Sa relation avec Sarkozy : Le terrible aveu de Doc Gynéco

Publié le par Milton Dassier

Ce Matin, sur Europe1, Marc-Olivier-Fogiel reçoit Doc Gynéco.

Il l'interroge sur sa relation avec Nicolas Sarkozy.


Verbatim:


-Fogiel : C'est quoi vos rapports aujourd'hui avec le président?


-Doc Gynéco: Oooh! Euh! Amicaux! Pour moi.. euh.. c'est un ami...Je l'aime beaucoup..


-Fogiel: Il ne vous a pas un peu coupé avec votre public? Le fait de le soutenir aveuglément, certains ont dit bêtement avec un livre un peu hallucinant que vous aviez sorti.


-Doc Gynéco : Ben moi j'ai toujours été Doc Gynéco...Au bout d'un moment, je suis devenu Doc Sarko...Je sais pas comment ça s'est fait.


-Fogiel : Bah, vous voyez bien comment ça s'est fait, vous avez été dans des meetings, vous avez écrit un livre sur lui (Doc Gynéco éclate de rire ), vous voyez, ça ne s'est pas fait tout seul!


-Doc Gynéco: Euh...ce n'est pas moi qui ai demandé ça ! C'est... euh.. C'est...un... un ami. Avant qu'il soit président, c'était un ami. Il le sera toujours après. Je suis pressé qu'il ne le soit plus.




On comprend donc dans les mots de Doc Gynéco, qu'il lui a été demandé de faire campagne en jouant à l'ami pour Nicolas Sarkozy. Il fallait rallier des jeunes et des stars. Doc Gynéco en délicatesse avec le fisc n'a pas été long à convaincre. On imagine qu'une fois élu, le président a cherché à l'éviter... Sans doute, Nicolas Sarkozy lui a-t-il expliqué qu'il valait mieux qu'ils ne soient pas vus ensemble, image présidentielle oblige. D'où l'envie pour un Doc Gynéco d'une naïveté incroyable, de retrouver "son ami" après sa présidence.

Publié dans pipoles

Commenter cet article

christian 10/04/2009 22:43

nous aussi, nous sommes presser qu'il ne le soit plus.

que dieu t'entende

Christian

Milton Dassier 11/04/2009 15:52


Amen ;-)