En attaquant Ségolène, un élu UMP dérape sur les femmes en boubou

Publié le par Milton Dassier

Comment peut-on ne pas être exaspéré quand on voit des déclarations au ras des étrons comme celle qu’a vomie le conseiller de Paris UMP Alain Destrem ?

Retenez bien ce nom, il devrait figurer bientôt aux prochains Yabon awards dans la catégorie « Meilleur espoir masculin ».

 

Alain Destrem: En plus avec un nom pareil…

 

 

Il a dit en plein conseil municipal de Paris, pensant faire rire tout le monde :

 

« Quand je vois Ségolène Royale en boubou, je vois ma femme de ménage ! »

Beaucoup de conseillers UMP ont d'ailleurs ri, c'est révélateur de leur mentalité. La Sarkozie les a tant décomplexé qu'ils osent tout. C'est d'ailleurs ainsi qu'on les reconnait. Il a retiré ses propos  depuis tout en ne le regrettant pas. Avoir des couilles c'est difficile!


 

 

On ne sait pas qui il méprise le plus finalement : Ségolène Royale ? Sa femme de ménage ? Les femmes qui portent des boubous ? Les africaines ?

 

 

Hier, Ségolène Royale a fait un très bon coup politique en renvoyant le président de la république dans sa toile.

Rappelez-vous. Il était venu à Dakar, il avait discouru avec arrogance sur une Afrique pas assez entrée dans l’histoire à son goût, sur des paysans africains si absorbés dans leur tâche quotidienne de survie qu’ils en oubliaient la mondialisation. Les pauvres gens !

Pas assez entrée dans l’histoire ? Pauvre Sarkozy qui, apparemment, ne sait pas que le sud de l’Europe a été « africanisée » pendant plusieurs siècles au Moyen-Âge. En Espagne, en Italie, en Sardaigne, en Sicile et en France. Quelques noms géographiques en témoignent. : Massif des Maures en Provence, Castel-Sarrazin en Aquitaine.

Mais l’histoire de l’Afrique est bien plus riche encore, à condition qu’on s’y intéresse, à condition qu’on lise les travaux des historiens africains modernes.

 

La réprobation contre l’initiative de Ségolène Royale tombe complètement à plat. Oui elle a attaqué le président ! Mais il l’avait bien cherché non ? On avait vu un homme débarquer au Sénégal comme un César visitant une province romaine lointaine avec le mépris de celui qui pense avoir vaincu. Alors, de deux choses l’une : ou bien on dit franchement qu’une partie de l’Afrique est vassalisée à la France et on l’assume ou bien on dit que l’Afrique francophone est totalement souveraine et alors on abandonne le pillage des ressources et on met fin la corruption des dirigeants africains.

 

La politique africaine actuelle de la France peut se schématiser ainsi : le gouvernement français corrompt la plupart des dirigeants africains des états issus des colonies afin qu’ils laissent faire l’exploitation de leurs ressources par des compagnies françaises à des prix défiant toute concurrence. Ces compagnies se laissent prélever une petite partie de leurs bénéfices par ces mêmes dirigeants. Le gouvernement français finance la pauvreté par des aides afin que les peuples de ces pays ne se révoltent pas.

 

C’est ce qu’a voulu rappeler Ségolène Royal dans son discours. Je n’aime pas Ségolène Royal mais j’ai lu son discours et il est superbe.

 

Vous pourrez le trouver ici.

 

 

Extraits

 

Le problème est que la colonisation fut un système. Ce système doit être condamné pour ce qu’il fut : une entreprise systématique d’assujettissement et de spoliation. Ses séquelles doivent être combattues sans fléchir.

Les colonisés n’avaient pas le choix. Le travail forcé et le Code de l’Indigénat étaient la règle. Et le mépris. Et le racisme. Et la violence d’un système qui fit les uns ployés sous le joug des autres.

Je veux rendre honneur à ceux qui, dans toute l’Afrique, se sont battus et sont morts dans une combat qui était le combat des Africains, oui, et de toute l’humanité.

…/…

Je crois que nous avons le devoir de poser les mots justes sur ce qui fut. Car les mots font plus que nommer : ils construisent la réalité et le regard qu’on porte sur elle. Nos plaies d’histoire ne sont pas toutes cicatrisées. Le devoir de mémoire n’a pas besoin de permission. Chacun s’en acquitte avec la subjectivité et l’héritage qui est le sien. Ce dont, en revanche, nous sommes collectivement comptables et responsables, c’est du droit à l’histoire et du devoir de vérité.

Ce droit à l’histoire et ce devoir de vérité, c’est ce qui permet de regarder les faits en face et de partager un récit qui ne soit pas ressassement du passé mais moyen de le dépasser sans amnésie et de se projeter ensemble dans l’avenir.

