Lundi 16 mars 1 16 /03 /Mars 18:27

Parmi les ravages du racisme, on oublie trop fréquemment, celui qui a trait à l’histoire de l’Afrique. Un racisme savamment entretenu par une bonne partie de la communauté scientifique de l’époque coloniale et post-coloniale. Volontairement ? De façon préméditée ?

Les faits sont là. Jusqu’à la décolonisation, des professeurs d’histoire, d’ethnologie, d’anthropologie en Afrique ou en Europe s’attachaient à légitimer au plan moral et philosophique l’infériorité des africains.

 

Des mythes avaient cours, notamment sur l’Egypte antique. Mythes repris dans la peinture et le cinéma avec des pharaons et des égyptiens représentés soit comme des méditerranéens, soit commes des européens.

 

Des historiens africains avaient depuis longtemps démontré l’origine africaine du peuple égyptiens, du peuple et de ses pharaons. Leurs idées mirent du temps, beaucoup de temps à être reconnues dans la communauté scientifique mais pas vraiment dans la conscience populaire. Ainsi, les nombreuses représentations cinématographiques des égyptiens restent dominées par la « pâlitude ».

 

Aujourd’hui, un mythe tombe. L’idée que Cléopâtre était exclusivement d’ascendance grecque. La fille de Ptolémée, général d’Alexandre, devenu roi d’Egypte après la conquête, a bien une mère africaine, tout comme sa sœur, Arsinoé. Une analyse des os  le démontre parfaitement.

 

Des générations d’européens, d’américains et d’africains ont vu des tableaux de grands maîtres, des films dans lesquels Cléopâtre était d’une blancheur vertigineuse.

 

Ainsi, par assimilation, ces européens crédules ont eu la sensation que les pharaons voire tous les égyptiens étaient tous d’un même « sang  méditerranéen », que la place et l’influence de l’Egypte en Méditerranée étaient liées à l’ascendance « noble » de ses dirigeants. Certains concèdent tout de même une influence noire mais en la qualifiant de hamite pour éviter la référence à une négritude trop « négroïde ». Les hamites seraient, selon eux, des africains moins foncés que les négroïdes avec des traits blancs comme les berbères, les maures, les touaregs et même les peuls et les éthiopiens. En réalité, ce groupe n’existerait qu’à cause de leurs langues assez proches. Comme le rapporte Senghor en 1976, Les anthropologues ont démontré que les hamites sont des peuples issus de métissages entre « négroïdes » et berbères. Senghor, en bon helléniste rappelle d’ailleurs avec malice qu’en grec, maure veut dire « peau sombre » et éthiopien « peau brûlée ».

 

D’autres expliquent que la représentation des hommes par les égyptiens dans leurs œuvres d’art n’impliquait que la couleur rouge et la couleur jaune et non la couleur noire... Senghor et d’autres avaient noté depuis longtemps que le rouge était utilisé tout autant en Grèce antique qu’en Afrique, chez les peuls par exemple, pour représenter les gens à peau sombre marron rouge et le jaune les gens à peau claire jaune bronzée qu’ils soient noirs ou blancs…


 

 

 

Par Milton Dassier - Publié dans : sciences - Communauté : PARLONS FRANCHEMENT
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil

Commentaires

D'ici que l'usine à rêves d'Hollywood nous ponde un remake d'Antoine & Cléopâtre avec Beyoncé, faudrait pas s'étonner, lol ^^
Commentaire n°1 posté par Thierry Tissot le 17/03/2009 à 17h52
Arsinoe étant née de mère inconnue - rien ne prouve que Cleopatre VII oit née de la même mère - et n'ayant pas encore retrouvé les ossements de la fameuse reine d'Egypte, ce que vous avancez semble encore pure théorie !!!!
Les récits de César et de Plutarque confirment l'hypothèse d'une reine à l'allure caucasienne, d'ailleurs !
Il est vrai que les études anthropomorphiques qui seront pratiquées sur le squelette - pas encore découvert - confirmeront ou infirmeront cette théorie !
BàV
Commentaire n°2 posté par ADT le 23/04/2009 à 15h39
Donc comme on ne sait rien sur sa mère vous en concluez qu'elle est caucasienne puisque César l'aurait dit. C'est un peu rapide comme conclusion. Et, en plus, je ne crois pas que César employait le mot "caucasienne".. Le problème n'est pas de savoir ce qu'elle était mais de remettre en cause la conclusion très hâtive véhiculée depuis des siècles que le père de Cléopâtre étant grec, cela voulait dire qu'elle était blanche. En fait, elle est forcément africaine puisque née en Afrique mais probablement métisse et c'est ce qui fait peur à pas mal de monde.. Toujours ces histoires de bâtard de bonne ou mauvaise lignée!
Réponse de Milton Dassier le 23/04/2009 à 16h00

Calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>

Rechercher

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés