Peu de chances pour qu'Aimé Césaire repose au Panthéon

Publié le par Milton Dassier

Cela avait été proposé par Claude Ribbe, disons maladroitement. Ségolène Royal, Chritine Albanel, la ministre de la culture, avaient approuvé l'idée de voir Aimé Césaire entrer au Panthéon. Beaucoup sur le net souhaitent voir Césaire au Panthéon.

Au même moment, on apprenait qu'une salle du prestigieux lycée Louis Le Grand où le poète étudia, portera le nom de « Salle Aimé Césaire ». Des villes s'apprêtent à baptiser qui, une place Aimé Césaire,qui,  une rue Aimé Césaire. Un hommage national qui fait plaisir à entendre.

Cependant, la famille d'Aimé Césaire a décliné l'offre de voir le grand poète siéger aux côtés de Voltaire, Zola, Hugo et Dumas au Panthéon. C'est ce qu'ont annoncé plusieurs radios en Martinique.

Cette décision n'est pas encore irrémédiable mais il est vrai qu'en Martinique, le Panthéon pour un homme comme Césaire, c'est une idée qui sonne creux. Il y a la crainte aussi chez certains de  voir l'état français  s'approprier Césaire alors qu'il appartient pour toujours au peuple martiniquais, sa famille.

 

Publié dans anticolonialisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Daniella 19/04/2008 16:47

Daniella

J’ai lu les propos de Claude RIBBE, un écrivain que j’aime bien et dont j’ai lu ses derniers ouvrages... A présent, je tombe sur ce texte, écrit par une femme, connue comme avocate et que j’ai vue et croisée lors du procès Dieudonné M’BALA M’BALA, car je me trouvais là, presque par hasard, au palais de la Justice à FORT-DE-FRANCE, moi, guadeloupéenne. En écoutant, avec avidité, les commentaires, les reportages, la biographie de ce grand homme différent, atypique et énorme en humanité, Aimé CESAIRE, à présent, en lisant le texte de Claudette DUHAMEL, imprégné de vécu, d’amour infini, de vérités dans toutes leur légitimité, je comprends mieux, alors, quel a été le combat du nègre fondamental et pourquoi aujourd’hui il ne peut être au Panthéon. Me concernant, j’irai, comme beaucoup de mes consoeurs et confrères gwada me recueillir dans l’île soeur, MADININA, tout près de mon île KARUKERA, quelle chance, moi qui ne veut plus aller en métropole... Que les voeux de l’homme qui a su contourner les pièges malsains du colonialisme récurant jusqu’à aujourd’hui, au 21ème siècle, soient à jamais réalisés, par sa famille, ses très proches, son peuple martiniquais tout entier, mais aussi, par tous les antillais qui ont connu, de près ou de loin, de par ses oeuvres qui nous ont soulevés, habités, protégés de l’asservissement mental. De tous les africains, de tous les afros-américains et non afro-américains, de tous les européens, de tous ceux sur cette planète qui reconnaissent cet homme méritant après tout ce boycottage malicieux des gouvernants et responsables de la médiatisation, qu’il doit reposer en paix chez lui, chez les siens, et sans communautarisme aucun, car l’élégance du coeur qui vibre là, est à MADININA. FOSS E LANMOU ! (De la Guadeloupe, Daniella SENEMAUD)

Aimé le fondamental !

ferial 19/04/2008 12:29

Aimé Césaire a toujours été un homme libre, il a oeuvré pour son peuple : sa place est en Martinique aupres des siens. Il n'aurait pas aimé être récupéré, il n'a rien a faire au panthéon.

Tycoon 19/04/2008 05:14

Aimé Césaire n'appartient pas qu'à la Martinique ; il appartient également à la France et au monde entier. Cependant, la famille du Grand Homme a eu raison de décliner cette offre de voir le Héros Diasporique reposer à jamais au Panthéon. Je n'ai personnellement jamais aimé cette idée (voir mon message sur le blog d'AJM intitulé Aimé Césaire ne DOIT PAS être inhumé au Panthéon !!! [signé en Anonyme]).

L'essence du message d'Aimé Césaire a été le renversement de l'aliénation du nègre par le blanc (le Code Noir, la colonisation) et la Négritude. Par conséquent, le faire reposer auprès de Napoléon, le restorateur de l'esclavage à Haïti, et gazeur de nègres, serait une insulte à sa personne, à son oeuvre, à son âme.

La pétition lancée sur internet, d'abord par Claude Ribbe (sans consultation de la famille du défunt), puis par d'autres, est insensée et reflète leur incompréhention de l'essence du message de Césaire. Je recommande qu'ils retournent à ses ouvrages pour bien l'intégrer.

La place d'Aimé Césaire, dans la mort comme de son vivant, est sur une terre qui a connu l'esclavage du peuple noir !!! et non chez les esclavagistes...