1967 : Quand De Gaulle avait percé les intentions d'Israël

Publié le par Milton Dassier

 

On va faire un petit peu d'histoire.  

La scène se passe il y a 44 ans. Israël vient de remporter la guerre des "six jours" contre l'Egypte et a ainsi colonisé le Sinaï et une partie de la Cisjordanie, ce qu'on appelle depuis: "les territoires occupés". 

Dans une conférence de presse, De Gaulle revient pendant 14 minutes sur ce conflit. Vous allez voir à quel point tout est limpide. Il explique et analyse avec finesse comment dans l'histoire, les juifs ont pu profiter d'un capital de sympathie dans les opinions publiques occidentales.  

Il rappelle que l'existence d'Israël est un fait accompli, approuvé par la France en 1948 et que la sécurité d'Israël doit être garantie. Il complimente le peuple israélien pour son courage, y compris celui de ses soldats, et sa réussite à développer cette terre dans des conditions difficiles.

 Cependant, il n'est pas dupe qu'Israël s'est servi du prétexte de l'attaque égyptienne pour s'accaparer des portions de territoire palestinien.

 

Il n'est pas dupe qu'Israël n'a pas la "modestie" (sic) suffisante pour assurer une coexistence pacifique avec ses voisins ("(un modus vivendi pacifique"). A noter qu'il faudra des années de négociations pour qu'Israël obtienne cela avec la Jordanie et l'Egypte... Ce qui donne raison à De Gaulle a posteriori.

 

Il n'est pas dupe que cette guerre va conduire à une surenchère guerrière entre ce qu'il appelle "la résistance" (sic) dans les territoires pris et Israël qui la qualifie de terrorisme.

 

Il n'est pas dupe qu'Israël ne peut jouer ce jeu très dangereux que parce que les Etats-Unis ("l'un des quatre de Conseil de Sécurité de l'ONU") le veulent bien. Et il propose des solutions de bon sens...

 

Extrait pour ceux qui ne peuvent pas voir la vidéo:  

"En 1956, à la faveur de l'expédition franco-britannique de Suez, on avait vu un état d'Israël guerrier et résolu à s'agrandir. Et ensuite, l'action qu'il menait pour doubler sa population, par l'immigration de nouveaux éléments, donnait à penser que le territoire qu'il avait acquis ne lui suffirait pas longtemps, et qu'il serait porté, pour l'agrandir, à utiliser toute occasion qui se présenterait. C'est pourquoi d'ailleurs la cinquième république s'était dégagée des liens spéciaux et très étroits que le régime précédent avait noués avec cet état."    

Incroyable! Nous sommes en 1967 et De Gaulle a tout dit. En 14 petites minutes, il a défini sa politique envers Israël avec clarté, sans langue de bois, sans ambiguïté d'aucune sorte.

 

Comparez cela avec la politique actuelle de Sarkozy.

  

1967 - 2011: 44 ans de pourparlers, de résolutions de l'ONU, de plans de paix, d'accords bipartites, d'attentats, de guerres de représaille, de quartets, d'assassinat ciblés et d'exactions en tout genre.

 44 ans après, où en sommes-nous?

 

 La campagne de boycott des produits israéliens et des investissements en Israël va exactement dans le même sens que ce que prophétisait De Gaulle en 1967!: Appeler Israël à la modestie...pour sa survie.

 

  

Publié dans géopolitique

Commenter cet article