international

Jeudi 20 janvier 4 20 /01 /Jan 18:19

"Je veux lever mon verre à votre bonheur personnel et à celui de votre famille", disait Nicolas Sarkozy à Ben Ali, en avril 2008...

 

 

 

On comprend pourquoi ce fut si dur pour lui de réaliser que le peuple en avait marre.

Déjà pour Sarkozy, la rue n'a aucun pouvoir donc, Ben Ali, son ami, ne pouvait pas tomber.

Et puis, à un ami de Sarkozy, on ne fait pas ça... Sinon il pourrait croire que ce qui est possible pour un ami pourrait l'être pour lui un jour...

 

Il n'y a plus qu'à jeter Sarkozy grâce à la rue ou par les urnes...

 

 

Par Milton Dassier - Publié dans : international - Communauté : le vinaigre pour désinfecter
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 17 janvier 1 17 /01 /Jan 21:31

Tout faux pour les dirigeants français, y compris certains socialistes.

 

Ils ont encouragé, soutenu, la dictature tunisienne en sachant parfaitement ce qui s’y passait.

Si les services de renseignement français sont capables aujourd’hui d’affirmer que Mme Leïla Ben Ali est partie en emportant 1,5 tonne d’or de la banque centrale tunisienne, c’est qu’ils avaient alerté les autorités françaises depuis longtemps sur la dimension mafieuse et despotique du régime Ben Ali.

 

On en avait eu un signe tangible avec la fameuse affaire des yachts volés en Corse avec pour commanditaire Imed Trabelsi, neveu de Ben Ali. Imhed, tué dimanche, avait été bizarrement innocenté par la justice française puis par la justice tunisienne alors que les lampistes avaient pris des années de prison.

 

On l’a vu, le gouvernement a eu tout faux en soutenant Ben Ali jusqu’au bout. Mais cela ne date pas d’hier…

 

Sur Mediapart, le blogueur ereclus a placé quelques vidéos de la « mémoire » et nous rappelle les élucubrations de quelques personnes… En voici quelques unes… Vous en trouverez d’autres sur son blog.

 

 

Tout faux Eric Raoult qui eut l’audace de dire que Ben Ali élu avec 90% des voix en 2008, ça montrait à quel point son peuple l’aimait.

 

 

 

Tout faux Rachida Dati qui défendit le rôle de Ben Ali dans sa lutte contre le terrorisme et l’intégrisme. Quand on sait que Ben Ali a trouvé refuge chez les wahabites intégristes d’Arabie Saoudite, il y a de quoi se marrer ! En réalité, Ben Ali luttait contre tous ceux qui s’opposaient à lui mais pour Rachida Dati, pas de problème !

 

 

Tout faux Dominique Strauss-Khan qui voyait dans la Tunisie de Ben Ali un modèle de stabilité et d’essor économique.

 

 

 

Tout faux Sarkozy qui voyait des progrès considérables de la Tunisie sur le plan de « l’espace des libertés » !

 

 

Et dire qu’avec la campagne pour la présidentielle qui s’amène,  ces gens vont nous vanter leur expertise et leur compétence avant de nous asséner leur amour de la démocratie et de la justice…

 

Vous verrez ainsi la belle et populaire Rama Yade, ancienne secrétaire d’état aux droits de l’homme vous faire la leçon sur le courage politique de Nicolas Sarkozy, elle qui préféra apprécier les ors et les lambris des salles de réception de Ben Ali plutôt que de rencontrer une association de femmes tunisiennes critiques envers leur président.

 

 

Ainsi, vous serez un certain nombre à leur dire : Assez de mensonges, assez d’infamies, une fois de plus vous avez tout faux !

 

Par Milton Dassier - Publié dans : international - Communauté : le vinaigre pour désinfecter
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Vendredi 14 janvier 5 14 /01 /Jan 22:03

Comme vous le savez Ben Ali a quitté le pouvoir et la Tunisie.

