Alléluïa ! Les banques sont sauvées ! Et nous les usagers ?

Publié le par Milton Dassier

Comme ils sont heureux. Les bourses sont sauves. La bonne vieille Europe renoue avec ce qu’elle était pour les grecs dans l’antiquité : une vache nourricière.

Tonton Gordon, Tonton Sarko et Tati Merkel ont sauvé la finance internationale. Ils mettent 1700 milliards de dollars à la disposition des banques européennes.


Pauvres banques sermonnées comme des adolescents pour leurs bêtises à 6000 milliards.


Ces 1700 milliards s’ajoutent aux 700 milliards du plan Paulson, aux 500 milliards déjà injectés par les banques centrales et aux 500 milliards des autres pays.

Total de la facture : 3400 milliards ! Preuve que le montant des créances toxiques possédées par les banques était plus proche de 6000 milliards (ce qu’avait annoncé des économistes suisses) que des 1500 milliards calculés par le FMI.

 

Tout ça c’est très bien, c’est la fin heureuse d’un feuilleton qui a tenu en haleine l’opinion public des pays riches pendant quelques semaines.


Mais quid des sanctions ? Pas un mot depuis le discours en fanfare de Nicolas Sarkozy à l’ONU ! Etrange non !


Mais quid du comportement des banquiers ? Rien, pas de changement en vue, pas de nouvelles règles édictées !

 

L’autre jour, je demandé à ma banque de faire un virement de mon compte à un compte externe à celle-ci. Elle me l’a facturé 5,90€ ! Avec ça, on se paye 3 kg de bonne farine ou 7 baguettes de pain. Tout ça pour une télétransmission de banque à banque qui a pris moins d’1 seconde plus 10 secondes maxi de temps de travail pour les deux employés qui ont fait l’opération.

 

L’état n’a pas proposé que les consommateurs et usagers des banques puissent voir un peu moins d’abus et d’excès dans la facturation d’opérations bancaires courantes. Pourtant, il risque d’entrer dans le capital pas mal d’entre elles. Raison de plus de mettre de l’ordre dans des tarifs qui n’en finissent pas d’augmenter depuis plusieurs années…

 

 Mais l’état oublie sûrement qu’il est l’émanation du peuple… 

 

L’Europe est une bonne vache et nous les dindons de la farce !!

Publié dans économie

Commenter cet article

christian 14/10/2008 23:27

nous n'entendons pas non plus les syndicats sur les abus des banques?

n'est ce pas Arlette

Christian

Milton Dassier 15/10/2008 22:51


Arlette est à la retraite.. Elle l'a bien mérité non?


zin 14/10/2008 21:35

Nous sommes les dindons de la farce, ok ! Mais, nous le voulons bien. Nous ne sommes pas simplement dindons mais également moutons de panurge ! Si nous nous sommes faits avoir, c'est bien parce que nous le voulons bien. Qui a protesté ? Les socialistes, qu'ont-ils fait ? Et la gauche, où est-elle ? C'est bien notre passivité qui a permis une telle dérive car il n'y a aucun contre pouvoir. Les dindons de la farce, oui, mais nous le méritons bien ...

Milton Dassier 15/10/2008 22:50


Le problème est que nous sommes comme une grenouille qu'on fait cuire à l'eau tiède en lui faisant croire qu'elle prend un bain agréable pour son bien. On chauffe l'eau de plus en plus mais petit à
petit; la grenouille sent à peine que l'eau est à chaque fois plus chaude et quand elle s'en aperçoit, il est trop tard et elle n'y peut plus rien...