J'ai rêvé le monde en 2027

Publié le par Milton Dassier

 

Quel réveil en sursaut ! Tremblotant, le sang saturé d’adrénaline, la sueur pointant à chaque pore de ma peau, je tardai à reprendre mon souffle pour me remettre de ce terrible cauchemar.

 

J’ai fait le rêve odieux et pénétrant que je me retrouvais en 2027. Je venais de prendre ma retraite. Après 46 ans de cotisation, je ne touchais que 20% de mon plus haut salaire et la complémentaire avait perdu toute sa capitalisation lors des trois krachs boursiers de 2008, 2014 et 2023.

 

Le monde ne tournait plus rond. La guerre de 2011 puis la contre-attaque des occidentaux de 2016 contre la Chine, la Russie et L’Iran avait entraîné la fin du rêve européen. Humiliés, les Etats-Unis s’étaient repliés sur leurs frontières et appelaient le monde à la résistance au nom des valeurs de Dieu. Comble du ridicule, ils diffusaient régulièrement encore des cassettes de Ben Laden ce qui faisait la joie de BHL dans son bloc-note du Point.

 

Israël avait dû négocier avec la Syrie, la fin de l’annexion de la Jordanie et la restitution de Damas. L’état hébreu avait tenté de sauver ses colonies au sud de Beyrouth mais en vain. Les palestiniens qui n’avaient pas fui s’étaient réfugiés à Gaza qui atteignait la population de 7 millions d’habitants !

 

L’Irak avait disparu, partagé entre l’Iran, la Syrie et le nouvel état kurde.

Avec ses seize centrales nucléaires et ses 365 casinos (un pour chaque jour de l’année), la Libye apparaissait comme un eldorado.

 

Le Pakistan continuait à subir une guerre civile entre ses différentes factions. Quotidiennement, les 47 bases américaines encerclées étaient attaquées ou bombardées à la roquette, elle gardait précieusement les têtes nucléaires du Pakistan sans pouvoir en faire usage. La marine russe bouclait les côtes, l’Inde neutre veillait à ce que cette guerre restât contenue au territoire pakistanais.

 

Après le mariage d’Hugo Chavez et d’Ingrid Bétancourt en 2013, la Colombie et le Venezuela avait décidé de se réunir en un seul état comme du temps de Bolivar. Le Panama, le Nicaragua et l’Equateur s’apprêtaient à rejoindre l’association. Une puissance aussi forte que le Brésil voisin était en gestation…

 

 

La banquise avait fondu de moitié, les océans avaient vu leur surface s’agrandir de 10%, les terres au niveau de la mer en 2008 étaient toutes recouvertes d’eau ce qui avait créé un exode des populations massif vers les pays à relief.

 

 

Et en France me direz-vous ?

 

La France s’était agrandie au nord avec la sécession de la Belgique en 2019. La communauté française de Belgique avait décidé de rejoindre la république française. Bruxelles était restée zone royale neutre, à la nouvelle frontière avec les Pays-Bas.

 

Et puis, et puis… Aux élections de 2027, un nouveau président triomphait et se rendait sur la tombe de son père mort quelques années auparavant d’une crise cardiaque en plein jogging… La presse portait aux nues ce nouveau venu de la course électorale. Certains journaux titraient : « Bush père et fils avaient montré le chemin ! »



 

Jean Sarkozy s’inclina avec un étrange tic nerveux à l’épaule gauche et dit à voix basse : « tu avais raison, papa, tous des cons ! »

 

NB : Jean Sarkozy, en 2008, tout auréolé de sa victoire aux cantonales vient de prendre la tête de l’UMP de Neuilly…

Publié dans fruits imaginaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sév 01/04/2008 21:18

Ah oué.