Agression barbare dans le 19ème : Sortez les mouchoirs!

Publié le par Milton Dassier

Dimanche après-midi, j’apprend l’agression dont a été victime Rudy un jeune juif du 19ème arrondissement. On parle d’un lynchage à coup de barre de fer, de fractures du crâne et des côtes. Horrible et barbare ! On dirait même que les agresseurs se sont acharnés non pas pour faire du mal mais pour tuer ou rendre handicapé et traumatisé

 

Un monde de barbarie en plein Paris. Mais ce qui semble plus grave encore, c’est que ce serait pour des motifs antisémites. La société est scandalisée, pas tant par la barbarie de l’agression mais parce que ce serait antisémite.

 

Les déclarations du porte-parole du ministère de l’intérieur, des représentants du CRIFet du père du jeune homme invoquent, tout de suite, toutes en cœur, l’antisémitisme. Au ministère de l’intérieur, qui réagit très très promptement, on entend la chose suivante : « il portait une kippa, on ne lui a rien dérobé, il se rendait à la synagogue, c’est donc un acte antisémite ». On en oublie déjà l’aspect ignoble de la violence de l’attaque. Parce que ne nous voilons pas la face, si Rudy s’en tire ce sera peut-être avec des séquelles neurologiques et psychologiques qu’il « traînera » toute sa vie. Seul, Gilles Bernheim, le nouveau Grand Rabbin de France a eu des mots clairs sur cet aspect essentiel.

 

Mais franchement, je n'ai pas encore digéré cette assertion si affirmative des officiels du CRIF et du gouvernement : « Il portait une kippa, on ne lui a rien dérobé, il se rendait à la synagogue, c’est donc un acte antisémite ». Et on nous l’a resservie tout au long de la soirée, en entrée, en plat principal, au fromage et au dessert…

 

Génial, tout est dit, la prochaine fois qu’un noir se fera agressé sans qu’on ne lui vole rien, j’espère les entendre dire : « il portait sa peau noire, on ne lui a rien dérobé, il se rendait au temple, à l’église ou à la mosquée, c’est donc un acte négrophobe ! »

 

Plus tard, la déclaration prudente et sage du nouveau Grand Rabbin de France, Gilles Bernheim laisse planer comme un doute. Il parle « d’acte antisémite probable mais pas certain ».

Un reportage sur France 2 évoque des rivalités en bandes communautarisées pour le contrôle du quartier…

 

Alors ? Et si c’était autre chose qu’une agression purement raciste ?

 

La presse va-t-elle faire son boulot d’approfondir la question ? Il semblerait que oui. Ouf ! Voilà ce que disent le JDD et leParisien dans leur dernière mouture :

 

Tout semble aller vers un règlement de compte entre bandes rivales. Des témoins affirment avoir vu une bande de jeunes juifs en découdre avec des jeunes noirs et maghrébins, les juifs abandonnant Rudy surle carreau. A moins que Rudy se soit retrouvé malgré lui au milieu d'une rixe. On en saura plus bientôt, je pense.
    

Ce qui se dit est que Rudy n’est pas un ange, il a eu maille à partir à plusieurs reprises avec la police et semblerait appartenir à une de ces bandes qui se battent souvent entre elles. La police l’a « serré » avec des armes blanches, il semble un habitué des rapports violents avec ses rivaux « d’en face » : turcs, noirs, maghrébins. Une procédure judiciaire est en cours contre lui pour violence sur des jeunes maghrébins il y a six mois.

 

Néanmoins, il n’appartient pas à la LDJ ou au Betar, milices politiques juives, comme l’affirment certains blogs, sans avoir vérifié quoi que ce soit. Peut-être les fréquentent-ils, peut-être pas.

 

D’autres juifs auraient été agressés par une bande mais moins gravement plus tôt dans l’après-midi mais n’auraient pas porté plainte pour l’instant.  Il y a donc un climat très lourd où certains se détestent et se le rendent bien, à coup de poing américain, de barre de fer et de battes de base-ball.

 

Comme elles sont consternantes, ces réactions « compatissantes » de certaines personnalités politiques. Naïves pour les uns, calculées pour les autres. Des larmes de crocodiles pour une récupération payante au moment où Sarkozy voyage en Israël…

 

Publié dans société

Commenter cet article

Schlabaya 06/07/2008 20:05

J'ai lu un article dans "Marianne" qui partage vos analyses. C'est clair qu'il y a deux poids, deux mesures. Là où les témoins ont vu une trop banale affaire de règlements de comptes entre bandes rivales, l'intelligentsia politicarde et journalistique a tout de suite conclu à un acte antisémite. C'est drôle comme certains ont la compassion et la repentance sélectives.
Joyce, il me paraît clair qu'un juif ne se réduit pas à son appartenance religieuse ou ethnique, et qu'il peut être agressé pour toutes sortes de raisons, sans qu'il s'agisse forcément d'antisémitisme.

Milton Dassier 31/07/2008 18:46


ça vient de recommencer avec l'affaire Siné...


Jayce 26/06/2008 19:56

Et je viens de lire le premier commentaire. Et je tiens à préciser que pour ce gars là aussi (le VRAi français de mon c..) la porte est grande ouverte.

Jayce 26/06/2008 19:52

Evidemment que lorsqu'un juif est tabassé à mort (ou presque) on parle d'antisémitisme. Puisque ça en est !!! Je ne comprends pas le but de l'article. Le mot antisémitisme serait-il tabou ? Si cela fait réagir les gens c'est parce que l'histoire de la France comporte un épisode (est-il vraiment nécessaire de le rappeler ?) antisémite. La violence est toujours horrible et inacceptable. Mais la violence pour une bête histoire de religion est carrément incompréhensible. Peut-être que ce gars là avait-il des choses à se reprocher. Je peux comprendre (dans une certaine mesure bien sur) qu'il puisse y avoir des "bagarres"entre communautés. Mais je ne comprends pas qu'on puisse s'acharner sur un type à terre. C'est de la barbarie, de la lâcheté. Et puisque c'est un acte antisémite avéré, il faut le dire.

ednath 25/06/2008 10:39

Tout à fait d'accord sur le fait que dès qu'un juif est pris à partie, tout de suite, il est question d'antisémitisme !
Il peut avoir fait n'importe quoi, toujours, il partira avec la sympathie des journalistes et autres politiques et intellectuels, qui commenceront par lui trouver des excuses et le mettre en position de victime...
A trop vouloir éviter le pire, on ne fait que l'attiser !

NAQBA 24/06/2008 20:46

SI C'EST UN JEUNE NOIR OU AUTRE QUI AURAIT ETE FRAPPER PAR DES JUIFS?AUCUN MEDIAS N'AUARIT PARLER.CE PETIT MERDEUX A EU CE QU'IL MERITE.LE BETARD EST FORT QUE QUAND ILS SONT DIX SUR UNE FEMME OU UN JEUNE QUI OSE MANIFESTE POUR LA CAUSE PALESTINIENNE.Ils sont comme les soldats de l'entié sioniste qui tue des gens sur un char ou lance une bombe sur des maisons.QUE DES LACHES.OEIL POUR OEIL

Milton Dassier 24/06/2008 21:04


D'accord avec vous sur l'emphase médiatique à cause de l'antisémitisme supposé et bien diffusé parle CRIF mais, je ne vous suivrai pas sur l'amalgame avec un milicien du betar ou un soldat
israélien. Après tout, jene connais pas ce type. Je ne dirai jamais qu'il a eu ce qu'il mérite.