Union Pour la Méditerranée : l'idée néoconservatrice de Sarkozy

Publié le par Milton Dassier

Souvenez-vous. Juste après l'invasion de l'Irak et la chute de Saddam Hussein, le gouvernement américain propose une refonte politique de la majeure partie du monde arabo-musulman. Cela concernait un axe qui partait de la Mauritanie et aboutissait au Pakistan en passant par le Maghreb, l'Egypte, le Liban, la Syrie, L'Irak, la Somalie, le Golfe Persique, l'Afghanistan..etc.

L'idée est simple.

  1. D'où viennent les terroristes qui se réclament de l'islamisme ?
  2. Où se trouvent les principaux bassins de recrutement pour l'islamisme politique ?
  3. Où se situent les principaux conflits qui menacent la paix du monde?

Dans ces pays principalement selon les américains.

Alors, il suffira de leur assurer prospérité et démocratie pour que le bien-être et la sécurité à l'américaine anihilent le désespoir social et découragent toute vélléité de rebellion et terrorisme au nom de l'Islam. Ainsi, la paix serait assurée et Israël débarrassée de ses principales menaces.

On parlait alors de théorie des dominos, c'est à dire que si un pays accédait à la prospérité et à la démocratie alors ses voisins risquaient de faire de même, ne serait-ce que par la volonté des peuples. A l'époque, en Ukraine et la Géorgie, on assistait à des mouvements très déterminés de contestations populaires des pouvoirs politiques en place sous influence russe..

Manque de chance ou manque de vision, ça n'a pas marché. Les dominos sont toujours en place !

Cher néoconservateurs américains, ne déprimez plus, voici Sarkozy et son Union Pour la Méditerranée qui, finalement, n'est que le prolongement de vos idées.

Sauf que la méthode est différente.

- Réunir un nombre réduit de pays capables de se parler et qui ont su résister à l'islamisme.

- Leur proposer un partenariat économique destiné à les faire prospérer, asseoir une forme de démocratie qui rassure les peuples et assurer des débouchés à certains pays de l'Union Européenne

Sans doute l'objectif est de constituer sur la rive sud de la Méditerranée un noyau de prospérité à l'occidentale qui rayonnera sur les pays voisins. Super ! C'est sûr, cette fois, la prédiction des dominos va forcément se réaliser...

Et l'idée, chère aux américains, d'assurer à terme la sécurité d'Israël et sa domination sur son secteur géographique, est respectée.

Il y a de quoi se méfier car la France est la championne des formes de néocolonialisme déguisées sous de bons sentiments. Sarkozy va donc faire ses numéros de séduction pour plaire à tous, quitte à se déchirer les muscles adducteurs de l'entrejambe.

Israël prend acte de cette idée qui lui fera gagner du temps, c'est toujours ça de pris ! Dans ce climat d'angélisme offert sur un plateau, Israël entamera des conversations qui seront longues, très longues.

Après tout, la diplomatie française ne représente déjà plus rien depuis longtemps au Proche-Orient. Depuis plusieurs années, elle n'a aucune victoire à son actif que ce soit au Liban, en Syrie, en Irak et dans le conflit israélo-palestinien. Ce sont les turcs, les séoudiens et les qatari qui ont rempli l'espace laissé vide par les américains pour des initiatives diplomatiques.

Naïveté calculée, quand tu nous tiens !

Publié dans géopolitique

Commenter cet article

joseki 28/08/2008 11:51

Analyse pertinente, l'UPM est une fausse solution à un vrai problème celui de la désunion du Sud.
J'attire votre attention sur un article récemment paru sur mon blog dans ce sens, n'hesitez pas à le consulter et donnez-m'en des nouvelles.
www.joseki.wordpress.com