Tony Blair piégé par sa belle-soeur à Gaza

Publié le par Milton Dassier

La belle-sœur de Tony Blair est-elle antisémite ? C'est sans doute la question que l'intelligentsia sarkoziste se poserait si elle avait été française..

 

Pauvre Tony Blair..

 

Pas facile d’être un néoconservateur plus ou moins sioniste tout en étant issu de la gauche anglaise plutôt favorable au départ aux revendications des palestiniens.


Pas facile dans ces conditions d’être missionné par le quartet chargé de trouver des solutions « équitables » au « conflit israélo-palestinien » !


 
Tony Blair était en Israël mardi et sa belle-sœur à Gaza… Lauren Booth est une célébrité en Angleterre pas seulement pour son lien de parenté avec Tony Blair mais aussi en tant qu'artiste engagée.


Lui est venu par avion avec visa en bonne et due forme et lettre de recommandation. Elle, est venue en bateau, clandestinement, un bateau appelé « Free Gaza » qui a rompu symboliquement la blocus israélien contre Gaza. Lauren Booth est une militante antisioniste…


Mais, malgré la présence de Tony Blair, les autorités israéliennes ont peu goûté à l’évènement et interdisent à Lauren Booth de sortir de Gaza légalement.


Celle-ci a remercié les autorités israéliennes de « lui avoir donné la chance fantastique de ressentir exactement ce que ça signifie de vivre dans le plus grand camp d’internement au monde où les individus qui devrait avoir le droit de voyager en vertu du droit international, sont retenus dans un camp de 40km sur 10km. »

Tony Blair s’est donc fait ridiculiser par sa belle-sœur et les autorités israéliennes. Son pouvoir est forcément limité puisqu’on lui inflige pareil camouflet. A moins qu’il soit de mèche avec les israéliens pour qu'ils retiennent sa belle-soeur, ce qui en dirait long sur sa neutralité, sa sincérité et son sens de la famille
.

Lauren doit faire extrêmement attention.. En France, elle serait sûrement accusée d’antisémitisme pour son antisionisme et sa référence aux camps.


Il n’y a plus qu’à demander à Christian Clavier d’entrer clandestinement à Gaza pendant le prochain voyage de Sarkozy en Israël, histoire de voir si le président français a plus de pouvoir que le brave Tony.

Publié dans international

Commenter cet article