Un samedi pas comme les autres en Martinique

Publié le par Milton Dassier

Martinique île morte. Comme l'ont décidé les autorités martiniquaises de leur propre chef, toutes les entreprises, tous les commerces, toutes les administrations, toutes les écoles sont fermées. Ambiance lourde, silence pesant. Pourtant dans le coeur des gens, le recueillement est digne, joyeux et généreux. Depuis hier, toutes les télés, toutes les radios, consacrent l'essentiel de leur temps d'antenne à Aimé Césaire : interviews du poète, témoignages, commentaires, hommages, lecture de ses poèmes, rappels historiques. A voir sur France O si vous êtes en métropole et sur le net pour les autres.

Hier, vendredi, le cortège funéraire a défilé dans toutes les rues de Fort de France avant de rejoindre le stade de Dillon pour une première nuit de veillée à l'antillaise.

Hier donc, toute la journée, la foule s'était massée pour apercevoir une dernière fois le corps du grand homme.

De l'émotion, du recueillement mais aussi la ferveur du peuple à travers ses clameurs et ses chants accompagnés parfois du "papap ti pap" des ti-bois et des tambours, du hulullement des conques de lambis. Moment fort aux abords du lycée Shoelcher quand, en pleine rue, les élèves se mirent à improviser des chants sur des rythmes traditionnels.

Les rues de la ville était couverte de grandes affiches du poète avec des extraits de ses écrits. Des gens arboraient des tee-shirts où des "Merci Césaire", "Adieu Césaire" étaient inscrits. Sur les grilles bordant l'ancien hotel de ville, des panneaux avaient été accrochés pour que tout un chacun écrive un mot, une phrase, un voeu.

Il fallut plusieurs heures au cortège avant d'arriver au stade de Dillon vers 22h avec 4 heures de retard.

Là, les officiels, des VIP attendaient au milieu de la pelouse. Le peuple étaient assis dans les gradins attendant de pouvoir accèder au cercueil.

Avec les élus de la Martinique, Yves Jego, Ségolène Royal, Christiane Taubira, le ministre de la culture du Sénégal Hamidou Souad mais aussi la cinéaste Euzhan Palcy et la chanteuse Jocelyne Béroard.

Demain dimanche, des délégations des pays de la Caraïbes comme Ste Lucie, Dominique, Trinidad, Jamaïque, du Brésil, du Vénézuela, d'Afrique sont attendues, on parle aussi de la présence de grandes personnalités, d'ambassadeurs de l'UNESCO.

A ceux qui pensent que le gouvernement français pourrait tenter de "récupérer" Césaire, je peux vous dire que le peuple martiniquais, le peuple noir ne le laissera pas faire. Le panthéon est déjà oublié, la famille a décliné l'idée et l'adit officiellement à Yves Jego. Les martiniquais sont fiers de pouvoir recevoir le président de la république française non pas pour lui faire la révérence ou le défier mais pour lui montrer sa dignité héritée de la pensée et des combats d'Aimé Césaire. Des obsèques nationales en Martinique au nom du peuple martiniquais, organisées et célébrées par les martiniquais pour le monde entier. Le capharnaüm de propagande des symboles républicains à la Max Gallo ne se fera pas ici.

Car Aimé Césaire était martiniquais de naissance et de coeur, français de langue, mais son âme était africaine.

Et elle embrasse le monde dans un sursaut de fraternité...

 Lisez ce que disait Aimé Césaire sur l'Europe en 1976 dans une interview donnée sur France-Culture... Une critique très éclairée de l'esprit de raison européen ...sans haine.

Moi ce qui me choque le plus en Europe, dans la civilisation occidentale – c’est peut-être un lieu commun mais pourquoi pas le dire, c’est ça que je sens – ce qui choque terriblement, c’est la difficulté que l’homme européen au sens très large du terme – je ne vais pas lui donner une couleur – m’enfin a à aménager les rapports avec les autres hommes. C’est ça qui est la chose fondamentale.

Qu’on aménage les rapports avec les choses c’est possible, mais avec les hommes, pas.

Le drame de l’Europe a commencé à ce moment-là. L’Europe a beau faire tout ce qu’elle veut. En réalité l’Europe depuis sa grande révolution enfin pré cartésienne, cartésienne et pré cartésienne, en réalité elle a misé sur la puissance. C’est ça. On a coupé tout le côté mystique du monde, n’est-ce pas.

