Mort de Maurice Druon : un partisan parti sans panache

Publié le par Milton Dassier

Maurice Druon vient de s’éteindre. Résistant gaulliste puis "partisan" de l’UMP et de Sarkozy, vieux et réac vraiment trop tôt, on ne retiendra de lui qu’il fut l’auteur avec Joseph Kessel des paroles du « chant des partisans » devenu l’hymne des combattants clandestins et des résistants.

 

Alors, pour compenser modestement la récupération politicienne de ce chant qu’on fait systématiquement chanter par des militaires lors des cérémonies d’hommages aux résistants, il fallait la version plus débridée du groupe Zebda.

 

Si vous vous sentez motivés, la voici :

Publié dans opinions

Commenter cet article

Manu 16/04/2009 22:05

Bonsoir, effectivement la couleur et l'origine apparaissent rarement dans les tableaux ou les paysages historiques, surtout s'ils sont "rouges"... Ce président remercie l'Amérique pour son sacrifice à la libération mais oublie bien vite de nommer les Anglais, les Russes, les ressortissants et engagés des anciennes colonies ou protectorats français... Vive la république et sa triste mémoire... Pauvre histoire et pauvre France...

Manu 16/04/2009 12:47

Contre l'oubli...
Merci pour la fraicheur... Une vrai interprétation osée et assumée...
A bientôt...

Milton Dassier 16/04/2009 16:11


Sarkozy a le projet de confisquer la résistance au nazisme par gaullisme et atlantisme interposés. D'où ce qui avait trait à Guy Moquet dont on a gommé qu'il était communiste, d'où le cinéma
autour des résistants du Vercors qui n'étient pas spécialement gaullistes. Par contre, on oublie sougneusement d'honorer les réfugiés républicains espagnols des pyrénées, Manoukian et les
MOI-FTP de "l'affiche rouge" et les troupes coloniales des FFL... Trop à gauche ou trop "étrangers" sans doute..