Dans la dernière lettre qu’il a écrite à sa femme avant d’être assassiné, Patrice Lumumba a dit sa foi inébranlée dans l’établissement de la vérité historique : « L’Histoire dira un jour son mot. L’Afrique écrira sa propre histoire ».

Honneur aux maîtres de la parole qui conservèrent et transmirent. Honneur aux historiens de l’Afrique qui ont rappelé au monde que non seulement l’Afrique était le berceau de l’humanité mais qu’elle était avec l’Asie mineure le berceau de la civilisation humaine.

 

 

…/…

Une certaine histoire européenne de l’Afrique a voulu dénier aux Africains la fierté d’être Africains.

Et comme le pensait Lumumba, écrire c’est agir et agir c’est écrire.

Pour aujourd’hui, il est bon que se constituent autant que cela est possible des équipes mixtes de chercheurs africains et européens pour retracer le destin commun de l’Afrique et de l’Europe. Car c’est en élucidant ensemble les pages communes de nos histoires que nous pourrons écrire ensemble les pages communes de nos futurs.

…/…

Quand notre territoire national fut envahi, l’Afrique fut un refuge et une aide pour les forces de la France Libre.

Les soldats africains ont contribué, sur tous les champs de bataille, à inverser le cours de l’histoire.

Le 8 mai 1945, sans l’Afrique et les Africains, jamais la France n’aurait retrouvé sa liberté.

Alors comment oublier la sanglante répression menée au camp de Thiaroye contre des Tirailleurs qui réclamaient simplement le respect, leur dû et le droit de porter leurs galons car ils croyaient qu'à l'égalité du sang versé devait succéder l'égalité des droits. Ils avaient raison.

Il y a des mots que le peuple français doit au peuple sénégalais et à tous les peuples africains qui ont souffert pour nous et par nous, ce sont des mots simples mais puissants, trois mots que j'ai envie de dire ici en tant que citoyenne et élue de la République française :

Pardon. Merci pour le passé. Et s'il vous plaît, pour l’avenir, bâtissons ensemble.

…/…

 

Et c’est parce que j’aime la France, parce que je la crois suffisamment forte et généreuse, que je la veux capable de regarder son histoire en face. Je le veux capable d’assumer son devoir de vérité et son devoir de responsabilité.

Nous devons créer ensemble, à l’échelle de nos deux continents, une "Commission Vérité du passé et avenir commun" qui aurait accès à toutes les archives civiles et militaires, qui accueillerait tous les témoignages et qui aurait pour mission de dire le vrai, de pacifier les mémoires et de récueillir tous les témoignages.

La France républicaine mérite aussi que cesse ce qu'on appelle - et on sait ce que cela veut dire - la Françafrique et l'opacité de décisions prises dans le secret de quelques bureaux."

Publié dans anticolonialisme

Commenter cet article

Enezeneg 09/04/2009 19:48

Avec un discours aussi offensif, Dieudonné va lui proposer de venir sur sa liste aux Européènes...

Milton Dassier 09/04/2009 21:43


Une idée géniale!


MUMIA 09/04/2009 17:20

Vous êtes au mieux naïfs ! Ségolène fait de la com, c'est tout ! Elle fustige la françafrique mais elle était ministre sous Mitterrand. Alors faut arrêter !!!
A l'époque du débat sur les "aspects positifs de la colonisation" on n'a entendu ni le PS ni Royal ni Aubry. Alors là aussi, faut arrêter. Son discours n'est pas du tout superbe, il est hypocrite. Pour la Renaissance kemite, Ségo et Sarko, c'est la même chose. Elle est juste moins brutale dans la forme. A votre avis, quelle est son opinion sur Dieudonné ?

Milton Dassier 09/04/2009 19:35


Lors du débat sur les aspects positifs de la colonisation, la gauche a fait son boulot en  votant contre cet amendement... C'est bien le moins qu'on attendait d'elle non? Mais com pour com, je
préfère une com positive sur l'Afrique qu'une com négative qui enfonce les africains. Je ne regarde pas qui est l'auteur d'un texte avant de me prononcer sur le texte. Le texte est bien, je le
dis. Et comme je l'ai dit à quelqu'un d'autre, ça ne fait pas de moi un supporter de Ségolène Royal.


Pach 08/04/2009 18:41

Un HLM refusé pour cause de burka

Pas de HLM pour cause de burka ! Un logement social a été refusé à une famille à Vénissieux, dans la banlieue de Lyon, au motif que l'épouse de la famille portait une burka, tenue musulmane couvrant tout le corps et tout particulièrement le visage. Motif : selon le bailleur qui lui avait refusé le logement, le port de la burka est «une pratique radicale de la religion incompatible avec les valeurs essentielles de la communauté française. » La préfecture du Rhône a confirmé l'information mardi soir révélée dans l'hebdomadaire le Canard Enchaîné de ce mercredi.

