L'UMP et Sarkozy sont-ils coupés des vraies gens?

Publié le par Milton Dassier

Trop drôle ! J’imagine l’ambiance dans une salle de classe de CM2 où, pendant un cours d’instruction civique, l’instituteur explique comment sont votées les lois : à la majorité des parlementaires bien sûr et qu’un de ses élèves lui explique qu’une loi a été rejetée parce que la majorité parlementaire actuelle avait séché la fin de la dernière session !

 

La loi HADOPI fait l’objet d’un débat fortement médiatisé avec  ses lobbies, ses effets de manches, ses stars de la chanson industrielle et du cinéma politicien. Etrange protectionnisme de la part des chantres de l’économie libérale. Et puis, c’est tellement facile de punir des consommateurs en laissant les sites de partages proliférer impunément.

Car la solution la plus logique serait tout simplement d’interdire les sites de partage de fichier.

Seulement, là, fini les belles réussites sur le net qui font gagner des millions à leurs actionnaires, celles qu’on montre en exemple.

Malgré cela, voici la loi HADOPI soumise aux voix à l’assemblée nationale et rejetée par une majorité de députés présents, une majorité de socialistes…

 

La raison : Les députés UMP étaient déjà partis en week-end pascal, certains depuis hier.

Même le chef du groupe, Jean-François Copé, était absent, même l’inévitable Frédéric Lefèbvre avait choisi de perdre une belle occasion de se montrer !

 

Cette même UMP qui réclame, tenez-vous bien, l’interdiction des cagoules lors des manifestations. Lors d’une manifestation, il sera interdit bientôt de masquer son visage de quelque manière que ce soit. Une question me vient à l’esprit, cela concernera-t-il les policiers qui infiltrent les manifestants ?

Comme ces politicards se voilent la face ! Ils ne se rendent même pas compte que les fabricants de masques en latex à l’effigie des stars de la politique vont faire faillite.

 

On suggère donc aux manifestants soucieux de la protection de leur vie privée de trouver autre chose : postiches, fausses barbes, lunettes noires, perruques, maquillage.

 

Voici par exemple deux anarchistes parmi les plus dangereux pour menacer nos valeurs républicaines (comme le dirait MAM !)

 

 

un commando d’autonomes très motivés pour casser des flics

 

 

Deux militants de l’ultra-gauche dissimulant barres de fer et cocktails molotov prêts à être lancés sur les CRS

 

 

 

Mais ce n’est pas tout, les flics vont aussi pouvoir s’amuser à se déguiser.

 

C’est la recette que pourraient adopter les préfets pour grimer leurs policiers lors des visites de Nicolas Sarkozy. En effet, celui-ci ne se déplace pas avec moins de 1000 policiers suréquipés. Problème, il est de plus en plus coupé du peuple qui en a marre de se voir interdire l’accès à son quartier pendant 24 heures parce que Sarkozy doit y passer 20 minutes ! L’Elysée souhaite donc des policiers plus discrets.

 

Fini les déplacements où on voit plus de policiers que de badauds

 

Maintenant, les badauds seront les policiers déguisés en promeneurs, en militant UMP et même en journaliste

 

Un vrai journaliste s’est glissé parmi ces policiers, sauras-tu le reconnaître ?

 

 

La ressemblance est incroyablement frappante non ?

 




 

 

Publié dans politique

Commenter cet article

Enezeneg 09/04/2009 19:59

CRS = Bac -12 ou bac -9... C'est le monopole du métier pour lequel il faut réfléchir...
En fait avant nous pouvions leur trouver des excuses :
- lever à 4 ou 5 plombes du mat'...
- puis trajet en autocar... comme des boeufs...
- puis stationnement à proximité des lieux choisis... attente... attente...
- puis positionnement face aux manifestants... à s'en prendre sur le museau : insultes et jets de trucs en tout genre...
- jusqu'au point de départ où l'ordre tombe enfin : "chargez"...
- alors ils chargent les pauvres...
En bref c'était presque humain comme processus... sauf que maintenant ils chargent tout de suite... On ne peut même plus leur lancer des cacahuètes...
Tout fout le camp...
Kenavo

Milton Dassier 09/04/2009 21:43


Excellent !