On a frôlé un Outreau médical !

Publié le par Milton Dassier

Et on dit que tout réside dans la confiance pour sortir de la crise financière. Les banques ne se font pas confiance entre elles. Elles ne veulent pas se prêter le moindre sou sauf à échéance de 24 heures.

 

Quel système de fou !

 

Mais la crise de confiance gagne toute la société. Et quand on n’a plus confiance, on dénonce aux punisseurs de l’état. Par exemple, ce médecin urgentiste accusé d’avoir tué la vieille dame qu’il réanimait. Il aurait eu un geste déplacé, des témoins parmi lesquels, une infirmière y aurait vu une tentative de meurtre. Et le procureur d’arrêter le médecin, de lui interdire d’exercer jusqu’à nouvel ordre puis de le placer sous contrôle judiciaire.

 

On a d’abord dit de lui qu’il était étranger ce qui aggravait son cas forcément. Et puis, tiens non, il avait peut-être un look d’étranger mais est bien français en fait, il a même fait ses études de médecine en France.

 

C’est louche un médecin comme celui-là. Déjà qu’il a touché la vieille dame à la poitrine. Tous des obsédés ces médecins ! Il lui a parlé fort alors qu’elle était presque morte. Sans doute de la magie noire ! Et après avoir fait toutes sortes de manœuvres de réanimation pendant de longues minutes, il la déclare morte, le cœur avait cessé de battre depuis longtemps et ne repartait pas...

Et juste après, vous savez quoi ! Un miracle s’annonce, c’est sûr, des anges invisibles ont pris l’affaire en main et voilà que la mamie bouge les mâchoires comme si elle cherchait à respirer.

Le docteur a pris la mâchoire et l’a refermée.. définitivement ! Quel salaud !

 

C’est un assassinat ! dirent plus tard des procureurs et des flics sur la bonne foi de dénonciateurs à mèches longues colorées et décolorées qui accusèrent le médecin d’être un meurtrier.

A la télé, on parla d’homicide volontaire. Le procureur bien repeigné pour les caméras avait décidé d’être très ferme et d’ouvrir une information judiciaire. On allait voir ce qu’on allait voir ! La justice au travail et quel travail ! Façon Outreau ?

Une seule ombre au tableau, le médecin généraliste qui assistait à la scène du crime, n’y trouvait rien à redire : tout s’était passé normalement ! selon lui.

 

Et puis, la direction de l’hôpital qui charge et charge le pauvre médecin ; et puis, l’interdiction faite aux membres du SAMU de s’exprimer sur tout ça…

 

Finalement, le fin mot de l’histoire est que la vieille dame, une fois morte a eu la mâchoire prise de soubresauts nerveux, sans doute liés à une forte tension au moment de sa mort, tension qui se relâche peu à peu ensuite… Oui, n’importe quel médecin sait ça, les masséters ou muscles de la mâchoire sont les plus puissants du corps humain… Le médecin par souci de dignité pour cette vieille dame a tout simplement remis la mâchoire à sa place..

 

Bref, il faudrait montrer au procureur, aux flics et aux témoins qu’un canard continue parfois à courir quand on lui a tranché la tête… L’en empêcher n’est pas l’assassiner !

Publié dans justice

Commenter cet article