La préfecture a confirmé avoir reçu en juillet 2008 «une lettre de la Sacoviv», organisme de logement de Vénissieux, qui faisait référence au «port de la burka de l'épouse» pour justifier sa «réponse négative à une demande de logement de la préfecture» en faveur de cette famille.La préfecture a conseillé de saisir la Halde
«La préfecture a conseillé à cette personne de saisir la Halde (la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité). Apparemment, elle ne l'a pas fait», a ajouté une porte-parole de la préfecture, sans pouvoir préciser ni la nationalité ni l'origine du couple visé.

«Madame revêt la burka, ce qui caractérise une pratique radicale de la religion incompatible avec les valeurs essentielles de la communauté française», arguait la Sacoviv dans cette lettre dont des extraits sont publiés par l'hebdomadaire.

L'organisme de logement de Vénissieux était injoignable mardi soir.
Tous les articles de la rubrique Leparisien.fr

Milton Dassier 08/04/2009 19:55


Et ils s'imaginent ainsi faire preuve d'intelligence.


walkmindz 08/04/2009 18:25

En ce qui concerne la France et l’Afrique, l’évangélisme humanisant et le colonialisme éducatif d’un côté, la démocratie alternative et la barbarie promulguée de l’autre troublent l’harmonie administrative des PDG de nations, adeptes des vases communicants, de l’exploitation des matières premières aux centres de rétention.
Les réflexes conditionnés ont un problème, celui de leur prévisibilité dans le calendrier mondain, pris en sandwich entre la dette mémorielle et la repentance amnésique.
Que les pros truc et les anti machin aient l’obligeance de s’aimer hypocritement ou de s’entretuer honnêtement une bonne fois pour toute, afin que l’on puisse échapper aux rhétoriques des spécialistes du passé nous construisant des généralités pour le futur.
Bonne volonté empathique, ethnique ou opportunisme économique ou théologique, quoi qu’il en soit le fantasme africain appartient à ceux qui n’en veulent pas, qui n’en veulent plus.
La suite :
http://souklaye.wordpress.com/2009/03/26/bloc-note-tintin-en-afrique/

Milton Dassier 08/04/2009 19:57


La dette mémorielle, la repentance, tout ça c'est pour masquer les vrais problèmes ou pour habiller certaines décisions qui n'ont pas d'autre but que d'enrichir quelques uns.


Phil 08/04/2009 18:17

"Tu n'aimes pas Segolène Royal?"
Putain, qu'est-ce qu'il vous faut?
Moi je ne crois plus qu'on puisse prendre le pouvoir pour faire le bonheur de je ne sais quel peuple, je ne crois plus que des pièces d'or puissent tomber dans mon jardin par le pouvoir d'une Présidente socialiste;
ca c'était pour mes 15 ans, et je les ai, entre autre politiquement, bien vécus!

Mais je sais que cette FEMME, elle méprise tous ces journaleux de ratelier multidecennaux, je sais que tous les entremetteurs de banquiers du parti socialiste ont tout fait avec les équipes sarko pour l'abattre( car malgré le délire de propagande, ils ne prennent aucun risque,ces femmes comme elle ne sont pas totalement maitrisable, genre De Gaulle tu vois, et ils pourraient perdre leur place!).


Alors cher Milton que je lis comme source d'information alternative, moi, rien que pour ca, et à notre époque, surtout pour ca, je l'aime cette FEMME.
Vous voyez, rien que pour voir la bave rageuse de tous ces médiacrates reptiliens.
Bien à vous tout de même.

Milton Dassier 08/04/2009 20:06


En politique, tout est fait pour que la séduction conduise à ce que tu aimes l'homme ou la femme. Or aimer rend non pas aveugle mais myope. Les politiciens sont des acteurs qui utilisent non
pas leur imaginaire mais l'imaginaire de ceux qu'ils veulent séduire. Facile de comprendre pour Sarkozy par exemple. Il utilise l'imaginaire du pékin qui en a marre des types basanés et des types
malpolis et s'imagine que c'est les mêmes avec le rêve secret de les virer tous. 
Alors oui, comme le pékin qui aimes Sarko, tu aimes le personnage de Ségolène Royale ou ce qui est mieux, l'actrice Ségolène Royale pour sa maestria dans ses différents rôles. Ne va pas confondre
le personnage avec le comédien, sinon tu risque de sacrées déconvenues. Elle représente un vrai danger pour Sarkozy car elle utilise les mêmes armes de com avec beaucoup plus de finesse. Leur truc:
la faire passer pour une fofolle aigrie d'avoir perdu en 2007. Ils ne pourront pas le faire longtemps. Il y a donc de l'espoir pour elle.
Tu vois, je reste lucide, mais, ce qu'elle a dit à Dakar, j'aime beaucoup.