On a développé de manière presque monstrueuse, la raison; la seule raison et la raison pas seulement pour comprendre, la raison pour dominer. L’Europe ne peut pas choisir, elle ne peut pas jeter par dessus bord Hitler. C’est de la même foulée tout ça. Et c’est vrai, le culte européen de la raison a conduit tout droit à un totalitarisme, à l’esprit de domination, au surhomme, etc, etc; qui est le contraire de l’homme fraternel dont nous rêvons.

Publié dans anticolonialisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Stev 24/04/2008 19:01

"A propos de Dieudonné, la question est: comment un type comme lui a-t-il pu se laisser avoir par l'extrème-droite sioniste en se défendant mal puis par l'extrème-droite française en les fréquentant."

Je pense qu'il a pêché par une certaine naïveté, et surtout, au fond, une méconnaissance de l'histoire du conflit israélo-palestinien, et de l'histoire politique française. Mais au final, on sait bien que c'est sa rencontre avec Alain Soral qui a été cruciale.

Mais bon, il reste son talent, unique, celui du meilleur humoriste français de ses 20 dernières années. On peut être un excellent comédien, un humoriste très talentueux, et être à côté de la plaque politiquement...

Milton Dassier 24/04/2008 22:32


On est d'accord!


Stev 23/04/2008 18:40

Pour moi, Dieudonné aurait du rester sur la ligne qui était la sienne suite au sketch : Affirmer son droit de se moquer d'un colon israélien, le droit de se sentir pro-palestinien, le droit de critiquer clairement israël et sa politique, au lieu de se fourvoyer avec des groupuscules et des militants d'extrême-droite... D'ailleurs, s'il avait un peu de culture politique, il saurait que c'est la gauche, et principalement l'extrême-gauche, dans les années 70, qui a mis la question de la cause palestienne dans la politique française.

On peut relire tout ce qu'a produit Le Pen et le FN depuis 30 ans, on ne trouve pas un mot, pas une ligne, qui critique la création d'Israël, ou du moins qui condamne clairement l'occupation de Gaza et de la Cisjordanie. Cette critique, ce sont toujours des mouvement de gauche et d'extrême-gauche qui l'ont porté. Aujourd'hui, sous l'influence de Soral, il fustige Besancenot et, au minimum, transige avec Le Pen... Par contre, des sous-entendus antisémites, totalement déconnectés de la question palestinienne, il y en à plein dans la littérature d'extrême-droite... Sans compter que son flirt avec ces mouvances a fait plus plaisir qu'autre chose aux sionistes les plus radicaux ! Ils avaient beau jeu de dire "Ah ! On vous l'avait bien dit !!"...

Milton Dassier 23/04/2008 22:40


Excellente idée de rappeler le rôle de la gauche et de l'extrème-gauche dans la promotion de la cause palestinienne. A cette époque, il n'était pas rare de voir des juifs français de gauche porter
le kieffeh en solidarité avec les palestiniens. A propos de Dieudonné, la question est: comment un type comme lui a-t-il pu se laisser avoir par l'extrème-droite sioniste en se défendant mal puis
par l'extrème-droite française en les fréquentant. Son nom d'artiste a servi d'alibi aux uns et aux autres. Je n'ai pas d'autres explications que la pression, le stress,
l'angoisse de se voir insulter et jeter dans la boue puis mener dans la cage aux lions ce qui rend moins lucide et ouvre la porte à des gens qu'on imaginait pas fréquenter un jour. Il nous
fournira l'explication un jour, peut-être dans un très bon sketch dont il a le secret et le talent...


Stev 22/04/2008 20:47

N'y a t-il pas un "culte de la personnalité" de la part de certains "Ogres" pour Dieudonné ? Je m'en suis pris plein la gueule alors que les Ogres étaient bien contents de reprendre des messages que j'avais posté sur le site d'Elisabeth Lévy, dans un article sur la "victimocratie"...

Dérive sectaire de la part des Ogres ?

