Ceux qui bullent à l’assemblée nationale ne sont pas ceux qu’on croit

Publié le par Milton Dassier

Les français ont tendance à croire que l’assemblée nationale est une planque réservée à d’obscurs députés qui ne cherchent pas à se montrer, à profiter du système sans faire de vagues.

le site « Les infos » publie le classement des députés les moins actifs et donc les moins présents de l’assemblée nationale. On va de surprise en surprise…

 

Les 150 députés les moins actifs sur un total de 647, atteignent chacun à peine 10 interventions en séance plénière ou en commission et ce, en 24 mois. Des gens comme Jack Lang, Marie-José Roig, Jean-Christophe Cambadélis ou Daniel Vaillant ne sont intervenus que deux fois pendant toute cette période… Quelle puissance de travail ! Et dire que Jack Lang trouve encore des colonnes dans les journaux pour faire part de ses avis en matière d’éducation ou de loi Hadopi !

 

Il y a des anciens ministres : J. Lang, F. Barouin, D. Perben, P. Bédier, D. Vaillant, X. Bertrand, E. Raoult (ancien vice-président de l’assemblée nationale), C. Estrosi, Jean-Jacques Queyrannes, Pascal Clément,

 

Parmi les têtes d’affiche, les ténors des partis qu’on voit souvent sur les plateaux de télévision ou dans les studios de radio, on en trouve certains particulièrement inactifs à l’assemblée nationale. C’est le cas de Claude Bartolone(36ème), de Patrick Balkany (135ème), de Julien Dray (163ème), de Jean-Louis Bianco (145ème), d’André Vallini (133ème).

 

Et l’outre-mer me demanderez-vous soupçonnant qu’être issu de pays qui revendiquent leur droit à la différence et où poussent des cocotiers, est une circonstance aggravante?

 

Eh bien non ! Dans l’ensemble, les députés d’outre-mer font leur boulot. Certains plus que d’autres. Mais personne de l’outre-mer dans les 100 députés les plus fumistes.

 

Quelques exemples : Le seul député d’extrême gauche est un martiniquais, il figure en milieu de tableau à la 321ème place. Malgré la présidence de la région Martinique, ses attaches indépendantistes et l’éloignement de sa circonscription, il a tout de même fait 26 interventions et posé 19 questions en séance plénière. Le député-maire de Fort de France, Serge Letchimy est classé parmi les plus assidus et fait un peu mieux que Christiane Taubira.

 

Eric Jalton , député de Guadeloupe est le moins présent des députés d’outre-mer. Il arrive à la 130ème place.

 

Ce qui veut dire que 130 députés bullent plus que le député d’outre-mer le moins actif.

 

Le cumul des mandats n’explique pas tout. On voit que les députés cèdent facilement à d’autres sirènes qui les retiennent dans leur circonscription ou ailleurs.

 

C’est sûr que quand ils nous parlent de morale, d’éthique, de travail, de devoir républicain, ils représentent les meilleurs exemples…

Publié dans politique

Commenter cet article

Enezeneg 20/04/2009 10:39

Bonjour. Effectivement, cela ne nous intérroge plus - cela devient "pornographique". Par contre, lorsqu'il s'agit pour eux - droite comme gauche - de "se voter" ou de "s'attribuer" 60 mois d'indemnités si comble de malchance il leur arrive d'être destitué par les urnes - pour celles ou ceux ci issus du secteur privé - la notion du mot chomage prend alors tout son sens pour ces élus de la république. Il existe un écart entre leurs propres statuts de députés et le "simple" demandeur d'emploi. Quelle solidarité et quel exemple pour le peuple... On comprend mieux pourquoi ils s'accrochent au portefeuille dépendamment de leur retraite assurée par leur régime spécial... Ne parlons pas des sénateurs... Quand au cumul des mandats ou au partage des richesses...

Manu 20/04/2009 10:30

Bonjour,

Didier 18/04/2009 20:42

Vous ne croyez quand même pas que les interventions en séance ont une quelconque importance ?
Les questions en séance sont moins importantes que le travail en commission, qui est moins important que les votes, qui ne servent à rien puisque même si l'opposition emporte le vote, on le refait.

Les députés ne servent absolument à rien. Je regrette que ce genre d'articles entretienne les fantasmes de démocratie du petit peuple.