11 septembre : la vérité emmurmurée

Publié le par Milton Dassier

J'ai adoré le débat sur le 11 septembre organisé par Guillaume Durand sur France2.

Oui, un très bon débat avec deux icônes médiatiques très différentes : Matthieu Kassowitz et Jean-Marie Bigard.

Face à eux, deux journalistes très mal à l'aise en fait.

Deux journalistes obligés de défendre une version officielle. Un comble pour des journalistes car, s'ils défendent cette version officielle, ils peuvent défendre n'importe quelle version officielle en France ou ailleurs.


Deux journalistes obligés de critiquer les deux artistes sur la sincérité de leur démarche. Et là, c'était plutôt mal barré.


Qu'ont à gagner les deux artistes?


De l'argent en vendant un livre? Non rien de cela.

Plus de notoriété? Ils n'en ont pas besoin.

Un lancement en politique? Ils sont engagés sur le plan intelellectuel mais pas sur le plan politique.


Et puis, avancer des doutes, quoi de plus normal finalement. Diderot n'a-t-il pas vanté le scepticisme comme meilleure méthode pour approcher la vérité de près?

Et c'est là que ce débat fut révélateur de la chape de plomb qui règne sur les milieux intellectuels et médiatiques français.


Le 11 septembre est devenu un mythe, tout comme la shoah. Le devoir de mémoire impose de ne jamais le remettre en cause.


Comme tout totem, l'adoration et donc l'adhésion doit être sincère, complète et totale.

L'histoire révèle de drôles de surprises. Certains actes abominables deviennent des mythes relevant du sacré, d'autres restent des évènements historiques !


Certains se demandaient quel rapport entre des doutes surle 11 septembre, le négationnisme et l'antisémtisme. Une bien étrange équation régit le processus.

Douter de la version officielle du 11 septembre, c'est nier le 11 semtembre. Nier le 11 septembre c'est nier une souffrance et une abomination, nier cela, c'est s'offrir la possibilté de nier la shoah. Les deux sont devenus des mythes, des totems du monde occidental contemporain.


Les deux journalistes ainsi que Guillaume Durand étaient-ils aussi sincères que Matthieu Kaasowitz et J-M Bigard?


Aucun doute là-dessus car tous les trois ont été élevés dans une vision mythologique des Etats-Unis, de l'Amérique quoi!


Leur mythologie des Etats-Unis, c'est Lincoln, c'est Roosevelt et le New Deal, les GI en Normandie, Jonh Wayne, le jazz puis Elvis, c'est Martin Luther King et surtout les frères Kennedy, c'est la presse qui mit à bas Nixon avec le scandale du Watergate, les hippies, les surfers de Malibu et Bill Gates. Alors, vous pensez, les Etas-Unis font parfois des "erreurs" mais faciliter les attentats du 11 septembre contre leur propre pays, c'est impensable!


Ils sont représentatifs de gens qui pensent que l'exercice du pouvoir ou du leadership mondial d'une nation démocratique l'exonère par avance de toutes culpabilité à propos de coups fourrés, de guerres secrètes, d'assassinats ciblés et même du terrorisme au nom de la démocratie. Et tant pis pour les cubains, les vietnamiens, les chiliens, les argentins, les brésiliens, les irakiens et plus récemment les honduriens. Tant pis pour Guantanamo, les prisonniers torturés par la CIA et les palestiniens.


Par sa nature, une nation démocratique ne fait pas la guerre, jamais à une autre démocratie, elle défend les intérêts de son peuple et la liberté, à commencer par la sienne: celle de dominer et d'influer sur les affaires du monde. Bien commode n'est-ce pas?

A force de travestir la réalité, on ne voit plus que le déguisement...


La manipulation de l'opinion est devenue l'objet de la politique. Le talent en politique ne se mesure plus en idées et projets mais en capacités à désinformer, manipuler, dissimuler. Quand on dit qu'un homme politique est habile, que veut-on dire au fond ?


