Quand Harry tacle Christophe Barbier et ses clichés colonialistes!

Publié le par Milton Dassier


Harry Roselmack n'a pas apprécié un édito de Christophe Barbier dans la dernière livraison de l'Express.
Ce dernier déclare:

"Ici est l'autre vérité que les Antilles, et presque tout l'Outre-Mer, doivent regarder en face : l'assistanat y est moins dénoncé que l'exploitation ; les délices de Capoue des aides publiques ne soulèvent que peu de critiques... Quand leurs concitoyens du lointain ont besoin d'aide, les contribuables de l'Hexagone ferment rarement leur porte-monnaie. Aux Français des tropiques qui veulent travailler à l'antillaise et consommer à la métropolitaine, rappelons qu'il faut labourer la terre arable pour qu'elle lève d'autres moissons que celle du songe et que, hors de la France, les Antilles seraient au mieux une usine à touristes américains, au pire un paradis fiscal rongé par la mafia, ou un Haïti bis ravagé par des "tontons macoutes" moins débonnaires qu'Yves Jégo..."


Ce discours rempli de clichés coloniaux a fortement déplu à Harry Roselmack. On le comprend car Christophe Barbier devrait s'en prendre à ceux qui ont amené les Antilles dans cet état.. Est-ce le peuple qui utilisent les subventions accordées aux patrons et aux békés? Est-ce le peuple qui fixe les prix? Et puis, bravo pour le "travail à l'antillaise", bravo pour ces mots dignes du discours de Sarkozy à Dakar : il faut labourer la terre arable pour qu'elle lève d'autres moissons que celle du songe...

Ci-dessous la réaction d'Harry Roselmack en vidéo:



Publié dans pipoles

Commenter cet article

Daniella 02/03/2009 20:59

Christophe BARBIER tient, en effet, un discours des plus populos, puisque la plupart parle de couleur, de race, d'assistanat, comme si les hexagonaux payaient plus d'impôts que les gens d'Outre-mer quand on compte les gens d'Outre-mer dans l'Héxagonale, justement.
Son discours tient aussi d'une déconcertante et désobligeante ignorances, dûes à un manque de curiosité et de bon sens!
L'homme a ses limites, il s'essouffle très souvent, hélas...

Milton Dassier 02/03/2009 23:40



De toutes façons, l'Express c'est devenu très chiant, très mag pour retraîtés et vieux c... branchés!