Note to be si bien que ça !

Publié le par Milton Dassier

 Le site « Note to be » vient de se voir contraint par la justice de ne pas nommer les profs qui sont notés en ligne par leurs élèves.
Il faut dire que ça puait la délation ce truc-là.
 
S’il faut mettre encore plus de pression sur les profs et les désacraliser au point de rendre d’une banalité sans égal les marques d’irrespect, alors continuons ce genre d’opération.
 
Cela ne décourage pas certains petits malins qui pensaient que tout avait été fait sur le net et se raccrochaient à ce nouveau concept de notation de tout et n’importe quoi comme le dernier filon de la mine d’or Internet. Vous savez, le style, MBA en marketing ou en droit commercial ou DEA communication et NTIC qui se dit qu’il ferait rapidement fortune façon Google ou E-Bay.
 
Les voilà qui s’attaquent aux médecins ; « Notoubib » vous permettra bientôt de noter votre médecin, votre dentiste, votre kiné, le psy de votre soeur, l’orthophoniste de vos enfants, le vétérinaire de votre chat. Vous pourrez même dire son nom.
 
Il paraît que ce sera uniquement sur les qualités humaines des professionnels de santé et non sur la compétence technique ou les résultats. Et puis les commentaires seront modérés.
 
Bref, voici venu la web-réalité. Et après les médecins, il y a de fortes chances qu’on note les petits commerçants, les caissières de supermarché, les policiers municipaux et les pervenches, les éboueurs, les facteurs, les employés de banque, les chauffeurs de bus et de taxis, le personnel navigants des avions.
 
« notontaxi.com », « notonbanquier.com »
 
et pour les professionnels râleurs : « malembouché.com » !
 
« grosseprune.com » pour noter les flics et les pervenches trop zélés!
 
 
Continuons ainsi et tout le monde se notera en cœur. Vous vous étonnerez en ligne sur votre médecin en dise désormais le moins possible quand il vous voit, histoire de ne pas prendre de risque de retrouver ses propos sur le web depuis qu’il vous a refusé l’arrêt de maladie qui devait vous permettre de prolonger votre week-end à Courchevel.
 
Et s’il a un accent étrange, vous pourrez prétendre à mots couverts qu’il ne s’est pas adapté aux mœurs et coutumes de notre beau pays…
 
Vous mettrez la note maximale à votre dentiste parce qu’il vous prend à l’heure prévue et surtout à cause de son sourire si délicat d’une blancheur irréprochable même si, au fond de vous, vous avez un petit doute sur la facturation de la dernière prothèse qu’il vous a posée.
 
Le grand n’importe quoi est en route !

Publié dans société

Commenter cet article

Ti-Male 07/03/2008 10:41

C'est une sage décision que d'avoir mis un terme aux agissements nauséabonds de ce site.

A2N 06/03/2008 19:29

Bonjour, Milton !

Pour comprendre cette déferlante du n'importe quoi, il faut accepter que la société occidentale a perdu la notion des tabous. Donc, comme tout est permis, tout devient possible. C'est ça le fond du problème. C'est la perte des valeurs qui mènent à tout cet exhibitionnisme.

A+

Z 06/03/2008 01:28

Tout à fait d'accord avec l'article. Je trouve que c'est du n'importe quoi. Je suis contre les caméras partout, contre la surveillance d'internet et des mobiles, etc, etc ... Alors, la notation des profs par des mômes me met mal à l'aise. Les gamins doivent apprendre à l'école et non juger. Point ...