Elections américaines : pas de changement en vue !

Publié le par Milton Dassier

Certains semblent rêver la bouche ouverte !

Obama va changer le monde, Obama va apporter des idées de progrès aux Etats-Unis et au monde.

C'est un métis, donc il représente l'avenir du monde tout ça tout ça..

Ben oui ! Tout ça, c’est du vent médiatique. L’élection américaine c’est comme les jeux olympiques. Elle a ses porteurs de flammes, ses entraîneurs stressés, ses vedettes, son comité d’organisation,  ses petites mains, ses figurants, ses gardes du corps, ses coups foireux, ses médailles et ses produits dérivés.
L'essentiel : gagner la bataille, écraser ses adversaires, bref faire de la politique moderne...

Barak Obama versus John Mac Cain, le métis contre le vétéran, le smart boy contre l’ancien prisonnier de guerre.

 La soupe promet d’être chaude entre les deux va-t-en guerre. Oui, tous deux ont envie de se farcir l’Iran et les talibans, tous deux sont des israélophiles convaincus, tous deux sont des patriotes ardents qui vont remettre les USA sur les rails de la domination mondiale.

 Ce que je trouve détestable aux USA, c’est tout ce cinéma guerrier, ces révérences à l’armée, cette envie d’en découdre avec des ennemis supposés.

Donc, finalement, un candidat pour se faire mousser doit jouer sur quatre registres : les ennemis des USA, la morale, le patriotisme, les forces vives du peuple.

On aura donc droit à une surenchère indécente sur ces quatre thèmes :

  •  Le plus patriote c’est moi, le plus à même de défendre le pays, c'est légitimement moi
  • Le plus compétent pour confondre les ennemis des USA, c’est encore moi,
  •  Le plus intègre et le plus propre c’est toujours moi,
  • Le plus chrétien c’est forcément moi,
  •  Le plus proche du peuple c’est moi bien évidemment…

Plus aucune place à l’audace d’une idée significative de grand changement : par exemple, l’abolition de la peine de mort, l’interdiction des armes à feu, une position franche et déterminée sur Israël, une sécurité sociale digne de ce nom, des droits pour les travailleurs ..etc.

Pour moi comme pour beaucoup, rien ne devrait vraiment changer aux USA quel que soit le président élu. Barak Obama est déjà l’otage de ce système qui conduit l’humanité à sa perte.

Publié dans international

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

naqba 15/09/2008 13:40

Je suis toute à fait d'accord avec toi,les deux sont aux mains des lobbys:lobby des armes,lobby des juifs sionistes pur et dur. Tout les deux veulent attaquer L'IRAN pour le plaisir de l'entité sioniste.Ils leurs faut encore du sang des Arabo-Musulmans et encore et encore.Les usa et l'entité sioniste sont le CANCER DE L'HUMANITE.Et dire que Sarko suit ces deux etats criminels

Milton Dassier 15/09/2008 13:51


Sarko se sent mal à l'aise en fait. Il a compris qu'une attaque contre l'Iran peut au moins foutre en l'air l'économie mondiale et le fragiliser... Mais en même temps, il doit respecter ses
engagements d'allié "inconditionnel" des USA et d'Israël puisqu'il leur a prêté allégeance avec une déférence qui a dû tuer une deuxième fois le général de Gaulle.


babaloU 12/09/2008 00:55

MC CAIN OU OBAMA C EST BLANC BONNET ET BONNET BLANC
SIONISTE TOUS LES 2 ILS SONT INFÉODE A ISRAËL ET AU GRAND GROUPE INDUSTRIELLE ET AUTRES LOBBY
POUR ETRE ÉLU AU US IL FAUT ÊTRE PATRIOTE ET VA TEN GUERRE
N OUBLIER PAS AUSSI LES 80 MILLIONS ÉVANGÉLISTES INTÉGRISTES QUI PEUVENT FAIRE GAGNER MC CAIN COMME ILS ONT FAIT GAGNER BUSH
DANS UN CAS OU DANS L AUTRES L AVENIR DU MONDE NE SERA PAS EN SECURITE QUE MAINTENANT
BREF SI OBAMA EST ELU IL SERA LE PANTIN DES GRANDS GROUPES ET N AURA PAS LA LIBERTÉ D AGIR COMME IL LE VEUT
BREF ON EST MAL BARRE

Milton Dassier 12/09/2008 13:35


Oui on est mal barré avec notre caniche nain inféodé aux USA..


kc 07/09/2008 09:43

bonjour Milton,

tout a fait d'accord avec toi...tout ce flan flan c'est du vent...
Kc

Milton Dassier 07/09/2008 20:18


Bonjour kc,
ce sont des gens pour qui faire de la politique consiste à gagner des élections. De quoi être dégoûté de la démocratie... non?