pays, c'est de laisser Israël faire ce qu'il fait et simplement le rapporter. Voici ces deux évènements du jour:

 

Oui, Israël est un état raciste. C’est en quelque sorte ce que vient d’affirmer la Prix Nobel de la Paix 1976, la nord-irlandaise Mairead Maguire qui a déclaré que Israël pratique une politique de purification ethnique à Jérusalem Est en prévoyant d’expulser 1500 palestiniens pour permettre la construction de logements réservés à des israéliens.

 

 

Oui, Israël est un état qui méprise les droits de l’homme, maintient des centaines de milliers de palestiniens enfermés dans la bande de Gaza et interdit à quiconque d’étranger d’y pénétrer sauf les membres des organisations humanitaires. C’est la mésaventure arrivée à Olivier Besancenot à qui il a été interdit de se rendre dans Gaza par les autorités israéliennes.

 

Cela confirme bien que Gaza est encore plus un ghetto qu’auparavant…

 

Comme la vingtaine de militants de l'UEJF a dû se sentir bien seule à faire les clowns à Durban II !!

Publié dans international

Commenter cet article

Enezeneg 23/04/2009 08:11

Petit mot sur ALLAIN JULES COMMUNICATION...

jeudi 23 avril 2009
ISRAËL CONTRAINT A LA PAIX ET RAHM EMANUEL MENACE DE MORT.




Stupeur et tremblements. Panique à bord du côté de l’administration de l’Etat hébreu de plus en plus aux abois. Déclaration hallucinante hier de Benyamin Netanyahou qui dit qu’il est finalement prêt à discuter avec les palestiniens sans conditions. Une volte-face inexplicable. Le Yedioth Achronoth est le quotidien israélien au plus fort tirage. Ce qu’il a rapporté hier fait froid dans le dos, avec d’une part, la mise en lumière de manigances et de harcèlement qui visent le secrétaire général de la Maison Blanche, Rahm Israël Emanuel, et d’autre part, il atteste que aujourd'hui que le président américain, Barack Hussein Obama a bel et bien l'intention de voir signé, scellé et livré sur sa table, la solution à deux Etats au cours de son premier mandat.



L’homme de confiance de Barack Obama, Rahm Emanuel, considéré comme un ultra sioniste, rapporte le quotidien, se serait rangé dans cette position en déclarant à un leader juif dont le nom n’a pas été révélé, information reprise par le Israely policy forum: «Dans les quatre prochaines années, il va y avoir un accord sur un statut permanent entre Israël et les Palestiniens sur la base de deux Etats pour deux peuples. Il est de question pour nous de tergiverser, quelque soit le premier ministre en exercice. » Branle bas de combat et crainte en Israël. Pire, le prosélyte pacifiste a même poussé le bouchon en déclarant par la suite qu’au-delà des pressions qu’ils (Etats-Unis) exercent sur l’Etat hébreu: « Tout traitement du problème nucléaire iranien sera subordonnée à des progrès dans les négociations et un retrait israélien de Cisjordanie. » En d'autres termes, les États-Unis désavouent les velléités bellicistes israélien vis-à-vis de l’Iran et leur appui concernant la dénucléarisation de l’ex Perse, dépend de la volonté d'Israël de prendre l’engagement de sortir de Cisjordanie et de permettre l'établissement d'un État palestinien s’étendant de la bande de Gaza à Jérusalem-Est...


Rahm Israël Emanuel s’est donc jeté à l’eau. Cette sortie a mis Ya'acov "Ketzele" Katz, président de l’Union national -parti raciste d’extrême droite qui veut l’annexion de tous les territoires palestiniens-, dans tous ses états comme le précise le Jérusalem Post. Citant le livre d'Esther (4:14), il a même menacé Rahm Emanuel en disant que s’il n’aidait pas les juifs par son influence auprès de Barack Obama comme le fit Esther auprès du roi perse Ahashverosh pour sauver les juifs, lui et sa famille périront. Il ne pouvait pas laisser passer ce « sacrilège », cette « trahison » et ces « insultes », lui qui rêve d’un Grand Israël. Ainsi, pour faire bonne figure, il prit sa plus belle plume pour adresser cette missive au Secrétaire général de la Maison Blanche en lui demandant de se rappeler aussi de ses origines…juives et israéliennes. La même information est reprise par un forum extrémiste Israeli Forum qui s’est directement mis en place accusant et traitant Rahm Emanuel de traitre. Une exaltation d’un communautarisme qui ne dit pas son nomet un apel au meurtre. Pire encore, c’est finalement Barack Obama qui boude le premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou habitué aux vieux usages, qui souhaitait le rencontrer au début du mois de mai, en marge du sommet de l’AIPAC. Un camouflet retentissant qui fait hésiter le premier ministre israélien à se déplacer pendant cette conférence. Habitué à avoir des rencontres avec le président américain par un simple coup de téléphone, cette attitude de Barack Obama déroute les israéliens.


Selon certains observateurs, ce geste d’Obama, qui plus est, n’a pas cillé face aux « provocations antisémites » selon les européens et leurs alliés, « vérités » selon l’ensemble des autres pays du monde représentant quand même 5 milliards de personnes, des risques pèsent sur la vie du dirigeant américain. Israël n’est plus à la fête. C’est la gueule de bois et, toujours d’après certains, ne sachant plus sur quel pied danser pour attirer l’attention sur lui, l’Etat hébreu fera tout pour provoquer l’Iran, quitte à commettre l’irréparable, simplement pour faire diversion et saborder le processus de paix que veut mettre en place la nouvelle administration américaine. Mais, un autre écueil est survenu dans la journée d’hier lorsqu’un sondage rendu publique indique clairement que plus de 80% d’israéliens se sont résolus à une paix entre deux pays indépendants. Néanmoins, Shimon Perez a déclaré hier que : « Si l'Iran n'adoucie pas son approche, nous le frapperons ». Nous espérons que c’est de l’esbroufe.

La paix maintenant !

Publié par Allain Jules

Bonne journée,

Manu

Manu 21/04/2009 21:40

Bonsoir... Même si l'on s'intérroge sur le 11 septembre, la majorité des sachants risque de vous traiter de révisionnistes et encore plus d'antisémites... Vas comprendre Charles... Alors Monsieur P. Val futur cadre de France Inter j'accepte votre compliment, je suis vraiment un sale con... Je reste anti-sionniste et convaincu que le 11 septembre tout comme le génocide Palestinien font partis d'un plan de confisquation de certaines énérgies... Mettre en place les Talibans puis les destituer car ceux-ci ne voulaient pas contractualiser avec les US au sujet du Gaz... Envahir l'Irak une seconde fois au non de l'existence d'armes de destruction massive alors que c'est surtout et uniquement la seconde réserve de Pétrole qui est convoité par les US... Etre capable de massacrer près de 3000 de ses compatriotes au non de la lutte contre le terrorisme... Mesdames et Messieurs les Sionnistes vous n'êtes mêmes pas racistes... Vous les pouvoirs occidentaux de la vieille europe ne faites que rejoindre Hitler, Poutine, Bush, Staline et autres assassins et criminels au panthéon du mensonge... Illuminati quand tu nous tiens... Vous n'êtes que les maîtres de votre bétise et non du monde...
Pour éviter de vous endormir... REOPEN911 : Loose Change 2 Final Cut en Kiosque... Ou les projections de Zéro... Pauvre France, les Italiens eux se positionnent au moins... RDV avec Dieudo' dans son bus...
Kenavo...