Bush : une main sur la bible, l’autre sur le revolver

Publié le par Milton Dassier

Georges W. Bush a visité la forteresse de Massada en Israël.

Un haut lieu de l’histoire du peuple juif en Israël.

Un symbole historique de la ténacité, du patriotisme et de l’esprit de sacrifice du peuple juif.

Dans cette forteresse, lors de la lutte contre les romains, il y a plus de 2000 ans, des juifs ont refusé d’être fait prisonniers et se sont laissé mourir.

On les appelait les zélotes et c’est à partir de leur nom que le mot français « zèle » est né.

Indéniablement, le président américain est venu faire du zèle à propos du soutien américain à Israël.

 Pour commencer, il a réaffirmé qu’Israël est la terre du peuple élu. Puis il a poursuivi en disant que les 7 millions d’israéliens deviennent 307 millions car ils ont les américains à leurs cotés.

 Il a même fait un rêve pour les soixante prochaines années, une prophétie en quelque sorte. Tout serait merveilleux et en paix dans la région du Proche-Orient.

Fini les terroristes, alléluia la démocratie de Rabat à Kaboul, Alléluia la prospérité, Alléluia la paix, Alléluia l’état palestinien sans le hamas.

 Amen !

 PS : Quel foutage de gueule !

 

Publié dans international

Commenter cet article

Tourtaux Jacques 22/05/2008 16:56

Un missel d'une main, un missile dans l'autre !
J.Tourtaux

Milton Dassier 22/05/2008 20:55


J'y avais pensé mais le missel c'est dans la religion catho et comme Bush est protestant..