Dieudonné est le diable: Satan l'habite !

Publié le par Milton Dassier

Gasp ! J’en ai du mal à avaler ma salive. L’UEJF et SOS Racisme viennent de sonner le tocsin. L’alerte est donnée ! Chers lyonnais, vous devez absolument mettre votre pensée à l’abri et tant pis pour votre libre arbitre. Caves, caissons d’isolation, bunkers, abris anti-atomiques, tunnels tout est bon pour échapper à l’insidieuse haine qu’un terroriste horriblement habile va tenter de vous instiller pendant quelques heures.

 

Oui, chers amis lyonnais, il vous est d’ores et déjà défendu de rire. Trop dangereux pour vous en cette France où tout est si sérieux.

Dieudonné attend son heure. Dieudonné veut tenter de prendre le pouvoir sur vos esprits déjà si confus, Sarkocrise oblige.

Pas d’agitation, c’est Julien Dray qui l’a dit ; pas de rébellion, pas d’outrage, c’est Alliot-Marie qui le dit, sinon c’est la police qui vous verbalise, vous interpelle, vous fiche, vous garde à vue et regarde tout.

 

« Vous ne seriez pas un peu pédophile ? Vous ne seriez pas un peu déviant ? Ah ! Vous êtes allé au spectacle de Dieudonné ? Antisémite ? Fasciste ? Nazi ?

Non, votre ADN, nous ne l’avions pas sur nos fiches. Quoi ! Vous lisez Prévert et Céline ? Dans un convertible ? Mais mon cher Monsieur, c’est incompatible !»

 

C’est drôle, cette tendance à voir dans la moindre parole, la preuve absolue qu’un artiste n’est pas apte à exercer son art. Si l’art n’est pas subversif, alors est-ce de l’art ou de la soupe en sachet ?

Dieudonné exprime dans ses sketchs les bien curieuses maladies qui empoisonnent la société française post-moderne. Racisme latent des uns, moralisme des autres, mensonge érigé en art de communiquer, mercantilisme général. Tous nos paradoxes sont étudiés sous l’angle de l’humour : guerres pour la paix, ordre et sécurité pour protéger les libertés, surveillances non surveillées, contrôles sans contrôle, moralisme sans moralité,  stress au travail pour plus de confort, mérites sans l’avoir mérité, générosité feinte au service de tous les égoïsme, plus de débats mais moins de démocratie. Vous avez compris ?

 

Est-il un gauchiste d’extrême droite ? Un fasciste d’extrême gauche ? Est-il un nihiliste raisonnable? Est-il un démon déguisé en ange ? Un ange aux allures de démon ? Se poser ces questions, c’est prendre le risque de voir le monde en noir ou blanc. Pourtant, c’est tellement plus joli en couleurs!  

Car ranger les gens dans des cases, c’est voir la vie comme un échiquier et ses actes comme des manœuvres de domination calculées. Dieudonné est un des remèdes à la folie qui nous gagne, celle qui nous rend paranos, schizos ou caractériels au nom de la raison des plus forts.

 

A l’UEJF et SOS Racisme, vous savez;  méfiez-vous des retours de bâton car Dieudonné, sur scène, vous l’avez bien vu, Satan l’habite…Ses fans, mâles et femelles, vous le confirmeront !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans liberté d'expression

Commenter cet article

Julien 12/12/2008 11:34

L'Echiquier (ou le Damier) fait partie des symboles ancestraux de la FM...

Milton Dassier 22/12/2008 20:11


Intéressant !