Affaire Siné : Sortez les poignards !

Publié le par Milton Dassier

Extraordinaire ! Incroyable cette affaire Siné !

Je reviens de quinze jours de vacances où on oublie tout ou presque. Et puis, le retour. S'informer. Ah ! Tiens ! Les cadres l'ont dans l'os, le chômage repart, l'amée grogne, les gens n'ont plus confiance en rien. Pas mal renoncent à voyager. Les vacances à Melun, chères à Chevallier et Laspalles vont-elles devenir réalité avant la fin du mandat de Sarkozy?

Oui, c'est vrai tout ça, mais sur la route des vacances, il y a le dérapage Siné, la sortie de route Siné, l'accident Siné, les ambulances sur lesquelles ça tire dans tous les sens. Apparemment, ça pue le guet-apen ! Le virage bien choisi dissimule parfaitement les positions des snipers.  Philippe Val que la vue du sang mène à la crise de panique, prend la fuîte et se cherche quelques amis à la "clinique de la repensance".

Des rebondissements quotidiens, une chronique de BHL, une pétition, le gouvernement qui prend position et soutient Philippe Val, Jean Daniel, figure mythique du Nouvel Obs, qui monte au front pour défendre le patron de Charlie Hebdo. Débats passionnés dans les rédactions, les "sinéphiles" affrontent les "valistes". Le site de la LDJ (extrême-droite juive) se réjouit...

Et qu'apprend-on aujourd'hui? Faites gaffe, c'est du lourd !

L'affaire a commencé non pas du fait de Philippe Val ou de Siné mais de Claude Askolovitch, journaliste au Nouvel Obs et qui va par la suite tirer grand profit de toute cette histoire.

C'est Askolovitch qui après avoir pris connaissance du "papier" de Siné, a averti Philippe Val en vacances à ce moment-là.

Donc Askolovitch a flairé le scoop quand il a repéré dans l'article de Siné, les quelques paroles qui pourraient être savamment exploitées dans le but d'un gros scandale contre un artiste de cette gauche radicale qu'il honnit tant

N'oublions pas qu'il avait participé à la battue médiatique contre Dieudonné, battue si réussie qu'on en a oublié que Dieudonné était au départ une victime de groupes d'extrême-droite apparentés à Israël.

C'est ce qui risque d'arriver à Siné. On va oublier son rôle de militant anticolonialiste pendant la guerre d'Algérie, qu'il a toujours pris fait et cause pour des opprimés, qu'il a milité contre le racisme. On va sûrement passer sous silence que son ex-femme vient de signer la pétition pour le soutenir avec ces mots: "Anik Siné: ex-femme juive de Siné". Mais il a prononcé des mots qu'il ne fallait pas dire. Le pêché de blasphème est de retour et avec lui l'inquisition. Alléluïa !

J'ai vraiment l'impression qu'on peut prendre les paroles de quelqu'un et par une alchimie diabolique leur faire dire tout ce qu'on veut. Il suffit que certains mots soient présents et pas trop éloignés les uns que les autres. Revoyons le blacphème, l'objet du délit...



Il (Jean Sarkozy) vient de déclarer vouloir se convertir au judaïsme avant d'épouser sa fiancée, juive, et héritière des fondateurs de Darty. Il fera du chemin dans la vie, ce petit !

On y parle de la conversion de Jean Sarkozy pour être en harmonie spirituelle avec sa future épouse, riche héritière...

Pour moi, c'est juste une manière de poser la question : Pourquoi Jean Sarkozy se convertit-il à la religion de son épouse ? Et implicitement, pourquoi pas elle ? La conclusion pour Jean Sarkozy, c'est en gros : "quand on veut on peut !"  Et je suis d'accord avec Siné, il ira très loin ce petit.

Et puis finalement, là aussi, il s'agissait d'une rumeur, la conversion de Jean Sarkozy n'étant pas décidée en fait. Mais la fausse nouvelle fut colportée par Patrick Gaubert qui se réjouissait de cette conversion du fils du chef de l'état, parait-il... Patrick Gaubert est le président de la LICRA et député UMP au parlement européen. Et comme par hasard, la LICRA vient d'attaquer Siné en justice. Tiens, tiens!

Tout cela sent la même recette, celle qui s'est appliquée aux débuts des ennuis de Dieudonné.

La même chose, sauf que cette fois-ci, ce n'est pas l'humoriste qui est menacé et attaqué là où il se produit par des miliciens et des provos. Il y a, comme qui dirait, une envie de ne pas lyncher. Le lynchage c'est bon pour les nègres. Et puis, l'affaire est celle de deux hommes ligués contre un seul : Askolovitch et Val versus Siné.

Et puis il y a la gaffe de Laurent Joffrin qui se réfère au concept de "race" pour justifier l'antisémitisme supposé de Siné. Race ! Joffrin fréquente trop les banlieues où on entend parfois : " Yo enculé de ta race ! Crache sur ta race !"

