Après les ratés du devoir de mémoire, une inquiétante amnésie sélective

Publié le par Milton Dassier

Amnésie : trouble neuropsychologique consistant en une altération de la mémoire. Trouble de l’orientation dans le temps et tendance à l’affabulation l’accompagnent souvent..


Hopital silence, chhut!...

Il n’est pire amnésique que celui qui ne veut pas se souvenir. Et s'il est sourd en plus...
 

On en a la preuve presque tous les jours dans la presse française sauf peut-être « Mediapart » et « Le Canard Enchaïné ».

 

Trois exemples très ordinaires de ces amnésies 


 1er exemple

 « Rue 89 » relate dans un article intitulé « Quand Dieudonné dénonçait Le Pen, le grand marabout borgne » l’engagement politique de Dieudonné avec des approximations et des oublis qui laissent penser que l’auteur de l’article était soit au début de la maladie d’Alzheimer, soit se réveillait le lendemain d’une soirée très arrosée.

Cela commence par « A partir de 2000, l’engagement politique de Dieudonné devient confus. Il est poursuivi à plusieurs reprises pour diffamation raciale. Autrefois sympathique, l’homme devient agressif, sulfureux. »

Ensuite, ça continue avec le rappel du sketch de 2003 situé par Rue 89 en 2004… Puis on passe directement à 2006 et la participation de Dieudonné à la fête du FN et le fameux baptème accepté comme authentique même si rien ne le prouve. Pas un mot sur l’affaire de « la pornographie mémorielle »,  ni sur le harcèlement et les menaces dont il a été l’objet, ni sur son agression à 4 contre 1 en Martinique avec condamnation à de la prison ferme des agresseurs à passeport israélien, ni sur le soutien sans faille du peuple martiniquais, ni sur la rencontre avec Aimé Césaire.

Une amnésie qui mériterait un examen sérieux dans une consultation de neurologie…

2ème exemple

L’affaire Siné mobilise les plus grands esprits de France. D’un côté ses défenseurs qui ont compris qu’il s’agit d’un règlement de compte fumeux doublé d’un coup politique pour diaboliser une partie de la gauche de la gauche. De l’autre, des écrivains de prestige, certains se disent philosophes qui ont examiné la vie de Siné à la loupe, ont ouvert leurs dossiers et en ont extrait certaines paroles de Siné qui ont pu le faire passer pour antisémite. Ils ont repris une plainte pour des paroles que le caricaturiste complètement bourré au whisky avait proféré dans un contexte d’attentats en France et d’exactions israéliennes contre les palestiniens. Plus fort encore, le détournement du « réquisitoire » de Desproges à l’encontre de son ami Siné qu’il s’amusait à décrire à la façon dont ses détracteurs du moment le faisaient. Un article d’Edwy Plenel sur Mediapart remet les pendules à l’heure en rappelant les faits et leur contexte, un autre de Gérard Filoche aussi.

Ici, on est dans le cas d’une amnésie avec affabulation coutumière des grands traumatisés et des alcooliques gravement atteints frappés du syndrome de Korsakof

3ème exemple

12 jours après les faits, un article dans la grande presse « Le Monde » parle enfin de l’affaire de ce jeune français musulman sauvagement passé à tabac à cause de sa religion par deux hommes s’étant présentés comme nazis et sympathisants de Radovan Karadic.

Les sites Les ogres et « la banlieue s’exprime » malgré leur peu de moyens avaient mis en ligne le récit de ce jeune homme dés le 5 août. Sans doute, leur initiative a-t-elle porté ses fruits.

Les autres grands médias n’ont pas soufflé mot sur cette affaire qui est sans doute pire que celle qui avait touché le jeune Ruddy à Paris dans le 19ème. Deux jours à peine, le président de la république en personne avait condamné l’agression bientôt relayé par toute la presse et le monde politique.

 Ruddy faisait partie d’une bande et avait eu à en découdre avec la police et la justice… Malgré cela et les doutes que cela inspire, deux jours après les faits, la France entière était sollicitée pour condamner cette horrible agression pour motif antisémite retenu comme circonstance aggravante.

Nouredine Rachedi, ne fait partie d’aucune bande et n’est pas fiché par la police, c’est un français tout ce qu’il y a de plus ordinaire. Et pourtant, le motif raciste de l’agression n’a pas été retenu et, à ce jour, il n’y a aucune réaction des politiques, du ministère de l’intérieur, de la présidence et des intellectuels et autres personnalités.

Là, on est dans l'aboulie et l'apathie qui accompagnent souvent les grandes amnésies. Le sujet, perd la notion de l'importance ou non des évènements, néglige ses jugements, ne prend plus d'initiative et a perdu son dynamisme et sa réactivité.

Le devoir de mémoire n’a ni yeux, ni oreilles, ni bouche dans certains cas. Ainsi, sans presse pour annoncer et dénoncer, sans personnalité pour porter les drapeaux du rassemblement contre absolument toutes les barbaries, tous les racismes, la mémoire du pays s’étiole, la conscience se liquéfie et les instincts les plus bas se libèrent…

La France devient-elle un bateau ivre qui va échouer ou se briser ? 

Publié dans opinions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

A2N 08/08/2008 12:27

Bonjour, Milton !

Belle illustration de cette amnésie qui tue la République. C'est très grave !
Il faut soigner les "élites" du bateau ivre qui prend l'eau.

A+

Milton Dassier 08/08/2008 17:36


Merci A2N, Nous somme souvent sur la même longueur d'onde.


Allain Jules 08/08/2008 11:14

Bonjour Milton,

Ceux qui ont la mémoire sélective, se tirent tous seuls, comme des grands, une balle dans les pieds.

Milton Dassier 08/08/2008 17:37


Oui, comme dans l'expression : le mensonge n'a pas de mémoire donc on le confond facilement, juste en en faisant le rappel au moment opportun. 


Ex utopiste 07/08/2008 23:37

Tu devrais proposer cet article à la publication (sur .org, les utopistes) car c'est une observation (kantienne) à laquelle la grande masse doit avoir accès, qui prend en compte l'info sinon invisible, pour une masse inhumanisé par les institutions qui détiennent la vérité absolue, discriminatrice.

Voilà. Tu dois, par instinct, ;-) car j'ai vu que tu avais bien compris quelque chose de fondamental par un article récent n'est-ce-pas, quant aux instincts.

C'est en chacun, il faut réveiller ça, une croissance de la rationalité tu ne crois pas ?

Bien à toi

Milton Dassier 08/08/2008 17:38


Merci, il faudrait que tu m'expliques la démarche des utopistes. Je vais aller voir leur site.


Stev 07/08/2008 21:32

Le Pen a encore confirmé hier être le parrain de Plume ! Pourquoi entretenir cette stupide dénégation ? Ah oui ! C'est vrai ! C'est une blague !! Quelle joyeux luron, ce Jean-Marie !

Milton Dassier 08/08/2008 17:35


Le Pen n'a jamais torturé à ce qu'il a dit... Saint Le Pen dit toujours la vérité...