Malte et l’Italie ont démenti que son avion se dirige chez eux.

Par contre un avion avec une partie de sa famille a atterri à l’aéroport du Bourget à 19h30.

Cela laisse penser que le dictateur tunisien pourrait être accueilli en France.

 

Ben Ali a de nombreux amis au pouvoir en France qui ont essayé de le défendre contre l’évidence de ses exactions.

 

Une fois de plus, la politique étrangère française a brillé par sa bienveillance envers un dictateur.

Par Milton Dassier - Publié dans : international - Communauté : PARLONS FRANCHEMENT
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Mercredi 12 janvier 3 12 /01 /Jan 19:03

Si on veut avoir une idée du degré d’amour pour la justice et la démocratie de nos gouvernants, il suffit d’examiner leur attitude vis-à-vis des évènements en Tunisie pour s’en convaincre.

 

Vous avez entendu tout ce qui s’est dit sur la Côte d’Ivoire ?

 

« Laurent Gbagbo doit partir, il n’est pas un démocrate sincère car il a truqué les élections. »

 

Voilà ce qu’on entend régulièrement en France depuis plus d’un mois. Une France qui parle au nom de la démocratie, de l’amour de la justice et des droits de l’homme.

 

Et les élites françaises et européennes d’en remettre une couche lorsqu’il y eut des manifestations en Côte d’Ivoire .

 

« Laurent Gbagbo pourrait avoir de graves ennuis avec le TPI (Tribunal Pénal International) s’il était avéré qu’il a réprimé des manifestations dans le sang. »

 

Vous vous êtes dit fort naturellement que ce qui vaut pour la Côte d’Ivoire vaut pour n’importe quel pays où un pouvoir peu enclin à la démocratie réprime des manifestations dans le sang.

 

Après tout, c’est ce qu’on dit à propos de l’Iran à chaque élection et lorsqu’on y manifeste.

 

On a même traité Chavez de dictateur quand après des élections propres et libres, il envisagea d’empêcher une radio d’émettre parce qu’elle avait appelé à le renverser. Qu’une radio fasse de même avec Sarlozy et on verra…

 

Et là, pour la Tunisie, on a un tout autre son de cloche. Ben Ali, qui truque les élections régulièrement, emprisonne ses opposants et réprime les manifestations dans le sang, n’est pas un dictateur mais un démocrate autoritaire, sévère mais juste.

 

« Ben Ali est autoritaire mais la Tunisie reste une démocratie. » Frédéric Mitterrand nous l’a affirmé avec conviction.

 

Bruno Le Maire, obscur ministre de l'agriculture, nous affirmé qu'il ne fallait pas mal juger le président Ben Ali...

 

On a même eut droit à une offre de coopération sécuritaire. Il paraît qu’en France, on a un savoir-faire reconnu dans le monde entier pour réprimer les manifestations sans faire couler le sang. Donc Michelle Alliot-Marie a naturellement offert à son ami, le démocrate Ben Ali, que des flics français viennent former les siens aux usages du flash-ball, du taser et de la détection des vilains syndicalistes d’extrême-gauche dans les manifestations.

 

Peut-être Brice Hortefeux va-t-il aller leur donner des cours?

 

Regardez la vidéo, il ne s’agit pas d’une déclaration maladroite à un journaliste mais d’une position officielle de la France à l’assemblée nationale.

 

Au fait, juste en passant, devinez où MAM a passé le Nouvel An... En Tunisie où elle va très souvent et où elle a des très bons amis.
Il faut dire que la quiétude et la soumission des tunisiens sont une garantie de vacances réussies au soleil. C'est sans doute pour cela que la Tunisie est une des destinations préférées des politiciens français.
 
 
Par Milton Dassier - Publié dans : international - Communauté : Tel est le monde !
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires

Calendrier

Septembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
<< < > >>

Rechercher

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés