De moins en moins crédible, Sarkozy passe ses nerfs sur la banlieue

Publié le par Milton Dassier

undefinedIl parait que ça ressemblait à un film américain style Robocop ou à une attaque des yankees contre les indiens. Une opération avec 1000 policiers pour venir attraper les auteurs des coups de feu contre les policiers lors des émeutes qui ont suivi  « l’accident » mortel entre une mini moto et une voiture de police à Villiers-Le-Bel.
 
J’étais persuadé que le bilan du ministère de l’intérieur était si positif qu’il n’y avait plus rien à craindre vis-à-vis des délinquants des ghettos.
Etrange, cette façon de montrer que les problèmes sont loin d’être réglés après 5 ans passés au ministère de l’intérieur et à la tête du pays.
 
Mais le président n’avait pas le choix pour reprendre la main en quelque sorte dans l’opinion et passer pour un homme fort.
 
Dans les ghettos, le cycle infernal violence policière, violence populaire est appelé à se poursuivre dans des affrontements qui ressembleront de plus en plus à des combats entre les tuniques bleues et les apaches.
 
On peut donc s’attendre à ce que le sang coule d’un côté comme de l’autre.
 
Malgré les talonnettes de son président, la république n’en sortira pas grandie !
 

Publié dans politique

Commenter cet article