Mardi 29 janvier 2 29 /01 /Jan 16:47
  sg.jpg
Il y a sûrement plusieurs personnes qui ont du mal à comprendre l’affaire de la Société Générale. 5 milliards d’euros perdus, la faute à un trader de 31 ans, un type tout seul qui a traité jusqu’à 50 milliards d’Euros comme un magasinier du rayon épicerie brasse des milliers de bocaux de moutarde.
 
Son coup, c’est comme si vous trouviez la carte visa premier de votre entreprise et qu’en  l’absence de votre patron, vous fassiez des enchères sur e-bay. Vous achetez différentes babioles que vous revendez un peu plus tard, absolument sûr de votre flair pour dénicher les bonnes affaires, celles qui s’achètent à bas prix et qu’on revend plus tard avec un bon bénéfice Comme tout se passe sur le compte carte de l’entreprise, vous ne volez rien.
Votre patron est averti de ce qui se passe sur le compte carte de sa société, mais comme l’argent rentre bien, que le compte est largement créditeur, il ne s’en soucie pas trop. De l’argent il en a largement, et il ne compte plus ses cartes bancaires depuis longtemps.
 
Un jour, il s’aperçoit que son entreprise perd de l’argent à cause du contexte économique. Il a fait de mauvaises affaires et cela lui sera sûrement reproché. On lui annonce qu’avec la crise, il risque de perdre sur ses finances et c’est là, qu’après vérification, il trouve le pot aux roses de vos turpitudes. Il se dit que déclencher un scandale sur vos agissements évitera de trop parler de ses erreurs à lui. Alors il décide de brader en catastrophe tous les objets que vous aviez achetés et qui attendaient preneur. Et à trop brader au plus mauvais moment, il perd de l’argent ; le compte carte d’entreprise devient débiteur… Alors, il vous accuse et vous licencie…
 
 
Autre possibilité : face à la crise qui se profile, votre patron donne l’ordre à ses vendeurs de faire bouillir la marmite, d'acheter tout ce qui traîne et qui pourrait se revendre plus cher, de faire rentrer de l’argent par tous les moyens pour compenser les pertes annoncées, de belles commissions seront distribuées aux plus méritants. Vous êtes jeune, vous voulez grimper les échelons alors vous décidez de faire du zèle quitte à prendre quelques libertés avec le règlement en vous disant que si vous faites gagner le jack-pot à votre boîte, on ne vous reprochera rien. En utilisant des comptes auxquels vous n’avez pas accès, le 31 décembre malgré la crise, vous avez 1,5 milliards qui vous tendent les bras. Il n’y a plus qu’à les prendre et les verser à l’entreprise, vous décidez d’attendre encore un peu des fois que ça ferait plus. Comme au Black-Jack, c’est la carte de trop ! Patatras tout s’écroule, votre patron a vu votre zèle et vos agissements frauduleux, il prend peur, revend à perte au mauvais moment, l’ardoise se chiffre à 4,9 milliards…
 
Alors, il vous accuse et vous licencie…

Voius avez vu la photo? La Société Générale offre 75€ à ses nouveaux clients... Ils sont vraiment très très forts !
 
 
Par Milton Dassier - Publié dans : société - Communauté : Les antilibéraux
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Calendrier

Août 2014
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
             
<< < > >>

Rechercher

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés