Sarkozy à Toulon…. pour les électeurs FN de Marseille !

Publié le par Milton Dassier

undefinedLes sous-entendus xénophobes ont beaucoup compté pour l’élection de Sarkozy à la présidentielle.
Il fallait séduire des sympathisants du FN qui ont toujours rendu responsable l’immigration de tous les maux français.
L’identité franchouillarde était menacée parait-il, le béret basque risquait de disparaître et de se cantonner au Béarn. La baguette de pain était sur le point de se transformer en grosse miche enturbannée. Les islamistes barbus en djellaba étaient aux portes de Paris, dans les caves de l’aéroport de Roissy en France, prêts à en découdre au nom d’Allah.
 
La patrie était en danger !!
 
Sarkozy se prit pour Danton à la tribune de la Convention et, à l’instar du chef révolutionnaire, réclama plus d’audace ; pas pour défendre les acquis de la révolution mais dans la dénonciation des barbares sanguinaires égorgeurs de moutons et destructeurs d’identité.
 
A Toulon, Sarkozy est venu pour sauver la Côte d’Azur du péril rose. Il y a là une bonne réserve de voix FN qui pourrait sauver Gaudin à Marseille et assurer une nette victoire pour Estrosi à Nice.
 
Immigration choisie. Une formule assez creuse pour discriminer à l’envie qui aura le grand privilège de séjourner quelques années en France. D’origine européenne de préférence, célibataire, diplômé et qualifié, ce besogneux prendra soin de ne pas se syndiquer, d’habiter dans un endroit discret et de rendre hommage à cette France qui l’accueille dés lors qu’il le faudra. Il devra s’abstenir de toute expression politique.
A l’extrême droite, on entend cela autrement : pas d’africain, pas d’arabe surtout algérien.
 
Des clichés se sont constitués autour d’une incapacité innée à s’intégrer dans le moule français, incapacité qui concernent essentiellement les africains et les arabes du Maghreb.
Et Diam’s a beau chanter que l’intégration ça marche mieux que l’assimilation, que sa France n’est pas celle des 53% de sarkozistes, l’électeur de plus de 50 ans, n’a que faire de ces jeunes pousses d’herbe folle qui envahissent son jardin potager et étouffent ses roses blanches.
 
Comme l’identité ne peut plus tellement se nourrir des « exploits » des coloniaux venus apporter la civilisation aux peuples indigènes pour la grandeur de la France; on cherche ailleurs dans l’histoire de belles histoires à raconter sur des français bien nés qui auraient sacrifié leur vie pour la cause nationale. Comme les résistants combattants n’étaient pas si nombreux, on fait honneur à des hommes et des femmes non impliquées dans un réseau de résistance mais qui ont eu à cacher des personnes recherchées notamment des juifs. Ce courage était à souligner, mais curieusement, on dirait qu’on l’instrumentalise dans un dessein politique.
 
Instrumentalisé également, la mort du dernier poilu de la guerre de 1914-1918. Là, l’histoire est assez drôle car les derniers poilus étaient devenus par la suite à l’opposé de l’image qu’on prête aux anciens combattants fiers d’avoir servi leur pays et combattu l’ennemi : pacifistes voire libertaires.
Lazare Ponticelli s’est éteint après avoir refusé toute obsèques nationales pour sa personne. Des pressions se sont exercées et, à bout,  il a accepté un hommage national à tous les combattants de cette sale guerre. Il y incluait les hommes et les femmes ; les héros et les déserteurs. Mais cela ne sera sûrement pas mentionné !
 
Sarkozy sera présent et vous savez qui prononcera le discours officiel ?
 
Max Gallo, l’historien officiel au front haut… ça promet d’être très national !
 
 
 
 
 

Publié dans politique

Commenter cet article

Rupert 14/03/2008 01:48

On dira ce que l'on voudra, mais Sarko est incomparablement plus con, et plus faf que LePen,...Objectivement ?

Mehr Licht 13/03/2008 18:52

Quant à Max Gallo, j'espère que sont nouveau petit Napoléon, en moins intelligent, finisse ses jours aux Kerguelens.

Mehr Licht 13/03/2008 18:26

Normal mon cher Milton que sarko épluche jusqu'au trognon les gens du FN...il en a déjà avalé les 3/4 lors des élections présidentielles. Les fascistes ne sont bien qu'ensemble pour concocter leurs saloperies.

Plus rien ne m'étonne de ce petit bourgeois pro-sionisme.