Tout ça pour une banderole !

Publié le par Milton Dassier

 

Ce fut un crime de lèse-président. Une banderole de plusieurs dizaines de mètres tendue devant des millions d’yeux écarquillés par petit écran interposé.

 

« Chômeurs, pédophiles, consanguins : Bienvenue chez les ch’tis ! »

 

 

« Racisme régional », « provocation aux relents d’extrême droite », chacun y est allé de son commentaire, de sa diatribe moralisante, de son réquisitoire.

 

 Il semblerait que tout le monde ait oublié que les matchs de football c’est la guerre des clochers et …des cloches.

Il y a ceux qui hurlent des grossièretés, des injures, font des gestes obscènes à l’encontre de l’équipe adverse, de l’arbitre voire de leur équipe  si elle joue mal. Mais bizarrement, on vous dit : « ça fait partie du jeu, les supporters se défoulent, se provoquent, c’est bon enfant ».

 

Et oui ! Grande découverte ! Le peuple est d’un vulgaire !

On se cherche une nation puis une identité nationale comme on peut.

 

La banderole a déplu au prince et à sa cour. Normal, le prince et sa cour doivent inspirer la crainte et le respect.

 

En fait, cette banderole était un miroir, voilà ce qui a fortement déplu. Un miroir ironique et sarcastique qui reflète le résultat de la façon dont on a laissé le nord se désagréger :

 

-         Economiquement (d’où l’emploi du terme « chômeurs »),

-         Socialement et culturellement d’où l’emploi des termes « pédophiles » et « consanguins »)

 

 

Des explications s’imposent.

 

Au départ, une économie particulièrement active dans les domaines des mines, de la sidérurgie, de la métallurgie, de la confection, des machines-outils puis la fermeture des sites de production, des usines avec des dizaines de milliers de chômeurs, des régions entièrement sinistrées sans que grand-chose ne soit fait pour une vraie reconversion de toute la grande région. Un exemple : le TGV achevé pour Paris-Londres et Paris-Bruxelles mais, à l’époque pas de TGV pour les grandes villes du nord. Oui Lille sur le chemin de Bruxelles mais ce fut fait après. Rappelez-vous, une pub pour la SNCF avait été dénoncée car elle montrait un Eurostar qui traversait un Nord-Pas de Calais laid et gris avant d’arriver dans la verdoyante campagne anglaise

 

Le nord de la France, c’est aussi la classe ouvrière exploitée qui lutte, fait la grève, manifeste et obtient des acquis sociaux pour les ouvriers et employés de toute la France. Une classe ouvrière qui a sa culture et ses traditions populaires qui se conservent malgré les aléas économiques.

 

Dans la France qui travaillent plus pour gagner plus, on les voit comme des perdants alors tout ce qui contribuera à entretenir et amplifier cette image de « dupés » du système sera bon. Il y a eu Outreau, Fourniret et d’autres affaires de ballet rose ou bleu auparavant. En réalité, le nord n’est pas plus le théâtre d’affaires de pédophilie qu’ailleurs.

 

Mais, certains y voient le préjugé que ce genre de choses se déroule dans des endroits où l’oisiveté et la déchéance morale pourraient servir de terrain favorable. Quoi de mieux pour nourrir leurs fantasmes, leur petit train des horreurs à raconter à la concierge que ces milieux d’ouvriers au chômage sans espérance, aux lendemains qui déchantent ce qui entraîne les déviances les plus folles !

 

Et comme certains sont persuadés que la pédophilie serait génétique ou héréditaire, suivez mon regard, la consanguinité irait alors de soi pour expliquer l’innommable prévalence supposée.

 

Et voilà, comment à coup de reportages sur les fermetures d’usine, les cellules de reclassement, les terrils à l’abandon, les petites maisons de briques rouges, les ouvrières aux yeux cernés et les anciens mineurs au visage tanné par 20 ans de mine de charbon, voilà comment on en arrive à avoir d’une région l’image de sa caricature la plus laide.

 

Franchement, vous avez vu beaucoup de reportages sur les beautés du Nord - Pas de Calais ?

 

Pas étonnant alors que le film  Danny Boon batte des records de succès.

 

Peut-être la réparation d’une grande injustice…

 

Publié dans société

Commenter cet article

Gri-Gri International 04/04/2008 08:56

Bonjour Milton Dassier,

Juste pour vous dire combien je suis heureux de vous trouver sur cette analyse, au sujet de la "raciste" banderole des supporters du PSG.

Une fois encore, là où il faut être !

Merci

Grégory Protche
Le Gri-Gri

Milton Dassier 04/04/2008 18:26


Merci Grégory. On a appris aujourd'hui que des gens étaient en garde-à-vue et risquaient gros... Incroyable cette histoire!


Lillois 03/04/2008 00:12

Merci de remettre les points sur les i concernant le nord

Sinon je trouve qu'on en fait trop concernant cette banderole,toute aussi choquante et diffamante qu'elle soit c'est idiot mais bon c'est l'esprit de rivalité des supporters...
Des banderoles tout aussi insultantes sur les Stephanois n'avaient pas donné lieu a tant de polémiques.

Enfin je me demande si il y'aurait eu polémique si Sarkozy n'avait pas exprimé son idignation et si,surtout,il n'y aurait pas cete engouement actuel lié a notre région,les 16 millions d'entrées de Dany Boon...