Insultes racistes envers un vigile : Hortefeux défend son collaborateur

Publié le par Milton Dassier

Une véritable solidaridentité nationale !!

 

Incroyable ce qui se passe à propos des insultes racistes de la part d’un haut fonctionnaire du ministère de l’immigration à l’encontre d’un simple vigile français noir !

 

Le ministère a pris les choses en main et, apparemment, assure son fonctionnaire de son soutien au lieu de le suspendre, le temps que l’enquête avance… C’est ce qui se passe habituellement pour la moindre faute dans une administration comme la Police par exemple. Mais là rien. Pas de suspension !  La preuve, Hortefeux en personne affirme qu’il y a plus de témoignages à décharge, c'est-à-dire visant à disculper son collaborateur, qu’à charge. Donc Hortefeux se fait communiquer les éléments du dossier.. Au nom de quoi ?

 

Et plus le temps passe, plus il joue en la faveur de ceux qui voudront exercer des pressions sur les témoins.

Mais là où le bât blesse, ce sont les contradictions dans la version du haut fonctionnaire. Il affirme avoir eu des relations normales avec un homme sympathique, il a donné sa carte d’identité pour vérification et sa carte de visite et a attendu patiemment que la vérification de son chèque se déroule.

Le problème est que la direction de la société qui emploie le vigile assure que le haut fonctionnaire s’est excusé auprès d’elle.. S’excuser ? Mais alors de quoi ?

 

Et puis, franchement, pourquoi le vigile est-il allé jusqu’à porter plainte sachant qu’il avait en face de lui un collaborateur d’un ministre puissant ? Socialement suicidaire non ?

 

Il faudra suivre cette affaire car elle sera révélatrice de la façon dont la justice est rendue dans ce pays à propos du racisme ordinaire.

Parole d’un membre de l’élite blanche contre parole de nègre… Normalement, dit-on,  la justice est aveugle…

Nombreux témoignages de moralité et de conviction à décharge contre rares témoignages sur les faits à charge… Pas mal de témoins auraient été dissuadés de la faire ou auraient changé leur version après s’être spontanément proposé. Ce que Hortefeux appelle témoignages à décharge. Formule malheureuse dans la bouche du ministre dont la tache est de remuer les ordures de la république pour y traquer ses rats nuisibles! A force de ne voir que des clandestins noirs, sans doute tout noir est vu comme un clandestin. Terrible ce métier de flic identitaire, ça vous fait voir la vie en bon français et en sale étranger, en blanc et noir d’une certaine façon.

 

Qui sait, il n’y aura peut-être même pas de jugement, le vigile retirant sa plainte pour ne pas perdre son travail ou avoir d’autres soucis.

 

Qu’il le fasse ou non,qu’il aille au bout de cette histoire ou pas,  je veux témoigner ici tout mon soutien à Pierre-Damien Kitenge. Il a eu le courage de ses actes et a démontré la lâcheté des chasseurs de nègres, incapables d’assumer leur vision raciale du monde…

Conclusion: on risque plus gros à insulter les ch'tis sur une banderole qu'à traiter de sale noir, un vigile dans un hypermarché.

Rama Yade, réjouis-toi de la chance de connaître du beau monde..

Publié dans racisme et xénophobie

Commenter cet article

SB 05/05/2008 20:30

Quand je pense à ce vigile que déjà ce métier n est pas de tout repos et se faire insulter par des donneurs de leçons.
Tiens bon , et bon courage et j espére que les témoins ne vont te lâcher