Aspects positifs de la colonisation : Les Zoés seront en France le 27 décembre

Publié le par Milton Dassier

perenoelb.JPGQuand les familles des membres de l’Arche de Zoé, jugés en ce moment même au Tchad se sont rendues à l’Elysée pour y rencontrer le président, beaucoup avaient remarqué leur discrétion et leur mutisme à la sortie. Pourtant, c’était l’occasion de prendre à témoin l’opinion publique..
Certains avaient juste affirmé avoir été rassurés par les paroles de Nicolas Sarkozy. Une démarche pénible juste pour dire qu’on a été rassuré, ça cachait forcément quelque chose.
 
Voilà la raison : Le Tchad et la France ont déjà négocié ce qui va advenir à partir des convention judiciaires existant entre les deux pays. Un accord judiciaire entre la France et le Tchad permet par simple demande par fax, et le soir même du prononcé d'un verdict, que les condamnés au Tchad soient transférés en France.
 
Autre chose. Comme le crime pour lequel sont jugés les Zoés n’existe pas en France sous le même libellé « enlèvement d’enfants dans le but de modifier leur état-civil », leur peine pourra être allégée. Par contre, la justice française aura à les juger pour les malversations commises en France même autour du financement et de l’adoption.
 
La seule question qui en vaille la peine c’est : Est-ce que le président en personne ira les chercher à N’Djamena ?
 
Vos avis sont les bienvenus !

Publié dans international

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
Il ira là plus vite qu'aux restos du coeur !
Répondre