Des scandales d'état affleurent à la surface du jeu politique français, s'ajoutant à d'autres à l'étranger. Commissions et rétrocommissions sur des ventes d'armes, des contrats d'équipement juteux. Des langues se dénouent et laissent penser que ce qui apparaissait comme des attentats n'étaient que des opérations de représailles pour des trahisons supposés au sein d'affairistes de l'ombre et d'agents peu scrupuleux.


Même Al-Qaïda!

Les uns et les autres dissimulent en invoquant la lutte des démocraties contre le terrorisme ou le jihad contre les occidentaux. Manipulation des uns et des autres pour entretenir la peur et la colère et ainsi justifier encore plus d'actions abominables.


Israël est le modèle de ces peurs savamment entretenues y compris dans les pays occidentaux. Ce pays résume à lui tout seul l'injustice. Sa créatiion fut une injustice pour les palestiniens mais aussi pour les israéliens. En l'état actuel des choses, il faut être drôlement motivé pour aller s'installer en Israël. C'est donc bien là que la manipulation joue son rôle. Le peuple israélien ne se rend pas compte à quel point il est le dindon de la farce de l'entrecroisement des propagandes : sionisme, orthodoxie religieuse, néoconservatisme, nationalismes, occidentalisme.


Douter de la version officielle du 11 septembre, c'est pire que douter de la version officelle de l'assassinat de JFK car c'est prendre le risque de mettre à bas tout le système sur lequel est bâti le monde occidental depuis 1945 !

Publié dans opinions

Commenter cet article

Fait là Sion 07/11/2009 17:32


Tous ces Tartuffes médiatiques, les Guillaume Durand comme le camp d'en face : Kassovitz-Bigard ( soutien et oh combien lors de la présidentielle de notre sioniste dictateur bien aimé, l'immense
Nicolas )
sont les deux faces de la même pièce.

Contrairement à ce qui est dit ça et là un peu trop souvent il n'y a pas une mais deux versions officcielles. Celle de la presse classique :les islamistes et celle du net : la théorie de l'inside
job ! Pris d'un coup de fou, les Américains se seraient automassacré. Dans tous les cas les véritables auteurs des attentat s'en sortent à merveille. Ne vous demandez pas pourquoi ils lynchent à
boue porc-temps le quêteur de vérité réel lui qu'est Christopher Bollyn, qu'ils l'accusent d'être un agent secret alors qu'il est journaliste et que Reopen en est truffé de ces messieurs des
Services... pourquoi ils refusent de diffuser le film Missing Link et surtout ne vous posez pas la question à qui profite lez crime ? Soyez con et restez-le mais ne vous étonnez pas alors de voir
déferler dans quelque temps les Russo-Chinois, car ceux qui ont fait le travail, ont montré aux Russes par la guerre de Géorgie, devant laquelle les Américains ont été mis comme tout le monde
devant le fait accompli, que s'ils voulaient rentrer dans la Pologne ils rentreraient dans la Pologne comme dans du beurre. Soyez heureux qu'il n'y aura pas de bouclier d'antimissiles ABS, dont ne
veut à aucun prix la clique des Reopenistes mais quid de la protection de l'Europe ? Par ailleurs faites-vous bien laver le cerveau au Grand Paris par toute leur vermine qui sévit dans les médias
et qui ne sont pas Américains, c'est comme ça qu'ils appelaient la capitale sous occupation nazie. Il en est qui se souviennent de leurs origines, nous assistons par les temps qui courent à de très
nauséabondes remontées d'égouts. Pour rendre inefficace une résistance mieux vaut l'instaurer et la contrôler, c'est le rôle de Reopen.


vieille dame 05/11/2009 17:56


j'espère que pour les élections, on n'est pas en train de nous concocter un petit attentat... Bruguières vient de sortir un livre pour nous donner le grand frisson...et essaie de ranimer notre foi
dans les méchants terroristes...


Milton Dassier 05/11/2009 23:20


Brrrr!