Sarko au Parc des Princes hier soir: pour réfléchir sur les Antilles ?

Publié le par Milton Dassier

Qu'a fait Sarkozy, hier soir, après avoir réuni les organisations syndicales à L'Elysée où il a refusé d'aborder la question des DOM?

Il est allé voir un match de foot ! Et comme par hasard, un match où évoluent beaucoup de noirs dont pas mal d'antillais et de réunionnais.


Le match PSG- Wolfsburg a vu la victoire des parisiens 2 -0. Deux but de Hoareau (réunionnais) et des occasions signées Pancrate (martiniquais)

 

 

Sarko a eu des mots très sympas pour le PSG: "C’était un très beau match avec une très belle prestation des Parisiens. Ils ont inscrit deux buts et auraient même pu en mettre un troisième. Le PSG est second du championnat, ses résultats sur la scène européenne sont bons, ce n’est que du bonheur. La journée se termine bien.»


"Ce n'est que du bonheur" et "la journée se termine bien". On le voit, le président est plus volubile quand il s'agit de braves types des Antilles jouant au foot à Paris et surtout ne s'exprimant qu'avec leurs pieds!


Une absence remarquée : celle de Michèle Alliot-Marie, pourtant ministre des DOM-TOM ! Elle qui s'exprime si bien avec ses bottes au pas, a préféré rejoindre son compagnon Patrick Ollier. Vous savez cet homme à l'intelligence si délicate qu'il n'avait pas hésité à déclarer en public cette petite perle fleurant bon le racisme convenable et bourgeois :

"Si les "candidats de couleur" n'ont pas été élus lors des derniers scrutins c 'est "parce qu'ils n'avaient pas le niveau de l'élection".


Vous le voyez, dans les cerveaux de l'UMP, on travaille plus pour vomir plus !


Pendant que le nanoprésident de la très publique française se délectait du spectacle de domiens jouant des pieds et non des coudes pour se payer une équipe de teutons aux cheveux blonds, le Premier de la classe Ministre, François Fillon après ses tergiversations qui ont mené au chaos, vient de se résoudre enfin d'accorder "quelque chose" qui s'approche de la revendication de 200€ de plus pour les bas salaires aux Antilles. Le dispositif s'appuierait sur le RSA et permettrait aux entreprises de ne pas avoir à souffrir de l'augmentation. Ce qui veut dire que l'état prendrait la totalité de l'augmentation à sa charge et non l'exonération de charges sociales.


L'accord qui avait été acté mais non signé le 28 janvier, est donc partiellement, je dis bien partiellement, acquis. On ne sait pas encore qui sera exactement concerné par cette nouvelle proposition. Le 28 janvier, il était question des salariés touchant moins de 1,4 fois le SMIC et même 1,6 fois le SMIC pour des secteurs comme le tourisme.

 

François Fillon commence-t-il aujourd'hui à manger son bakoua après l'avoir regardé avec dégoût pendant 22 jours sans se décider ?


De son côté Jego annonce qu'il va imposer une baisse des prix de la téléphonie et d'internet dans les DOM. Peut-être pour éviter d'avoir à reprendre l'avion dés qu'il a quelque chose à demander à Fillon!

Cette nuit les choses se sont encore dégradées en Guadeloupe même si la presse nationale minimise un peu les émeutes de cette nuit. En effet, la mairie de Sainte-Rose a été saccagé et de nombreux magasins pillés à Pointe à Pitre dont une armurerie appartenant à un béké. Une armurerie?


Vous avez compris que ceci est annonciateur d'une violence qui pourrait faire d'autres morts. Le problème des armes est posé aux Antilles car, on ne le dit pas beaucoup, le trafic de drogue inter-îles connu, depuis longtemps, comme abondant s'accompagne d'un trafic d'armes... Il paraît que la sécurité et la lutte contre la délinquance sont la priorité du gouvernement!


Car en fait, en proportion, il y a plus d'armes en circulation dans les cités de Antilles que dans celles de France...

L'arme préférée aux Antilles, le fusil à pompe ou à défaut, le fusil de chasse à canon scié.


On espére que les gendarmes blancs appelés en renfort en Guadeloupe auront une belle prime de risque.

Sarko, si tu nous entends...

Publié dans social

Commenter cet article