Milton Dassier 22/04/2008 21:56


C'est vrai, en ce qui me concerne je suis un grand fan de l'artiste mais je suis beaucoup plus dubitatif à propos de Dieudonné "homme politique": pas assez réfléchi, pas assez documenté et plutôt
girouette. Il soutient Bové puis c'est le FN. Il défend une république très "valeurs françaises" tout en se réclamant d'un internationalisme révolutionnaire qui rappelle parfois Fanon. Le
rapprochement avec la ligne Soral au FN m'a beaucoup déçu. Il pouvait parfaitement rester ami avec Soral et éviter de se montrer au FN. On dit qu'il a voulu faire un bras d'honneur à la droite
israélienne de France et aussi peut-être remercier ces gens de l'avoir protégé quand sa vie était en danger, peut-être bien mais ce geste n'a pas été compris comme ça. En tous cas, son bannissement
du monde du spectacle est pour moi une preuve qu'en France, le choses marchent avec des passe-droits ou de la lèche.


Stev 20/04/2008 11:10

Questions éthiques pour Ogre déboussolé :

Peut-on être noir, se réclamer d’Aimé Césaire, et rencontrer Le Pen à plusieurs reprises ? Peut-on se réclamer de Césaire, et être l’ami d’Alain Soral, qui a écrit ces lignes :

Comme l’a magistralement démontré le grand intellectuel africain Stanislas Spero Adoveti, la négritude est une invention des fils des élites africaines, collabos des colons, envoyés faire leurs études à la Sorbonne à partir des années 30 ; un ethnocentrisme importé, un concept blanc.

Que pense Dieudonné, le disciple auto-proclamé de Césaire, de cette position d’un membre du comité central du Front National qui est visiblement un ami proche ?

Ça, ce serait un débat intéressant à avoir sur "Les Ogres". Mais ce débat n’aura jamais lieu, et ce message sera supprimé, parce qu’il démontre la confusion intellectuelle et politique dans laquelle baigne Dieudonné depuis 4 ans... Du coup, c’est plus simple de créer une vague polémique autour de Sarkozy. Ca évite toute remise en question, toute autocritique, toute analyse des positions et des "relations" de Dieudonné depuis 4 ans.

Il ne peut pas y avoir débat puisque Dieudonné ne se trompe jamais, ne se contredit jamais, ne se fourvoie jamais en "amitiés" douteuses par rapport à ces combats d’origines...

Donc, sur les Ogres, Dieudonné peut se prévaloir de la pensée d’Aimé Césaire, tout en s’affichant avec un leader d’extrême-droite, tout en participant à la création d’un mouvement ("Egalité & Réconciliation") dont le président fustige le concept de "négritude" dont Césaire est le théoricien et dont Dieudonné se réclame !

Tout ça est logique, très logique bien sûr !!!

Milton Dassier 20/04/2008 15:24


Tout à fait d'accord avec vous. Je viens justement de lancer le débat en quelque sorte sur lesogres.info en fustigeant les dernières déclarations de Dieudonné dans le JDD où il souhaite qu'on
empêche Sarkozy d'atterrir en Martinique pour les obsèques parce qu'il est raciste. De Dieudonné, j'aime l'artiste, je défend sa liberté d'expression sans me faire d'illusion sur le niveau de sa
pensée politique.


ortie 20/04/2008 09:21

Salut Milton? Toutes mes condoléances pour cette perte immense, à vous, et finalement à tous!
Que pensez-vous de ce défilé "extravagant" de personnalités politiques à la Martinique pour soi-disant rendre hommage et célébrer Césaire? Cette situation prend un peu, me semble-t-il, des allures de compétition de bas niveau, c'est à celui qui en fera le plus: j'en ramène plein, dirait Sarko, et surtout mon caniche noir africain nègre; mais moi je suis arrivée plus tôt clamerait Ségo, et puis je l'admire depuis longtemps, je l'ai lu moi au moins, et il n'a jamais, bien au contraire, refusé de me recevoir. Que dirait le petit François? Vous le savez sans doute mieux que moi... ça suffir, foutez donc la paix aux martiniquais, qui savent depuis toujours la grande valeur de cet homme, qui n'ont jamais cessé de le célébrer, qui le pleurent en toute sincérité avec tant de chagrin, et qui souhaitent lui rendre un hommage digne de lui! Foutez la paix à Césaire surtout, laissez-le reposer en paix, dignement, à l'écart de vos petits caprices superficiels et égocentriques! Allez donc le lire et tirer leçon de ses textes, allez y apprendre ce que signifient grandeur d'âme, respect, dignité!!!

Milton Dassier 20/04/2008 15:26


Il faudra bien observer les obsèques. La délégation française aura une place de choix mais elle ne sera pas seule: il y aura les officiels martiniquais et 350 officiels et personnalités
étrangères.