G20, OTAN :Malgré la propagande, Sarkozy a été humilié!

Publié le par Milton Dassier

"Franchement... ça c'est très bien passé!" Voilà ce qu'a répondu Sarkozy  à une question sur sa première rencontre avec Obama lors du G20. Et, on aperçoit un rictus du visage et un haussement d'épaules qui montrent toute sa gêne. En fait, tout en lui dit que ça se passe mal et certaines attitudes du président français et de son épouse à Strasbourg le lendemain le confirmeront.

Il y a d'abord eu cette menace de la chaise vide, de quitter le sommet au nom de la France et de l'Allemagne (alors qu'Angela Merkel n'avait rien dit ) si le sommet se limitait à de simples déclarations d'intention. Attitude bidon car tout était déjà joué depuis plusieurs jours avec les conseillers, les diplomates et les "sherpas" des équipes gouvernementales. Les discussions achoppaient sur les paradis fiscaux  et les hedges fund chers aux anglais et aux américains. Finalement, ce sera peu contraignant, juste une liste pour montrer du doigt.

D'où l'ironie complice de Gordon Brown et Barak Obama aux dépends de Sarkozyn lors d'une conférence de presse commune la veille. Leurs sourires en disent long. Si long que le président français a dû se sentir ridicule. Voyez ci-dessous:


G20: Obama et Brown mettent une petite claque à Sarkozy
Uploaded by LePostfr

Le lendemain, divers instants du sommet où apparaissent les chefs d'état ont été rassemblés par Le Post pour montrer que, finalement, Sarkozy était dans ses petits souliers. Les télés sauf TF1, montrent un Sarkozy mal à l'aise qui n'arrive même plus à cacher sa frustration quand Obama passe devant lui sans le voir, va rigoler avec Berlusconi et le président russe avant de discuter de façon décontracté avec Gordon Brown et le président indien.
Ou encore quand, Obama serre chaleureusement la main d'Angela Merkel avec un Sarkozy qui passe derrière sans que personne ne le remarque au point de lui arracher un soupir de gêne nerveuse.


Le lendemain, à Strabourg, les photos des couples Obama et Sarkozy ne laissent pas vraiment de doute. Il ya eu d'abord cette poignée de mains plutôt froide de Carla Sarkozy à Barak Obama alors que le président français faisait la bise à Michelle Obama. Et des attitudes peu réjouies du couple présidentiel français lors de la traditionnelle photo.

Barack et Michelle Obama et Nicolas et Carla Bruni-Sarkozy, à Strasbourg, le 3 avril 2009.


Sarkozy se pince les lèvres comme s'il était très soucieux, il lève un peu les talons pour ne pas trop paraître comme le plus petit des quatre. Les yeux un peu écarquillés sur un visage fermé donnent l'impression qu'il est en plein doute. Son regard est tourné vers l'extérieur comme s'il se verrait mieux ailleurs. Carla regarde en l'air  avec le visage de quelqu'un qui a hâte que ça finisse et essaye de ne pas trop y penser. Le couple américain, lui, regarde les photographes en prenant la pose.

Ceci est bien sûr une interprétation gratuite mais tout de même, vous savez comme moi, que ces gens soignent leur image et leur communication, qu'ils payent grassement des spécialistes pour cela. L'occasion était trop importante sur le plan politique pour qu'elle ne soit pas très bien préparée. Mais, comme on dit : "chassez le naturel, il revient au galop! " Et s'il en a été ainsi au point de ne même pas pouvoir sauver les apparences, c'est que l'humiliation a été totale!

Publié dans sarkozy

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mariethé 04/04/2009 21:15

C'est pas gagné ,"ils" donnent l'impression de gérer , en fait la situation leur échappe tout simplement .Pour en revenir a
la photo ,rien n'est plus parlant qu'une photo ,parole d'un viel ami photographe de
métier

merci Milton pour les infos sans oublier le rituel bisous ( très enbêtant toujours
du virtuel faut qu'on arrête Milton on va nous prendre pour des sadiques ,je plaisante bien sûr mais c'est diablement bon )

Milton Dassier 05/04/2009 16:40


Je partage ton avis pour les photos et le meilleur.


niark 04/04/2009 08:09

Leur projet de dictature mondiale avance à grand pas, normal qu'ils se marrent !