En France, comme ailleurs, Sarkozy cause trop... de problèmes!

Publié le par Milton Dassier

Hier, je me demandais si Michelle Alliot-Marie est recyclable.. Aujourd’hui, force est de constater que la question s’adresse aussi à son maîîître le Président Nicolas Sarkozy.

 

La réalité a donc rejoint la caricature, enfin. Après ses propos sur ses « amis » chefs d’état européens et américains, désignés comme ne lui arrivant pas à la cheville, Sarkozy devient, peu à peu, le président le plus moqué du monde « libre ».

 

Deux des députés présents lors du dîner avec le président ont confirmé les propos tenus :

François de Rugy et Jean-Philippe Brard.

 

 Dans le code de déontologie de certaines professions (professions de santé, juristes..etc), il existe des textes relatifs à la confraternité. Notamment, de ne jamais parler de ses confrères en termes malveillants en public et surtout en leur absence. Ces textes existent dans la déontologie de la profession d’avocat. Sarkozy les auraient-ils oubliés ?

 

Florilège rapporté par Libération des petites perles de Sarkozy envers ses « confrères » chefs d’états.

 

Barak Obama : «Obama est un esprit subtil, très intelligent et très charismatique. Mais il est élu depuis deux mois et n’a jamais géré un ministère de sa vie. Il y a un certain nombre de choses sur lesquelles il n’a pas de position», Et il «n’est pas toujours au niveau de décision et d’efficience»

 

Angela Merkel :  «Quand elle s’est rendu compte de l’état de ses banques et de son industrie automobile, elle n’a pas eu d’autre choix que de se rallier à ma position»

 

Zapatero : «Il n’est peut-être pas très intelligent. Moi j’en connais qui étaient très intelligents et qui n’ont pas été au second tour de la présidentielle»,

 

Berlusconi cité en exemple : «L’important dans la démocratie, c’est d’être réélu. Regardez Berlusconi, il a été réélu trois fois.»

 

 S’il continue comme ça, chaque fois qu’il se rendra à une conférence internationale, l’on verra poindre au coin des lèvres de ses interlocuteurs des petits sourires qui en disent long.

 

Il faudra surveiller l’avis des français qui vivent ou se rendent souvent à l’étranger pour voir si la réputation du premier d’entre eux a des conséquences sur l’image qu’on a des français. Vous vous imaginez arrivant dans un hôtel ou dans un restaurant à l’étranger et tentant de vous faire comprendre malgré votre accent français. Vous aurez droit à la question inévitable : « Français ? ». A sentir le petit sourire moqueur qui naîtra à la bouche de votre interlocuteur et le silence tout autour de vous, certains choisiront certainement d’être belge, suisse ou sénégalais ce jour-là !

 

Une phrase résume parfaitement le malaise que suscite le comportement verbal de Nicolas Sarkozy, je vous la livre, elle est cinglante mais si exacte…

 

Les grands esprits parlent d'idées, les faibles font des commentaires sur les personnes.

Alors, recyclable Sarkozy? Je demande à mon vélo...  Sa réponse : une couche de ciment, une couche de goudron, une couche de ciment, une couche goudron. C'est le minimum pour ne pas pédaler dans la semoule!

Publié dans sarkozy

Commenter cet article

Manu 17/04/2009 23:51

Bonsoir...Plus cela avance avec ces politiques poli-ticiens, plus j'ai honte d'être français, je reste définitivement breton croisé basque... Quant à la redevance je pense ne pas avoir à m'en acquitter vu la soupe que l'on sert...

Milton Dassier 20/04/2009 22:32


Moi aussi, la redevance, je remet en cause. Mais come ma fille insiste, je diffère la décision de ne plus la payer et de ne plus garder ma télé.