Jeux Olympiques : Sarkozy fait ses calculs

Publié le par Milton Dassier

Un petit sursaut des peuples, ça fait du bien même si tout ça fleure bon la manipulation.

Ce qui gêne, c’est la façon dont on donne encore des leçons à un pays non occidental. Un peu comme si des européens estimaient que les jeux sont un don de l’Europe à l’humanité et qu’elle conserve un droit de regard sur l’usage qu’on en fait.

 

La flamme olympique est passée par Paris. On s’attendait à des actions sporadiques de meneurs isolés, il n’en a rien été. Il y a eu une spontanéité populaire pour dénoncer les abus de l’empire chinois. Pas seulement ! Il fallait aussi faire l’acte d’accusation des états occidentaux prêts à couvrir la Chine.

Les gens ont bien compris que les chinois sont à l’heure des mines de Zola et des manufactures lyonnaise du 19ème siècle.

Les gens ont bien vu que des peuples sont opprimés en Chine et que ce n’est pas le capitalisme triomphant et sa prétendue vertu démocratique qui sonnera le glas du despotisme, de la tyrannie et de l’oppression en Chine.

 

Les Jeux Olympiques, c’est l’affaire des peuples, le sportif moyen qui y participe n’est rien d’autre qu’un vous ou moi.

Le spectateur qui va se taper les sponsors et autre annonceur pendant la retransmission des JO a décidé de manifester son mécontentement.

 

Pas facile pour les politiques de garder une ligne claire…

Pour eux, le monde est un marché, c’est clair. Les peuples comptent moins que le marché. La démocratie est vivante quand les peuples décident de se faire entendre de leurs dirigeants, c’est un peu ce qui se passe ici malgré plus de 3000 policiers employés à défendre la Chine contre le peuple français.

Ici, aucun membre du gouvernement. Celui-ci observe les choses en procédant à certains calculs. Question d’image.

On a compris, la tendance de Sarkozy, c’est de jouer le rôle qu’on attend de lui. Alors il hésite entre sa côte auprès des dirigeants chinois et sa côte de popularité.

Rama Yade a été envoyée en sous-marin pour tâter le terrain. On affirme une chose puis on se dédit, histoire de rester au centre du débat puis le président fera son annonce « le moment venu » en fonction de la « fenêtre de tir ». Tout est affaire de timing et de météo en politique…

 

 

Publié dans liberté d'expression

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Milton 07/04/2008 22:28

Désolé les gards mais relisez le début de l'article... Pas question ici de m'en prendre à la Chine surle fond mais de voir comment le peuple a bien compris qu'on se fout de sa gueule... Le Tibet, j'aime bien et je comprend qu'ils en aient marre des chinois. La Chine aimerait passer pour une sorte de Japon mais pas de chance, tout le monde comprend que communisme et capitalisme ça donne un régime doublement totalitaire. Germinal et le Goulag réunis... La réaction des gens est saine, elle se pose des questions et le montre, y a qu'à voir la gêne des PDG de chaines, des sponsors, des sportifs...

okba 07/04/2008 21:59

despotisme tyrannie et oppression ha ha lol tu deviens un adepte
de reporters cia sic sans frontieres ha ha vive la chine

Mehr Licht 07/04/2008 20:22

Quand j'entends Sarkozy et Hilary Clinton demander le boycott des JO de Pékin, j'ai envie de vomir. Même le Dalaï Lama ne demande pas ça. Ce dernier ne demande que la Chine reconnaisse la culture tibétaine.

Si les États-Unis tenaient des jeux olympiques, les boycotterions-nous pour les saloperies qu'ils font subir à la moitié du monde. NON ! Alors cessez de geindre sur le Tibet, uniquement parce que vos dirigeants vous demandent de le faire.

Discréditer la Chine, quelle plus écoeurante politique Occidentale. Je ne donne aucun crédit à la chine pour son ignorance envers la culture tibétaine. Elle a tort, mais quelles sont ces nations qui exploitent les 3/4 de l'humanité et qui osent donner des leçons de savoir faire à la Chine.

Allez au diable !