Une France au bord de la crise de nerfs

Publié le par Milton Dassier

Vous n'avez pas l'impression que le pays est en train d'imploser ?

A force de manier la langue de bois, de se contredire, il semblerait que le gouvernement ne tienne plus grand-chose...

 

Les manifestations des lycéens, pour incompréhensibles qu'elles soient dans le regard d'un technocrate, se poursuivent. « Plus de profs, plus de moyens », les élèves ont bien compris qu'ils sont l'objet d'un marché de dupes. Oui il y aura moins de profs l'année prochaine, oui ça ne représente pas grand-chose par rapport à la masse globale d'enseignants exerçant dans l'éducation nationale. Seulement, chacun a bien compris que les lycées les plus en difficulté fonctionneront avec 10 professeurs de moins et les lycées de beaux quartiers avec 2 de moins. L'effort ne serait donc pas équitablement réparti.

C'est la même chose avec les mesures de rigueur, on va faire payer les pauvres et les presque pauvres. Les riches ont déjà eu le bouclier fiscal et d'autres avantages dés le lendemain de l'élection de Sarkozy.

 

Et puis, il y a cette grève des sans-papiers qui travaillent et payent charges sociales et  impôts... Et ils sont défendus par leurs patrons et les chambres patronales. Des gens recrutés, formés avec de faux papiers ; alors les voir partir pour ne plus trouver personne ou devoir recommencer un recrutement et une formation, c'est une gabegie. Le patron n'est pas un flic qui doit se poser la question de l'authenticité des papiers qu'on lui présente.

On est dans le paradoxe le plus fou. Non ?

Cela démontre la stupidité de cette politique de criminalisation de l'immigration.

On dit souvent qu'il y aurait entre 200.000 et 400.000 personnes sans papier en France, dont 100.000 qui travaillent...

 

Et puis, « nos amis » chinois qui organisent des manifestations anti-France tous les jours à Pékin ou à Shangaï. Les autorités chinoises disent qu'elles sont spontanées. Hum, hum, dans un pays totalitaire, les manifestations « populaires » spontanées autorisées par le pouvoir, ça n'existe pas.

Cependant, c'est la panique chez les diplomates et dans le gouvernement.

Et on tente de nous faire croire que cela pourrait avoir de graves conséquences sur l'économie française...

Quelques conséquences certainement mais graves, je ne crois pas. Par contre pour les entreprises qui ont délocalisé en Chine...

 

Les choses vont de plus en plus mal. 76% des français  le disent. Je me rappelle l'échec des municipales et Fillon et ses ministres aussi incompétents que suffisants, jurer la main sur le cœur que cela était un signal fort des français pour les réformes aillent plus vite. Aujourd'hui 76% des français sont déçus et Fillon l'a dans le fion.

Publié dans politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

A2N 23/04/2008 11:48

Bonjour, Milton !
C'est le langue de bois qui prédomine. La situation est totalement folle, le petit agité est largué. J'en parle d'ailleurs dans un billet consacré à poncelet. Sinon, il y a un hommage rendu au VIEUX, ça se passera dimanche au TMO. Je Quelle est ton adresse mail , je t'envoie la COM.

A+

Milton Dassier 23/04/2008 13:11


Merci et ce sera avec plaisir. e-mail : big-smack@orange.fr


anonyme 23/04/2008 04:41

N'oublie de mettre dans ton bateau tous les médias avec. La France est foutue si elle n'annule pas cette dette ridicule qu'elle s'est faite en empruntant du papier à des banquiers mafieux qui impriment eux mêmes la monnaie française et maintenant européenne. Que la France annule cette dette et reprenne le contrôle de sa monnaie ou c'est mort. Ah et qu'elle pende ces banquiers de merde et redistribue leurs biens qu'ils ont volé au peuple, ce sera bon débarras pour l'humanité.

elgringos 22/04/2008 22:11

Tant qu'on prendra pas cette droite nazi et cette gauche "bande mou" et qu'on les aura pas mis sur un bateau pour les couler au large, toute cette mascarade anti peuple durera au profil des "nantis" qui n'ont de respect que pour leur sale blé et leurs maitres absolu les banksters faux monayeurs...
C'est pas un mai 68 qu il faudrait, c'est un 1789, mais sans cette merde de franc ma-connerie sataniste qui nous drive à distance...