Géorgie : la grenouille qui voulait manger du bœuf russe

Publié le par Milton Dassier

Sommes-nous maîtres de nos relations internationales ?

 Question qu'on peut se poser légitimement quand on voit les choix en politique étrangères et l'absence de comptes rendus au peuple et ses représentants ?

Le conflit Géorgie - Russie a suscité bien des réactions, bien des commentaires mais pas une fois, il n'a été fait référence aux desiderata des peuples concernés : Géorgiens, Abkhazes, Ossettes.

 La Géorgie voulait mater ses minorités « régionales », la Russie s'est servi d'un prétexte de défense des peuples opprimés amis pour envahir la Géorgie et, par la même occasion, se venger des humiliations subies à cause de l'installation du bouclier anti-missile et de la proclamation de l'indépendance du Kosovo.

Voilà où on en est.

 Kouchner parle de nettoyage ethnique, d'un climat tendu mais lui, ses prédécesseurs, ses collègues européens et américains partagent la responsabilité de ce fiasco avec la Russie et la Géorgie.

Il était évident que la Russie n'allait pas se laisser affaiblir comme ça sans rien dire.

 Finalement, l'installation du fameux bouclier anti-missiles à proximité de la Russie, c'est-à-dire des missiles pour abattre des missiles, cela rappelle en à peine moins grave, la crise des missiles russes à Cuba en 1961. C'est ce qui a causé l'instauration d'un embargo dans tous les domaines envers Cuba, embargo qui continue... Rappelez-vous. Castro prend le pouvoir à Cuba, il se lie avec la Russie soviétique. Les américains attaquent Cuba pour « libérer » son peuple de l'oppression communiste mais échouent dans leur débarquement à la Baie des Cochons. La Russie propose l'installation de missiles sur le sol cubain à quelques dizaines de kilomètres de la Floride...Les USA réagissent par un blocus aéro-naval de l'île puis négocie avec l'URSS sur le dos des cubains.

 Les occidentaux risquent de payer cher leur légèreté et leur arrogance. Quant à la Géorgie, sa souveraineté est sérieusement menacée.  D'autant plus qu'en Europe, la Russie est le premier fournisseur de gaz. Et comme l'Europe s'aplatit toujours quand son niveau de vie est menacé...

 La Géorgie se croyait protégée par ses amis occidentaux, des hérons bienveillants pour une fois avec les grenouilles. Forte de ce soutien, elle a gonflé ses joues, puis a enflé. Elle s'est sentie un appétit d'ogre au point de vouloir mordre le bœuf russe. Le bovin a levé un sabot et l'a posé sur la grenouille. Les hérons ont protesté et négocié avec le bœuf le retrait du sabot mais celui-ci s'est simplement contenté d'appuyer un peu moins fort.

 Les hérons se retrouvent comme des cons puisque aux dernières nouvelles, le bœuf parle de leur chier dessus.

Publié dans géopolitique

Commenter cet article

Philippe 28/08/2008 16:53

Cher Milton,
Si vous me connaissiez davantage, vous sauriez que la flatterie n'est pas vraiment le genre de la maison. Et comme de plus, je ne vis pas à vos dépens, vous pouvez éventuellement considérer que je puisse être objectif.

Milton Dassier 28/08/2008 17:18


C'était juste un peu d'humour. Pas besoin d'en faire un fromage.. En tous cas merci.


francesca 27/08/2008 20:45

dans cette affaire il y a deux poids 2 mesures, de l'autre ceux qui se revendique comme étant la communauté internationale (france, grde bretagne, usa, allemagne)sont fureux et critique la russie et la menace alors qu'eux ils ont faits pire: envasion de ile de grenade et de panama (par les usa),embargo contre cuba depuis plu de 40 ans,sans oublier invasion de l'irak, afghanistan, serbie,vietnam, etc...et sans oublier la désintégration de l'ex yougoslavie,et puis la serbie,ceux qui crient et hurlent aujourd'hui il ne faut oublier qu'ils sont fautif: ile de mayotte séparer des comores,et en dépit des résolutions de l'onu et l'oua=union africaine, la france fait la sourde d'oreille;ceux qui réclament a la russie de respecter l'intégrité de la georgie sont les mèmes qui refusent a la chine de préserver son intégrité avec le tibet et qui manigance, et qui ouvrent en sous main pour désintégrer la bolivie et bien autres états.
ce qui est indécent, c est de voir les médias occidentaux parle de communauté international pour 5 etats sur 200 états que comptent l'onu. ce qui est malsain c'est de voir ces médias rejeter la faute sur la russie et présenter la georgie comme victime, en occultant que c'est le pt georgien qui a déclencher le feu en ossetie du sud, ils faut etre honnète et objectif mais ce n'est pas le cas de ses médias.mais heureusement sur internet il y a des blogs objectifs.
honnètement la russie n'a pas besoin de l'occident, d'ailleurs elle va renonce a rentrer dans l'omc.pour éviter le droit de véto de la russie sur certaines affaires, ces mèmes états seront obligé de mème leur arrogance en sourdine;

Milton Dassier 27/08/2008 22:31


Oui d'accord mais les 5 pays que vous citez sont soutenus pas une bonne trentaine d'autres (anada, Australie, Belgique..etc) et suivent tous les pays qui dépendent des 5 dont vous parliez sur le
plan économique, politique..etc.


Philippe 27/08/2008 20:13

C'est beau comme du Lafontaine. Vous devriez en faire une fable qu'on ferait apprendre de force à tout candidat à la présidence dans son pays.

Milton Dassier 27/08/2008 22:28


Merci flatteur, j'en parlerai  à Max Gallo.