Rififi autour d’une lettre dans l’équipe de France de rugby

Publié le par Milton Dassier

Rififi autour d’une lettre dans l’équipe de France de rugby
 
 
rugby.jpgL’évènement n’avait pas été tellement retenu sur le moment bien que largement médiatisé par TF1. J’avais raté cet aspect essentiel du match d'ouverture de la coupe du monde de rugby : Bernard Laporte avait demandé à Clément Poitrenaud, l’un des arrières de l’équipe, de lire la lettre de Guy Moquet à ses coéquipiers juste avant le match contre l’Argentine.
 
Les joueurs affirment aujourd’hui que la lettre ne les a pas influencés preuve qu’ils ont envisagé qu’elle ait pu le faire et dans ce cas pourquoi l’avoir lue ? Poitrenaud  s'en prend à TF1 accusée d'avoir "volé" un moment d'intimité de l'équipe. Pourtant, les rugbymen français ne nous avaient pas habitué à autant de pudeur !
 
 
 
 
Hommage à la résistance, à Guy Moquet ou au chef de l’état ?
 
On en reste perplexe. Etonnant, cette façon de rendre hommage au chef de l’état en se pensant comme des combattants résistants. Enfin, pourquoi pas ?
 
Le problème est que Guy Moquet écrit cette lettre juste avant de mourir. Il l’écrit à sa mère, à son père et à son frère et non au peuple, à la nation ou à l’équipe de France. La lettre débute : « Chère maman,… ,je vais mourir ». Il le répète plusieurs fois et la lettre se poursuit sur des préoccupations familiales très émouvantes certes mais banales. C’est la lettre de quelqu’un qui est a accepté sa mort et qui se souvient qu’il a une famille qui va le pleurer. La dernière phrase est terrible : Dernières pensées : « Vous tous qui restez, soyez dignes de nous, les 27 qui allons mourir !"
 
De quoi verser des larmes mais pas de quoi fouetter le mental de gens qui vont devoir affronter une équipe gonflée à bloc, se battre contre la tentation de la facilité et obtenir la victoire. « Les 27 qui allons mourir… » ou les 30 … ! On invoquera sûrement l’esprit de sacrifice ou le courage de voir la mort en face. Pourtant, n’importe qui lit cette lettre s’en trouvera saisi d’une émotion plus paralysante que libératrice…
 
Essayez… Lisez la lettre ou mieux demandez à quelqu'un de vous la lire avec solennité juste avant de faire quelque chose qui réclame un maximum de concentration et une forte volonté. N'hésitez pas à donner vos impressions.
 
 
 
La résistance au nazisme ne se réduit pas à ces jeunes hommes naïfs qui voulaient se battre, jeunes héros dont  l’innocence les a conduits à perdre l  périr…
La compassion n’a jamais fait bon ménage avec l’agressivité qui est l’un des moteurs de la réussite sportive surtout dans des sports comme le rugby.

Publié dans politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
En exclusivité : la lettre que le XV de France lira dans les vestiaires avant France-Namibie dimanche::<br /> <br /> http://agitlog.zeblog.com/248534-en-exclusivite-la-lettre-que-le-xv-de-france-lira-dans-les-vestiaires-avant-france-namibie-dimanche/
Répondre