Pourquoi Sarkozy ne sanctionnera personne dans la crise financière

Publié le par Milton Dassier

A Toulon comme à New-York, à l'ONU,  la semaine dernière, Nicolas Sarkozy a eu des mots très durs vis-à-vis du capitalisme financier qui a abouti aux dérives qu'on connait en ce moment.

N'oublions pas qu'il y a à peine deux ans, il voulait créer les fonds de pension à la française pour pallier les difficultés du système de retraite par répartition. Or, qui dit fonds de pension, dit spéculation financière..

N'oublions pas non plus qu'il voulait dépénaliser le droit des affaires comme il le déclara il y a 12 mois à l'université d'été du MEDEF..

 Et puis, le voilà à Toulon, après New-York, affirmant avec le plus grand sérieux que le système boursier

"a trahi les valeurs du capitalisme économique de marché» et que "il faut pouvoir expliquer qui est responsable du désastre et que ceux qui sont responsables soient sanctionnés et rendent des comptes".

Oui mais voilà, la soirée de gala, le pince-fesse, à New-York où il était l'invité de marque pour recevoir le prix humanitaire de la Fondation Elie Wiesel était présidé par Serge Dassault et... Stephen Swartzman. Et qui est Stephen Shwartzman?

C'est la 93ème fortune mondiale, il est propriétaire d'Orangina et des hotels Hilton. Mais surtout, c'est un ancien dirigeant de Lehman Brothers, la banque qui vient de couler car particulièrement impliquée dans la crise des subprimes. Il est le créateur de l'entreprise "Blackstone". Les activités de Blackstone sont le capital-investissement, l'immobilier, la dette d'entreprise, la gestion alternative et le conseil, notamment aux entreprises en difficulté, en investissement en action et en réorganisation. Bref, une entreprise au coeur du scandale qui agite le monde financier !

Blackstone a perdu 89% de sa valeur en un an, ce qui n'a pas empêché son PDG, Stephen Schwarzman de toucher 350 millions de dollars de primes et de bonus. Pour son 60ème anniversaire en 2007, Stephen Shwarzman a organisé une fête qui réunisait tous les acteurs principaux du scandale financier justement ceux que Nicolas Sarkozy voudrait voir sanctionner pour redresser le capitalisme. Par exemple: Stanley O'Neal ex PDG de Merrill Lynch, Llyod Blankfein patron de Goldman Sachs, Jimmy Cayne patron de Bear Stearns et Jamie Dimon PDG de JP Morgan Chase

On le voit, Nicolas Sarkozy a des amis peu recommandables aux USA. Et le pire est qu'il appelle à ce que ses propres amis, ceux qui lui remettent des prix, soient sanctionnés pour leur irresponsabilité et leur rôle dans la déconfiture du système financier mondial.

Donc, Nicolas Sarkozy est soit un fieffé menteur, soit un grand naïf, soit un ami peu sincère....

Publié dans économie

Commenter cet article

Roland 29/09/2008 23:28

Un autre historique qui aide à comprendre bien des choses sur la société actuelle, ou plutôt sur les "instances" (pour reprendre le terme qu'on utilisait en URSS) actuelles:
Le fameŭ fichage ADN.
On a commencé par nous le vendre pour les "criminels sexuels". Personne n'a osé rien dire, âaaamen!
Pui ça s'est étendu, insensiblement, puis officialisé. Et maintenant on en arrive qu'on vous prélève votre ADN pour avoir déchiré une affiche électoral ou arraché des épis de maïs par exemple. En fait tous les auteurs délits, ou simple soupçonnés, éventuellement innocents, sont contraint au fiĉage. Ah mais, et c'est noir sur blanc, il y a quand même une catégorie de délit qui est exclue du champ du fichage ADN. Vous ne devinez pas lequel? Les délits financiers
.....

Milton Dassier 30/09/2008 00:07


Vous avez parfaitement compris le despotisme "doux" qu'on tente de nous imposer au nom de la raison. Tout comme l'histoire de la grenouille qu'on fait cuire sans le lui dire, l'eau est d'abord
froide et elle n'aime pas ça puis l'eau tiédit, c'est de mieux en mieux, ah ça chauffe un peu mais comme c'est agréable, enfin pas trop longtemps puis l'eau bout et nous cuit. Il est trop tard....


ramon 29/09/2008 08:15

Merci pour cet article. Nous avons besoin de gens qui, comme vous, nous apportent des éléments pour comprendre.
Bonne journée.

Milton Dassier 29/09/2008 16:31



Bonne journée à vous et revenez nous lire.