Sarkozy: de la mare aux canards à la mare du crocodile

Publié le par Milton Dassier

Sarkozy veut trouver les chemins d’une victoire israélienne rapide et sans déshonneur avant la prise de fonction d’Obama. Autant faire un plongeon dans une mare boueuse.

 

J’en étais sûr. En mal de consécration internationale, Sarkozy va résoudre le conflit israélo-palestinien à lui tout seul. Les militants UMP en frissonnent de bonheur et rêvent déjà de prix Nobel de la paix.


Etrange cette façon de recevoir à Paris la ministre des affaires étrangères israélienne avant toute action au Proche-Orient même. Etrange ce médiateur qui ne prévoit pas de rencontrer l’autre partie belligérante, c'est-à-dire le Hamas, élu à Gaza.

 

Cela signifie donc qu’un deal a déjà été trouvé, que la position française a été dévoilée à l’une des deux parties en conflit. Il se pourrait même que cette opération de com’ aille jusqu’à prévoir un retrait de l’armée israélienne au moment le plus opportun et l’habiller des oripeaux d’une paix arrachée au prix d’efforts colossaux par… Nicolas Sarkozy.

 

Israël veut frapper vite et fort et éviter de ses laisser entraîner dans un bourbier comme au Liban il y a quatre ans. L’objectif est de faire mal au Hamas, de l’affaiblir militairement et politiquement pour l’obliger à négocier, à se dédire, à passer pour un perdant.

 

Un peu comme si dans une mare, un crocodile s’en prend à un hippopotame de petite taille qui tentait de sortir de la mare en bousculant le crocodile. Il le tient entre ses mâchoires et le blesse. Son but : faire peur aux hippopotames qui prennent trop leur aise dans la mare devenue trop petite. Une aigrette se pose près des protagonistes, discute avec le crocodile qu’elle connaît bien et respecte, puis lui arrange le coup pour convaincre les hippopotames de se faire plus discrets en leur promettant que le crocodile laissera la vie sauve à sa proie et n’emmerdera plus les hippopotames s’ils veulent sortir de la mare de temps en temps. Mais comme les promesses n’engagent que ceux qui les croient..

 

Israël va donc poursuivre son offensive, faire des dégâts considérables. L’Union Européenne va gesticuler et appeler à un cessez-le-feu juste pour la forme, pour que son opinion publique ne se sente pas trop mal à l’aise. Sarkozy va rencontrer plein de chefs d’état et obtenir des uns, de l’argent pour les habitants de Gaza, une aide humanitaire avec le bon Dr Kouchner, des observateurs garantissant les conditions d’une trêve et, des israéliens, la réouverture des points de passage et le libre acheminement de vivres, de l’eau, du gaz et de l’électricité. C'est-à-dire ce que le Hamas avait l’outrecuidance de réclamer !

 

Israël pourra ainsi crier victoire sans passer pour un bourreau.

 

Sarkozy sera mis en avant comme le chef d’état qui a œuvré pour la paix et la lutte contre le terrorisme tout en défendant les valeurs occidentales.

 

On peut donc prévoir une fin du conflit avant le 20 janvier, date où Obama entrera en fonction à Washington.

 

 

Cette transition du pouvoir aux USA aura été une aubaine pour Israël et Sarkozy…

Publié dans international

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article