La nation : de la poudre aux yeux !

Publié le par Milton Dassier

nation2.jpgUn lecteur me demandait il y a deux jours ce que je pensais de l'association d'Eric Soral "Egalité et Réconciliation" parce qu'elle serait fréquentée de temps à autre par Dieudonné. En fait, je ne sais rien des faits et gestes du fantaisiste.
.............
J'adore Dieudonné comme artiste, moins pour ses idées politiques que pour le miroir qu'il tend à la société dans ce qu'elle a de plus grotesque; et, en ce qui concerne ses fréquentations à l'extrême-droite, j'ai mes idées sur ce rapprochement : disons que quand des gens vous ont balancé à l'eau, vous empêchent de nager et que vous êtes sur le point de se noyer, on ne regarde pas la couleur de la main qui se tend pour vous en sortir.
Cette association, je n'en pense rien dans la mesure où dés qu'on parle de remettre l'idée de "nation" au goût du jour, je me sens mal à l'aise.
...............
La "nation ", pour moi est une idée bourgeoise pour faire oublier la lutte des classes. Ceux qui se réclament de la "nation" d'ailleurs, ne manquent jamais une occasion de clamer que le clivage gauche-droite est un archaïsme : Sarkozy, Le Pen, Chevènement avant sa visite dans la lumière blanche. Après aussi!
.........
La nation, c'est le moyen subtil qu'ont trouvé les puissants pour faire oublier au peuple qu'ils le sont justement. Par ce biais, ils tendent la main aux pauvres idiots que nous sommes, nous promettant de nous associer à leurs réflexion et à leurs décisions puisque, de toutes façons, nous leur confions les rênes du pouvoir. Et s'ils sont habiles, ils nous feront le coup de la défense de la nation par une bonne petite guerre.
........
Les temps changent, il y a une redéfinition idéologique.. Les nationalismes sont aux aguets comme en Belgique et, en même temps, on assiste à la constitution d'un gouvernement mondial dont les meilleurs sièges sont ceux des dirigeants qui ont la puissance militaire, diplomatique, médiatique, financière et économique. Le G8 élargi à la Russie, la Chine et bientôt l'Inde et le Brésil est ce gouvernement.
La nation, c'est l'instrument qui permet de donner une légitimité au delà de la légalité des urnes, et ainsi, concentrer tous les pouvoirs. 
...........
La lutte des classes est toujours d'actualité même si les classes d'aujourd'hui n'ont rien à voir avec celles d'antan. Certains essaient de noyer le poisson en montrant qu'une partie des ouvriers a plutôt bien retiré son épingle du jeu. On les a même montrés du doigt tout récemment à propos des retraites.
C'est vrai qu'il y a d'autres classes bien plus mal loties : petits employés, intérimaires, stagiaires, étudiants pauvres, jeunes des cités...
Aux premiers, on promet plus de pouvoir d'achat, aux seconds plus de boulot, aux troisièmes plus de formation, aux quatrièmes plus d'études, aux derniers plus de flics. Vous n'avez pas remarqué que les problèmes de logement touchent les classes les plus précaires? Ce sont eux qui luttent le plus durement et ce sont eux qui font vraiment peur au gouvernement qui de temps en temps laisse entendre que ces gens nuisent à la nation avant de se raviser, question d'image...
................
Vous avez vu que le chômage baisse ! Vous vous dites que c'est génial, que la politique économique marche et vive Sarkozy, vive Fillon !
Eh bien non! Cette baisse est dûe tout d'abord aux départs en retraite dont les postes sont donc vacants...
La retraite des baby-boomers entraîne une baisse du chômage, tant mieux ! Mais rien à voir avec la réussite de la politique économique. C'est aussi pour cette raison qu'une bonne part des grandes réformes du gouvernement concerne les retraites. Et comme, tout le monde l'admet comme nécessaire, on en profite pour déshabiller le code du travail...
...........
Nation, national...Pensez-vous par exemple que si Ingrid Bétancourt n'avait pas été à moitié française, de la haute-bourgeoisie et surtout une ancienne de Sciences-Po Paris, elle aurait eu droit à tant d'égards?
La solidarité de la nation a bon dos !

Publié dans politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Oui je sais Milton mais on est venu m'emmerder sur le Blogres quant à Dieudonné.<br /> <br /> On sonne le rassemblement ici pour le défendre ?
Répondre
M
Aucune attaque contre Dieudonné de ma part. Juste un témoignage personnel sur le fait qu'il m'a été difficile d'avaler la recontre avec Jean-Marie Le Pen quelques mois après avoir été accueilli en grande pompe par Aimé Césaire.. J'ai donné une explication personnelle qui dédouane Dieudonné.<br /> Comem le site de Soral met la nation en avant, j'ai donné mon avis sur la question de nation pas sur les relations supposées entre Soral et Dieudonné qui ne me regardent pas.
Répondre
D
Il est ici question de Dieudonné, que j’entends défendre.<br /> <br /> Quant aux éléments multiples qu’engendre la fonction même d’artiste, la notion de différence de degré dans les éléments affichés comme fréquentés doit nous faire nous poser certaines questions, mais les bonnes.<br /> <br /> Dieudonné va partout, voir tout, sinon quel artiste serait-il ? Il ferait en effet des sketches sur les portables et de la merde en barquette. Ce genre domine… il est bien arrangeant.<br /> <br /> Il est bien arrangeant de dénoncer un contexte de « possédés » «d’entités démoniaques » et d’y relier l’artiste.<br /> <br /> Il est également curieux d’être obsédé ainsi par l’idée d’infection…<br /> <br /> … voilà comment on établit une idée délirante : Dieudonné Facho et je dénonce cette manipulation répugnante à l’esprit et nous savons qui a intérêt à penser « infection »… et qui est obsédé par l’idée d’infection, idée délirante, irrationnelle, œuvre purement malsaine : un problématisme qui vient de la propre vie de celui qui la formule : POUAH !!!
Répondre