Il s'est aperçu de cet emploi inadéquat alors il a effacé le mot dans l'édition suivante.

Les communicateurs se mangent entre eux. Fantastique objet d"étude pour zoologistes et éthologistes. Tout cela rappelle ce qui se passe dans les groupes de loups, de lions ou de singes. Vous avez sûrement vu ces documentaires où on assiste à la mise au ban d'un mâle trop vieux ou trop prétentieux.. ou trop grande gueule.

L'accusation d'antisémitisme n'est qu'un outil commode pour éliminer ceux qui font pipi dans le grand fleuve de l'opinion publique et imposer des interdits de conscience au nom de la morale laïque et sociale. Désormais, il faut éviter certains lieux de pensée, changer de trottoir dés qu'on s'approche, même à des kilomètres, du pêché absolu, de la persécution ultime. Un enchainement de fautes commises par des européens si suffisants dans leurs certitudes d'avoir créé idéaux de civilisation et droits universels.

Siné victime d'une injustice, Siné représentatif de cette sacro-sainte liberté d'expression menottée au nom d'une lutte contre le racisme. Laissez-nous rire !

Au même moment, le 22 juillet, on apprenait dans quelques journaux sérieux que Pierre-Damien Kitenge, ce vigile d'hypermarché accusé publiquement sur son lieu de travail d'être "un sale noir", "un sans papier" par un haut-fonctionnaire du ministère de l'immigration et de l'identité nationaaale. Insulté pour la couleur de sa peau, pour sa "race" comme dirait Joffrin, Kitenge a vu sa plainte classée sans suite après trois mois d'enquête et d'intimidations. Pressions sur les témoins, menaces sur leur emploi, licenciement de la victime. Une véritable affaire de racisme à "l'américaine" que ni Laurent Joffrin, ni Jean Daniel, ni BHL, ni Plantu, ni François Reynaert, ni Askolovitch, ni Rama Yade, ni Xavier Bertrand, ni Bedos, ni Gisèle Halimi n'ont jugé digne d'être commentée de leur plume pourtant si bavarde quand il s'agit de l'antisémitisme probable ou impossible de Siné..

 

Publié dans liberté d'expression

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sylvain 31/07/2008 19:01

C'est vrai, Jean Marie Le Pen et L'Abbé Laguerie sont connus pour être de grands farceurs ! Ils ont confirmé la nouvelle parce qu'il trouvaient trop rigolo cette idée de Dieudonné !

Vous êtes bien mal informé, Milton... En effet, après la révélation de ce baptême par des sites d'extrême-droite (pour cause, certains assistaient au baptême), reprise quelques jours plus tard par Libé, Dieudo s'est évertué à laissé planer le doute. Mais notez qu'il n'a jamais dit une phrase toute simple "Non, ma fille n'a pas été baptisé par ce prêtre intégriste, et non Le Pen n'est pas son parrain". Ce qui était très simple...

Grâce à l'ambiguïté de Dieudonné, et devant le fait que de nombreux fans étaient pour le moins consternés par la nouvelle, Les Ogres depuis s'évertuent a communiquer sur le fait qu'il s'agit d'un canular.

Or, vous ne me ferez jamais croire qu'un homme politique de 80 piges, leader de l'extrême-droite française depuis 40 ans, et un prêtre traditionaliste admirateur de Pétain, se sont réuni pour faire une bonne blague aux médias à la demande de Dieudonné.

Je vous croyais un peu plus fin que la moyenne des Ogres, et moins "neuneu" que votre camarade AJM, qui, dans cette histoire, a sombré dans le ridicule le plus consternant. Mais je vois que vous êtes sur la même ligne.

Avant d'écrire votre note sur le sujet, je vous conseille de bien vous renseigner... Ne rejoignez pas AJM dans le pathétique !

Milton Dassier 01/08/2008 14:03


J'ai répondu dans mon dernier article dans lequel, je n'affirme rien que je ne puisse prouver.
Dieudo a fait une bonne blague aux médias qui se sont engouffrés dans le "scoop" comme on prend un TGV en marche..


Sylvain 31/07/2008 17:53

Très bien Milton... Serez-vous aussi prolixe pour parler du baptême de la fille de Dieudonné, par un prètre intégriste admirateur du Maréchal Pétain, sous le parrainage de Jean-Marie Le Pen (ce qui fait un point commun entre Dieudonné et Bruno Mégret !)

Je suis sûr que vous avez un avis pertinent sur la question...

Milton Dassier 31/07/2008 18:44


L'affaire s'est révélée être un gros canular que vous avez gobé...
Mais je suis d'accord pour en parler plus longuement dans un prochain article. Vous ne serez pas déçu, promis!